Vidéo : le PDG de TikTok, Kevin Mayar, quitte l’entreprise

Spread the love
Vidéo : le PDG de TikTok, Kevin Mayar, quitte l'entreprise

Le PDG de TikTok, Kevin Mayar, a quitté la plateforme de partage de vidéos moins de 100 jours après son arrivée en provenance de Disney. Dans une lettre envoyée au personnel, il explique que sa décision de quitter TikTok suit l’évolution « brutale » de l’environnement politique.

« Ces dernières semaines, alors que l’environnement politique a fortement changé, j’ai mené une réflexion importante sur ce que les changements structurels des entreprises vont exiger et sur ce que cela signifie pour le rôle mondial auquel j’ai souscrit », écrit-il. « Dans ce contexte, et comme nous espérons parvenir à une résolution très bientôt, c’est le cœur lourd que je voulais vous faire savoir que j’ai décidé de quitter la société. »

Il ajoute que sa décision de se retirer n’a rien à voir avec l’entreprise, ni avec ce qu’il voit pour l’avenir de la plateforme. « Alors que nous envisageons la prochaine phase de cette entreprise, il ne fait aucun doute que l’avenir est incroyablement brillant. Pour nos utilisateurs, tout changement structurel potentiel ne devrait pas affecter leur expérience, et je crois fermement que notre communauté sera plus créative et diverse que jamais », a-t-il poursuivi. « La plateforme continuera à offrir à notre communauté mondiale une expérience étonnante et intégrée comme elle le fait aujourd’hui. De même, du point de vue des employés, je pense que la grande majorité des travaux resteront inchangés. »

publicité

Trump contre TikTok

Un porte-parole de TikTok a déclaré à ZDNet que la décision de Kevin Mayar de s’en aller était bien comprise en interne. « Nous apprécions que la dynamique politique de ces derniers mois ait considérablement modifié l’étendue du rôle de Kevin et nous respectons pleinement sa décision », souligne la société. « Nous le remercions pour le temps qu’il a passé dans l’entreprise et lui souhaitons bonne chance. » Vanessa Pappas, actuellement directrice générale de TikTok, deviendra responsable de la société par interim.

Au début du mois, le président des Etats-Unis, Donald Trump, a signé deux décrets concernant ce qu’il a qualifié de menace posée par des applications telles que TikTok et WeChat. « En ce moment, des mesures doivent être prises pour faire face à la menace que pose une application mobile en particulier, TikTok », a déclaré Donald Trump. Selon la première ordonnance, qui prendra effet 45 jours après avoir été rendue, toute transaction avec le propriétaire de TikTok, ByteDance Ltd, ou ses filiales, sera interdite.

Au début du mois d’août, TikTok avait enregistré plus de 175 millions de téléchargements aux Etats-Unis et environ 800 millions dans le monde.

Procès contre le gouvernement américain

« TikTok capture automatiquement de vastes pans d’informations de ses utilisateurs, y compris des informations sur l’internet et d’autres activités du réseau telles que les données de localisation et les historiques de navigation et de recherche », selon l’ordonnance. « Cette collecte de données menace de permettre au Parti communiste chinois d’accéder aux informations personnelles et exclusives des Américains – ce qui pourrait permettre à la Chine de localiser les employés et les entrepreneurs fédéraux, de constituer des dossiers d’informations personnelles à des fins de chantage et de mener des activités d’espionnage. »

Cette semaine, TikTok a contre-attaqué, confirmant qu’elle lancerait un procès contre le gouvernement américain en ce qui concerne son interdiction. Cependant, un éventuel procès n’empêchera pas l’entreprise d’être contrainte de vendre l’application sur le marché américain.

TikTok a également réitéré sa position précédente, à savoir qu’elle s’est efforcée d’engager l’administration Trump pendant près d’un an pour « fournir une solution de construction » afin de résoudre les préoccupations de cette dernière concernant l’application. « Nous sommes en désaccord avec la position de l’administration selon laquelle TikTok est une menace pour la sécurité nationale », insiste la société.

« Le personnel clé responsable de TikTok, y compris son PDG, son responsable de la sécurité mondiale et son avocat général, sont tous des Américains basés aux Etats-Unis – et ne sont donc pas soumis à la loi chinoise. La modération du contenu américain est également dirigée par une équipe basée aux Etats-Unis et fonctionne indépendamment de la Chine, et… l’application TikTok stocke les données des utilisateurs américains sur des serveurs situés aux Etats-Unis et à Singapour. »

Source : ZDNet.com

Leave a Reply