Advertisements

VIDEOS. #OnVousRépond : bac, brevet, vacances d’été… Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Bl… – Franceinfo

Spread the love

Jean-Michel Blanquer a choisi le contrôle continu. Les examens de la fin de l’année scolaire sont bouleversés par l’épidémie de coronavirus et le ministre de l’Education nationale a dévoilé, vendredi 3 avril, les modalités particulières dans lesquelles vont se dérouler les épreuves du baccalauréat ou encore du brevet des collèges. Il a apporté des précisions, le soir-même, dans le journal de 20 heures de France 2, en répondant aux questions des internautes.

>> Retrouvez dans notre direct les dernières informations sur l’épidémie de coronavirus 

“Je suis en terminale S et j’ai déjà passé des épreuves de bac (compréhensions orales de langue, épreuves de sport), je voudrais savoir si les notes seront prises en compte ou pas ?”

La réponse de Jean-Michel Blanquer à Maxime :

“Oui, la réponse est oui. Toutes les notes acquises, celles par exemple acquises en première au titre du bac de français, comptent dans la moyenne bien entendu telle qu’elle sera calculée par le jury pour chaque élève.”

“Est-ce que mon bac sera dévalorisé par rapport à ceux des précédentes années ?”

La réponse de Jean-Michel Blanquer à Cosima :

“Non, certainement pas. Et nous avons tout fait pour que cela ne soit pas le cas. D’abord, encore une fois, parce qu’il a lieu, ce baccalauréat, qu’il y a un jury qui garantit les éléments de qualité et d’équité, que nous avons tout fait aussi pour que cela soit une incitation à travailler jusqu’à la fin, c’est-à-dire jusqu’au 4 juillet. C’est même une condition pour avoir le baccalauréat, c’est donc même une différence en plus par rapport à ce qui existait jusque-là, cette incitation au travail jusqu’à la dernière minute.

Ensuite, il faut bien voir que la plupart des pays du monde sont entrés dans le contrôle continu aussi du fait du Covid. Donc, même si l’on fait des comparaisons européennes, par exemple, ou internationales, la France n’aura pas un bac dévalorisé par rapport aux autres.

Je dirais même le contraire puisque nous sommes l’un des pays qui, en ce moment, pratique avec le plus d’intensité l’enseignement à distance. Et donc les élèves, en ce moment-même, travaillent et se préparent aussi pour avoir de meilleures notes au troisième trimestre. Donc tout est fait pour, au contraire, que cela soit synonyme de qualité. Et il ne faut pas laisser dire que cela sera au rabais, bien au contraire.”

“Pourquoi on continue à noter nos élèves pendant la période de confinement alors que ces notes ne compteront pas pour le contrôle continu du brevet ?

La réponse de Jean-Michel Blanquer à Eric Labastie, parent d’un élève en 3e :

“La période de confinement est une période très particulière. On est entré dans un système d’enseignement à distance. Je voudrais à nouveau remercier les professeurs et tous les personnels de l’Education nationale, les chefs d’établissements, les conseillers principaux d’éducation, les inspecteurs, tous ceux qui sont impliqués, les directeurs d’école, qui se sont impliqués terriblement dans cette nouvelle donne.

Et encore une fois, la France est l’un de pays qui a fait cela le mieux, grâce à tous, et donc cet enseignement à distance il aboutit, parfois, à ce qu’il y ait du travail bien régulé mais il y aussi des élèves qui sont en dehors du radar et notamment les élèves les plus défavorisés. Certains n’ont pas encore répondu à nos attentes, même si on met en place toute une série d’éléments.

Donc je n’ai pas souhaité que l’on crée une inégalité dans une période un peu particulière, mais le travail qui est fait actuellement, il a quand même de l’importance parce qu’il prépare les élèves pour la suite. D’abord, le travail que l’on fait est toujours utile, note ou pas note. Et puis ensuite, ce travail-là va compter pour mieux se préparer aux notes qu’ils auront au troisième trimestre. Donc, ce n’est absolument pas du temps perdu. Je dirais même que c’est un temps différent qui peut parfois être bien mis à profit, comme on le constate dans de nombreux cas.”

“A-t-on plus d’informations sur la tenue / le report des concours de recrutement de l’Education natonale (Capes, agrégations…) ?”

La réponse de Jean-Michel Blanquer à Estanceau :

“Alors ça, c’est un sujet qui concerne plus les adultes. Nous avons travaillé à cela avec Frédérique Vidal [ministre de l’Enseignement supérieur] pour là aussi avoir les mêmes critères. C’est-à-dire ne pas léser les personnes, vous avez des gens qui ont préparé des concours, c’est important qu’ils puissent cette année passer le concours.

Et donc pour les concours de professeurs des écoles, de Capes et d’agrégations (même si pour l’agrégation la plupart des épreuves étaient déjà passées), cela se passera entre le 1er juin et le 31 juillet, sauf si l’évolution de l’épidémie nous en empêchait.

En tout cas, nous avons refixé ces dates et nous allons donc préciser à chaque personne qui présente ce concours les modalités de passage qui pourront parfois un peu différer. Mais toujours, il y a aura le fait que cela se passe, le fait que nous voulons garantir la qualité.”

“Les vacances d’été seront-elles annulées à cause de la pandémie ? Info ou intox ?”

La réponse de Jean-Michel Blanquer à Marie :



“Intox. C’est faux. J’ai vu qu’il y avait de fausses lettres qui avaient circulé. Certaines, c’était le 1er avril donc on peut à la limite les excuser. Pour le reste, c’est assez grave puisque ce sont de fausses nouvelles. Non, nous ne remettons pas en cause les vacances d’été.

En revanche, nous allons organiser du soutien scolaire gratuit pour ceux qui en ont besoin pendant l’été. Et cela, ça vaut au-delà des élèves de terminale, ça vaut pour tous les élèves de tous les niveaux parce qu’il est vrai que certains élèves pourraient sortir avec des retards du fait de ce qu’il est en train de se passer. Et donc nous ferons ces modules de soutien scolaire gratuits au moins, déjà, pendant la dernière semaine d’août, juste avant la rentrée, pour mettre à niveau ceux qui en ont besoin. Par exemple, un élève de CM2 avant qu’il passe en 6e. Cela sera en petits groupes, cela sera gratuit, j’insiste sur ce point. Et nous inciterons beaucoup les élèves en difficulté à le suivre.

De même, on va essayer de relancer fortement les colonies de vacances. Elles ont déjà parfois une dimension éducative forte, on va renforcer cela pour qu’ils puissent parfois même y avoir une dimension de soutien scolaire articulée avec la dimension d’épanouissement et de vacances.”

En conclusion, le ministre a tenu à souligner la présence d’une foire aux questions sur le site du ministère de l’Education nationale. La liste de questions est déjà longue et va s’étoffer au fil des jours, a-t-il affirmé.

Advertisements

Leave a Reply