Variant Delta : le gouvernement recommande aux Français d’éviter l’Espagne et le Portugal cet été – France Bleu

Spread the love

Le gouvernement français a recommandé, ce jeudi, aux Français qui n’ont pas encore réservé leurs vacances d’éviter de se rendre en Espagne et au Portugal cet été. Une recommandation de Clément Beaune, le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, en raison de la flambée des cas de variant Delta du coronavirus dans ces deux pays. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.


Gérer mes choix

“Il vaut mieux rester en France ou aller dans d’autres pays”

“Ceux qui n’ont pas encore réservé leurs vacances, évitez l’Espagne, le Portugal dans vos destinations”, a déclaré sur France 2 Clément Beaune, le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes. “C’est une recommandation sur laquelle j’insiste, il vaut mieux rester en France ou aller dans d’autres pays”, a-t-il ajouté.

“Nous suivons particulièrement la situation des pays où la flambée est très rapide, le Portugal, l’Espagne, en particulier la Catalogne où nombre de Français se rendent pour faire la fête. Attention, très grande prudence”, a-t-il insisté. Pour autant, ces destinations ne sont, pour le moment, pas interdites pour les ressortissants français. 

Des mesures renforcées dans les prochains jours ?

“On va les décider dans les prochains jours mais nous pourrons avoir des mesures renforcées” s’agissant des déplacements à l’étranger, a indiqué Clément Beaune. Un nouveau Conseil de défense est prévu lundi.

Le Portugal dit comprendre les inquiétudes de la France

Reconnaissant que la situation sanitaire de son pays s’était “aggravée”, le ministre portugais des Affaires étrangères Augusto Santos Silva a fait valoir que “les inquiétudes d’un Etat ami comme la France” étaient “compréhensibles”. “Il s’agit d’un conseil”, a-t-il souligné dans une déclaration à l’agence Lusa, en précisant que les membres de la communauté portugaise de France pouvaient rentrer rendre visite à leur famille, car ces voyages figurent parmi les déplacements jugés essentiels.

Leave a Reply