Villejuif : ce que l’on sait de l’attaque au couteau qui a fait un mort et deux blessés | LCI – LCI

Spread the love








Villejuif : ce que l’on sait de l’attaque au couteau qui a fait un mort et deux blessés | LCI

































Police

ATTAQUE – Un homme a agressé des passants à l’arme blanche dans un parc de Villejuif, ce vendredi 3 janvier en début d’après-midi. L’assaillant a fait trois victimes – une décédée et deux blessées – avant d’être abattu par la police dans la commune voisine de L’Haÿ-les-Roses.

Ce vendredi 3 janvier, aux alentours de 14 heures, un homme a agressé plusieurs personnes à l’arme blanche dans le parc des Hautes-Bruyères à Villejuif, dans le Val-de-Marne. L’individu a ensuite pris la fuite à pied, avant d’être abattu par la police du côté de L’Haÿ-les-Roses. L’attaque a fait trois victimes : un mort et deux blessées.

L’attaque et les victimes

Vendredi, vers 14 heures, un homme a agressé plusieurs passants au milieu du parc des Hautes-Bruyères, probablement au hasard. Selon Vincent Jeanbrun, le maire de l’Haÿ-les-Roses, l’assaillant était “dans un état un peu particulier, hagard” et armé d’un couteau.

En vidéo

Selon Vincent Jeanbrun, maire de l’Hay-les-Roses, l’agresseur comptait se rendre dans un centre commercial

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>
Certaines personnes ont réussi à échapper à l’assaillant, dont un SDF, présent dans le parc. Mais trois passants n’ont pu éviter les coups. Parmi les victimes, un homme est décédé, une femme a été gravement blessée – ses jours ne sont plus en danger ce vendredi soir – , et une autre femme a été légèrement blessée.

L’homme décédé a succombé à ses blessures dans le parc, suite à un arrêt cardio-respiratoire. Selon le maire de Villejuif, Franck Le Bohellec, la victime était un Villejuifois de 56 ans. “Il se promenait avec sa femme lorsque l’agresseur s’est approché. Il a voulu protéger sa femme et c’est lui qui a pris ce coup de couteau”, a indiqué l’édile à l’AFP.

Voir aussi

La fuite et la neutralisation de l’assaillant

Après l’attaque, l’agresseur s’est enfui à pied pour rejoindre la commune voisine. “Plus qu’une fuite vers l’Haÿ-les-Roses, c’était plutôt une poursuite de l’attaque. Son idée c’était de se projeter vers le centre commercial de l’Haÿ-les-Roses, autour d’un magasin Carrefour où il imaginait semble-t-il rencontrer beaucoup de victimes”, a rapporté à LCI le maire de la ville, Vincent Jeanbrun.

Fort heureusement, le temps qui lui a fallu pour traverser un long tunnel souterrain sous l’A6 a permis aux brigades de police de l’intercepter avant qu’il ne fasse d’autres victimes, à hauteur d’un supermarché, à l’Haÿ-les-Roses. “Les policiers de la BAC de Villejuif sont intervenus très rapidement pour faire stopper cette tuerie de masse”, a indiqué François Bersani, secrétaire départemental adjoint d’Unité SGP-FO Police. “L’agresseur, à l’arrivée des policiers, s’est dirigé vers eux avec ostensiblement l’arme à la main pour tenter de les tuer et les forces de police ont utilisé leur fusil d’assaut, dont ils sont dotés, pour neutraliser l’agresseur qui est tombé au sol’, a détaillé François Bersani.

Un récit complété par les informations de Vincent Jeanbrun : “L’agresseur a alors fait mine d’utiliser ce qui aurait pu être un gilet d’explosifs, d’où une nouvelle salve de tir pour neutraliser définitivement l’agresseur.” Le secrétaire auprès du ministère de l’intérieur, Laurent Nunez, s’est rendu sur place et a salué le travail des forces de l’ordre : “Je voudrais saluer la réactivité des effectifs d’une BAC de la circonscription du Kremlin-Bicêtre qui a permis de neutraliser l’assaillant immédiatement, empêchant la poursuite d’un périple sans doute meurtrier”.

L’enquête et le profil du tueur

Les personnes présentes dans le parc au moment du drame ont été confinées plusieurs heures durant afin d’être entendues par les enquêteurs, et si nécessaire, redirigées vers des services de prise en charge psychologique. Les enquêteurs ont rassemblé les premiers éléments auprès des témoins, tandis que la police technique et scientifique prélevait les indices.

En vidéo

Attaque au couteau à Villejuif : ce que l’on sait de l’assaillant

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>
Selon les informations recueillies par LCI vendredi soir, l’assaillant, Nathan C., était né en 1997, de nationalité française. Il était connu par la police pour des faits de violence contre les forces de l’ordre lors d’une manifestation d’intermittents du spectacle, mais pas pour du terrorisme, et n’était pas fiché S. D’après des sources concordantes, il présentait également des “troubles psychologiques”.

Les constatations de la police scientifique sont toujours en cours dans le parc et sur les lieux de la neutralisation de l’agresseur. L’enquête commençant à peine, il est donc “trop tôt pour avoir un profil de l’agresseur ou des revendications”, a expliqué Yoann Maras, responsable Alliance Police dans le Val-de-Marne. Deux éléments ont néanmoins été retrouvés proche de son corps : une lettre aux références religieuses et un livre sur l’islam. La section antiterroriste de la brigade criminelle de la préfecture de police de Paris a été saisie. A ce stade, en revanche, le parquet antiterroriste ne s’était pas saisi de l’enquête. 

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply