RÉPONSES – Inégalités sociales

Dans un long plaidoyer en faveur de sa politique, le chef de l’Etat a résumé un peu plus tôt sa vision économique et sociale.

“Si l’un gagne plus que l’autre”, juge-t-il, “ça dépend s’il travaille plus, ou s’il s’est donné les moyens de le faire, s’il considère que l’objectif de sa vie c’est de gagner de l’argent, ou de créer des entreprises, ou autre. Il y en a peut-être un à côté qui a décidé, lui, d’avoir un autre équilibre familial, ou de passer moins de temps au travail. Ou qui est moins doué à l’école, ça arrive aussi!”, a-t-il lancé.

“Dans cette passion française pour la fiscalité, on ne parle pas assez d’inégalités de destin”, a-t-il martelé. “La vraie inégalité, c’est qu’avec le même talent, la même motivation, deux enfants français n’auront pas la même chance de réussite dans des familles différents ou des lieux différents. C’est ça dont on devrait s’indigner”. “Le vrai sujet pour réduire ces inégalités c’est l’école et c’est le travail”, a-t-il poursuivi.

Let a comment