Vidéo. Bristol : une statue d’esclavagiste jetée à l’eau dans la ville jumelle de Bordeaux – Sud Ouest

Spread the love

Une manifestation de la branche britannique du mouvement Black Lives Matter regroupant plusieurs milliers de personnes a été marquée par l’immersion d’une statue d’Eward Colston ce dimanche à Bristol.

Ce monument qui célébrait la mémoire de ce négociant (1636–1721) dans la ville jumelle de Bordeaux a été descellé et trainée jusqu’à un canal du port où elle a été jetée dans l’eau.

Une vieille polémique

La mémoire d’Edward Colston était l’objet d’une polémique ancienne à Bristol. D’un côté on célébrait les nombreuses œuvres caritatives ou philanthropiques qu’il avait initiées (écoles, hôpitaux, orphelinats…) et qui lui avaient valu l’érection de cette statue de bronze en 1895, sur l’une des principales avenues de la ville.

De l’autre on rappelait que le négociant avait largement construit sa fortune sur le trafic d’esclaves, Bristol étant l’un des principaux ports anglais ayant pratiqué le commerce triangulaire. Les navires d’Edward Colston auraient transporté plusieurs dizaines de milliers d’esclaves de l’Afrique vers l’Amérique.

Le débat s’était intensifié au cours de la dernière décennie. Une pétition demandant que cette statue soit déboulonnée avait reçu plus de 10 000 signatures. L’an dernier un street artiste avait installé des reproductions de navires esclavagistes au pied du monument. Massive Attack, le groupe phare de la ville, avait refusé de donner un concert au Colston hall, l’une des principales salles de Bristol, en raison précisément de son nom.



Le déboulonnage de cette statue a donné lieu à de nombreuses réactions ce dimanche soir. Sur Twitter, Geoff Barrow, leader de Portishead (un autre groupe musical de la ville) a notamment estimé qu’il était “temps d’élever une statue pour un vrai héros de Bristol”, tandis que la ministre de l’Intérieur Priti Patel dénonçait un “acte de vandalisme totalement inacceptable”.


Leave a Reply