VIDEO. Vive émotion lors de la marche blanche en l’hommage de Delphine Jubillar, qui a réuni plus de 300 perso – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Un peu plus de 300 personnes se sont rassemblées ce dimanche à 14 heures au lac des Homps pour honorer la mémoire de Delphine Jubillar, portée disparue depuis la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines. Beaucoup d’émotion dans les prises de parole en début d’après-midi. Une marche dite “justice et vérité” s’est élancée ensuite vers la maison de Delphine. Son mari, actuellement incarcéré, reste le principal suspect dans cette affaire. 

Les amis et les habitants du village se sont rassemblés en silence ce dimanche, aux abords du lac de Homps, dans le Tarn. Ils ont répondu à l’appel des proches terriblement inquiets pour Delphine Jubillar depuis qu’elle n’a plus donné signe de vie, le 15 décembre 2020 dans la soirée. À vrai dire, beaucoup n’y croient plus, persuadés  que la jeune mère de famille n’est plus de ce monde. Lolita Escobedo, sa cousine, est de ceux-là. “On ne peut pas faire de deuil, on n’a plus d’espoir” disait-elle il y a quelques jours dans nos colonnes.

Plus de 300 personnes étaient présentes pour rendre hommage à Delphine Jubillar.
Plus de 300 personnes étaient présentes pour rendre hommage à Delphine Jubillar. DDM – EMILIE CAYRE

A lire aussi : Affaire Jubillar, un an après : pour Lolita, la cousine de Delphine, “on ne peut pas faire de deuil, on n’a plus d’espoir”

À 14h15, elle et d’autres ont donc déroulé une banderole réclamant “justice et vérité” pour Delphine. Mais rappelant aussi l’essentiel en des temps si troublés: “Delphine, Louis, Elyah, on vous aime.” Aucun mot pour Cédric, le mari de Delphine, principal suspect dans cette affaire et toujours incarcéré à la maison d’arrêt de Seysses.

En fond, la musique de Grand corps malade, un artiste que Delphine appréciait. Et sur les visages des proches, des larmes qui coulent en silence. “Mesdames”, des paroles symboliques de Grand corps malade. Et derrière, des mots qui touchent, des amies de toujours. “C’est là qu’elle aimait aller avec Louis et Elyah, confie l’une d’elles en désignant les lieux. Là où on la voyait rire.”

Les proches de Delphine ont réclamé "justice et vérité" pour la jeune mère de famille disparue.
Les proches de Delphine ont réclamé “justice et vérité” pour la jeune mère de famille disparue. DDM – EMILIE CAYRE

Hélène, Séverine, Emie… Les prises de parole se succèdent. Les amies évoquent une “situation inconcevable”, une “sensation de vide” et “cette douleur”. “Quand est-ce que ce cauchemar va finir, quand aurons-nous la vérité ?” interroge l’une. “On ne peut pas rester insensible à la peine de Louis et Elyah. Elle [Delphine] mérite la vérité. elle mérite la justice. Elle ne mérite pas de tomber dans l’oubli.” Une chose est certaine, cela n’arrivera pas grâce à elles. Ce qui leur permet de s’adresser directement à Delphine, tellement présente malgré la lourde absence: “La France entière t’a dans son cœur.”

Entre chaque intervention, la musique reprend. Les amis forment un cœur avec leurs mains, imitées par une bonne partie des personnes présentes. Dans la foule, des affiches de Delphine et des rubans blancs.

Le cortège s'est arrêté devant la maison familiale, où Delphine a été vue la dernière fois dans la soirée du 15 décembre 2020.
Le cortège s’est arrêté devant la maison familiale, où Delphine a été vue la dernière fois dans la soirée du 15 décembre 2020. DDM – EMILIE CAYRE

Lolita, la cousine de Delphine, est la quatrième à  prendre la parole. Ses mains tremblent, comme sa voix, quand elle avoue sa “tristesse” et sa “haine”. “Je ne comprendrai jamais comment on peut faire du mal à une maman, à l’infirmière si gentille.” Elle aussi s’adresse à la disparue. “Tu es ma chérie, tu es ma cousine, ma confidente, une grande sœur pour moi.” Difficile d’en dire plus. Elle s’effondre en larmes, soutenue par les proches. 

Et dans le public, les larmes montent aussi. Florence est venue de Técou avec sa fille de 9 ans. “C’est très dur”, dit-elle émue. Mélissa, de Taïx, s’en doutait. Mais elle a tenu à venir, en dépit de sa blessure à un pied et des béquilles. “Je connais une amie de Delphine. J’ai partagé les premiers avis de disparition. Je suis allée à la battue. Je ne pouvais pas ne pas être là. Il faut qu’on la retrouve, il faut qu’on sache ce qui lui est arrivé.”

L'émotion était très vive dans le cortège.
L’émotion était très vive dans le cortège. DDM – EMILIE CAYRE

À 14h50, les amis prennent la tête de la marche, direction la maison de Delphine. La fille de Florence tient précieusement une fleur blanche à la main pour la déposer devant. Ah, si les murs pouvaient parler! Cette maison est le dernier endroit où Delphine Jubillar a été aperçue vivante. 

15h35, la foule vient de s’arrêter devant la maison des Jubillar. Lolita se recueille devant les messages et bougies posées au sol.

La foule s'est massée devant le domicile de la jeune mère de famille.
La foule s’est massée devant le domicile de la jeune mère de famille. DDM – EMILIE CAYRE

16h00, après près de deux heures de marche et de recueillement, la foule s’est dispersée.

Leave a Reply