Vaccination obligatoire des soignants : un appel à la grève national lancé à partir du 4 août – Le Figaro

Spread the love

Le syndicat SUD Santé Sociaux appelle à une grève illimitée, dénonçant l’obligation pour les soignants d’être vaccinés à partir du 15 septembre.

«Nous ne sommes pas contre la vaccination mais cela doit rester un choix libre», martèle Jean-Marc Devauchelle – secrétaire général de la fédération SUD santé sociaux. Le syndicat a lancé un appel à la grève illimitée à l’échelle nationale à compter du 4 août, contre l’obligation vaccinale chez les soignants.

Tout le personnel de ce secteur devra être vacciné à partir du 15 septembre. Dès cette date, il sera possible de suspendre le «contrat de travail» d’une personne qui ne respectera pas l’obligation, a expliqué la ministre du Travail, Élisabeth Borne le 13 juillet sur LCI.

«C’est encore une fois faire porter la recrudescence des contaminations et des décès des suites du Covid-19 à l’hôpital sur le personnel soignant», dénonce Jean-Marc Devauchelle qui milite pour laisser le droit au doute aux soignants. «Pour ma part, j’ai décidé de me faire vacciner lundi dernier et j’ai d’ailleurs longuement hésité. Mais c’est un choix personnel, je n’incite personne et notre fédération n’a pas non plus la volonté d’imposer», indique-t-il.

«Nous sommes toujours réticents quand nous n’avons pas de connaissance sur tel ou tel produit. Nous savons pertinemment que toute injection comporte un risque et nous n’avons pas assez de recul comme on pourrait l’avoir dans le cas de la prise d’un Doliprane ou d’autres vaccins», explique-t-il, rappelant que le syndicat ne veut pas être assimilé au mouvement des anti-vaccins. «Mais nous pouvons nous retrouver avec ceux qui protestent contre le passe sanitaire et l’obligation vaccinale», ajoute Jean-Marc Devauchelle.

Le syndicaliste s’inquiète également des conséquences de cette obligation sur le moral du personnel soignant et des démissions qu’elle pourrait engendrer. «C’est sûr qu’il y en aura. Reste à savoir si ça sera à la marge ou s’il y en aura beaucoup. Je serais incapable de dire s’il y aura de nouveau une hémorragie comme il y a eu ces derniers mois», pointe-t-il.

Des appels à la grève locaux

En plus de l’appel à la grève national, plusieurs antennes locales de SUD Santé ont également posé des préavis de grève illimitée à partir du 4 août comme dans les Bouches-du-Rhône à Marseille. «Nous voulons faire partir nos revendications de la base et être entendus par la direction régionale de la santé (ARS) pour qu’elle puisse les faire remonter», explique Kader Benayed, secrétaire départemental de SUD Santé dans les Bouches-du-Rhône. Le préavis de grève a été déposé à l’Assistance publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM) et à l’hôpital Edouard-Toulouse. Deux rassemblements sont aussi prévus par le syndicat devant l’IHU à la Timone et devant l’hôpital Nord.

À Lyon également, une grève illimitée a débuté depuis le 29 juillet contre l’obligation vaccinale des soignants. De même chose en Corse où c’est la CGT du centre hospitalier de Bastia qui a appelé à la grève depuis le 30 juillet.

Le Conseil constitutionnel tranchera le 5 août sur la loi relative à la gestion de la crise sanitaire. Cette dernière prévoit l’obligation vaccinale pour certaines professions dont les soignants ainsi que l’extension du passe sanitaire adoptée le 25 juillet par le Parlement.

Leave a Reply