Universités: Macron évoque une reprise progressive des cours début janvier – Le Figaro

Spread the love

Lors d’une interview accordée à «Brut», le chef de l’Etat a évoqué un possible retour en cours pour les étudiants des universités.

«On va essayer de commencer plus tôt.» Lors d’une interview accordée à «Brut» ce vendredi 4 décembre, le président de la République, Emmanuel Macron, a évoqué une possible reprise progressive des cours début janvier dans les universités françaises. Le 24 novembre dernier, le chef de l’Etat avait pourtant annoncé que les établissements d’enseignement supérieur ne rouvriraient pas avant février, soit près de deux semaines après les bars et restaurants.

Une décision qui avait suscité la grogne des chefs d’établissements. «Comme souvent, l’université est la dernière roue du carrosse. Toute la communauté universitaire est très déçue et préoccupée par ce prolongement des cours à distance», nous confiait alors un président d’université. «Le gouvernement doit absolument réenvisager cette décision et nous permettre d’accueillir au plus tôt les étudiants avec une jauge de 50%. Sinon, les conséquences pourraient être catastrophiques», expliquait également Jean Chambaz, président de Sorbonne Université.

» À VOIR AUSSI – Réouverture des universités: Macron évoque la possibilité de «TD en présentiel» et «des cours en demi-amphi» dès janvier

Réouverture des universités: Macron évoque la possibilité de «TD en présentiel» et «des cours en demi-amphi» dès janvier – Regarder sur Figaro Live

«On va essayer de reprendre début janvier avec des TD et des demi-amphis»

La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, avait alors, dans la foulée de cette annonce, ouvert une concertation avec les syndicats étudiants et les présidents d’universités, pour évoquer la situation. «Actuellement, nous sommes à 10% d’étudiants présents sur les campus. Il faut continuer de travailler à un accueil plus large dans le respect du protocole sanitaire. Ce chemin doit se faire dans des conditions de sécurité maximum», nous avait-elle confié, ouvrant la porte à un possible retour progressif des étudiants sur les campus avant février.

Une possibilité de nouveau évoquée par Emmanuel Macron lors de son interview. «On va essayer, je touche du bois, si nos résultats sont là (si la situation sanitaire le permet, ndlr.), de commencer plus tôt et sans doute qu’on va essayer de reprendre davantage de TD (travaux dirigés) en présentiel, reprendre peut-être, si les chiffres sont bons, début janvier, des cours mais en demi-amphi», a-t-il expliqué sur «Brut», assumant d’avoir toutefois retardé cette réouverture. «Les universités sont des lieux de très grande circulation avec beaucoup de lieux de vie commune (…), on est plus grand (…) et on peut donc mieux apprendre en non-présentiel» (que des écoliers, collégiens ou lycéens, ndlr).

Leave a Reply