Vaccin anti-Covid : une seule dose réduit le risque d’infection de 80 % – Yahoo Actualités

Spread the love

Si à l’approche des vacances vous n’avez pas encore reçu votre deuxième dose de vaccin, vous pouvez quand même partir l’esprit (relativement) tranquille. Une étude menée par le ministère de la santé italien et l’Institut national italien de la santé (ISS), la première à évaluer l’efficacité des vaccins en Europe, révèle que le nombre d’infections à la Covid chez les adultes vaccinés (avec du Pfizer, Moderna ou AstraZeneca) chute de 80 % après l’injection de la première dose.

« 35 jours après la première dose, on observe également une réduction de 90 % des hospitalisations et de 95 % des décès », ajoute Silvio Brusaferro, le président de l’ISS. L’étude, menée sur 13,7 millions de personnes vaccinées, confirme que la stratégie vaccinale consistant à retarder la seconde dose est payante. Elle corrobore aussi de précédentes études montrant que la primo-vaccination est particulièrement efficace (voir ci-dessous). Dans ce contexte, on peut même se demander à quoi sert la seconde injection, notamment pour l’AstraZeneca qui s’appuie sur la même technologie que le vaccin Janssen, qui ne nécessite lui qu’une seule dose. Mais évidemment, les fabricants ont tout intérêt à multiplier les doses ; Pfizer préconise même « une troisième piqûre d’ici six mois à un an », alors qu’aucune étude ne vient étayer l’utilité d’une telle mesure.

En France, plus de 20,5 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin, soit 30 % de la population.

Lire la suite sur Futura” class=”link rapid-noclick-resp”>> Lire la suite sur Futura

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi sur Futura

Leave a Reply