Vaccin d’AstraZeneca et cas de thrombose : l’Agence européenne des médicaments « n’a pas encore abouti à une conclusion » – Le Monde

Spread the love

La défiance à son égard ne cesse de croître, tandis qu’il est suspecté d’être responsable de cas de thrombose. L’Agence européenne des médicaments (AEM) a fait savoir, mardi 6 avril, qu’elle était toujours en train d’évaluer si le vaccin d’AstraZeneca contre le SARS-CoV-2 était potentiellement lié à la formation de rares caillots sanguins, signalés dans plusieurs pays.

Suivez notre direct : Campagne de vaccination contre le Covid-19 : « Pour moi, c’est une libération »

Cette annonce intervient quelques heures après qu’un responsable de l’AEM a évoqué l’existence d’un « lien » entre le vaccin d’AstraZeneca et les cas de thrombose observés par son administration, dans une interview au quotidien italien Il Messaggero publiée mardi.

Le comité de sécurité de l’AEM « n’a pas encore abouti à une conclusion et l’examen est actuellement en cours », a tempéré dans un communiqué l’agence établie à Amsterdam. « Nous communiquerons et organiserons un point de presse dès que l’examen sera finalisé », a ajouté le régulateur européen, précisant qu’une annonce était attendue mercredi ou jeudi.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi La vaccination avec AstraZeneca freinée par des difficultés logistiques et la méfiance des Français

« Un lien avec le vaccin »

« Nous pouvons désormais le dire, il est clair qu’il y a un lien avec le vaccin. Ce qui cause cette réaction, cependant, nous ne le savons pas encore (…). Pour résumer, dans les prochaines heures, nous dirons qu’il y a un lien, mais nous devons encore comprendre comment cela se produit », avait affirmé plus tôt Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins à l’AEM.

Lire aussi Vaccin d’AstraZeneca : la famille d’une victime de thrombose porte plainte pour obtenir des « éclaircissements »

L’AEM avait annoncé, le 18 mars, que les bénéfices du vaccin d’AstraZeneca continuaient de l’emporter sur les risques et que son utilisation restait sûre, après la suspension des injections par plusieurs pays. L’agence avait toutefois expliqué qu’il existait un lien possible avec des cas rares de caillots sanguins et qu’elle publierait des conseils mis à jour lors de la réunion de son comité de sécurité cette semaine.

Pour l’OMS, la balance bénéfices-risques pèse « largement » en faveur du vaccin

La balance bénéfices-risques continue de peser « largement » en faveur de l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca, a de son côté réaffirmé, mardi, un responsable de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Expliquant que des experts étaient réunis cette semaine pour débattre d’un possible lien entre ce vaccin et certains types rares de thrombose, Rogerio Pinto de Sa Gaspar, directeur de l’OMS chargé de la régulation, a insisté sur le fait qu’en l’état actuel des connaissances la balance bénéfices-risques restait « très largement positive ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Vaccins AstraZeneca : « Le rapport bénéfice/risque reste favorable, car il s’agit d’événements exceptionnels, alors que le bénéfice est avéré et majeur »

Le Monde avec AFP

Leave a Reply