Une machine Enigma s’arrache aux enchères à 380 000 euros

Une machine Enigma s'arrache aux enchères à 380 000 euros

Un exemplaire rarissime de la machine de chiffrement nazie Enigma à quatre rotors datée de 1954 vient d’être vendue aux enchères chez Christie’s pour la modique somme de 381 000 euros. Cette machine, qui a constitué pour les alliés l’un des codes les plus difficiles à déchiffrer de l’histoire contemporaine et a permis à l’Allemagne nazie de soumettre la quasi-totalité de l’Europe occupe une place particulière dans l’histoire de l’informatique.

Il faut rappeler que les efforts consentis par les Alliés pour casser son chiffrement ont conduit à la mise au point du premier ordinateur programmable, développé à Bletchley Park pour casser secrètement le code allemand afin de permettre aux forces alliées d’avoir une meilleure visibilité sur la planification navale allemande pendant la bataille de l’Atlantique jusqu’à sa reddition au milieu de l’année 1945.

Les machines Enigma à quatre rotors sont considérées comme rares car elles ont été fabriquées en plus petit nombre que les machines à trois rotors. Après la capitulation de l’Allemagne, le pays a ordonné aux troupes de détruire les Enigmes restantes afin de les tenir à distance des forces alliées. Après la guerre, Winston Churchill a également ordonné la destruction de toutes les énigmes restantes pour aider à préserver le secret des succès de déchiffrage des Alliés à Bletchley.

publicité

Un succès historique

Les machines Enigma à quatre rotors ont été réalisées sur l’ordre de l’amiral Karl Dönitz, le commandant de la flotte de sous-marins allemands, qui s’inquiétait des succès répétés des Alliés contre ses sous-marins. La flotte allemande commença à les utiliser à compter de mai 1941, empêchant les Alliés de savoir où les U-boots allemands étaient positionnés pendant près d’un an jusqu’à ce que les mathématiciens Alan Turing et Joe Desch développent la machine permettant de déchiffrer les messages allemands.

Au milieu de l’année 1943, la majorité de ces messages étaient lus par les Alliés, mais ce n’est que dans les années 1970 que le succès des Alliés contre Enigma a été rendue public. La maison de vente aux enchères rivale Sotheby’s a vendu un M4 Enigma l’année dernière pour 800 000 dollars, qui a peut-être atteint un prix de vente plus élevé car il s’agissait de l’une des 15 machines Enigma trouvées dans un bunker de la principale base navale allemande d’Europe du Nord à Trondheim, en Norvège, que l’Allemagne occupait depuis 1940.

Ce modèle comprenait l’étui d’origine en chêne avec une poignée en cuir, un panneau de contrôle avec un clavier “QWERTZ” surélevé composé de 26 touches en bakélite, un couvercle de rotor verrouillable pour cacher les réglages des roues, un compartiment à piles et une prise de courant de 4V et une clé, un panneau lumineux amovible, ainsi que des pièces de rechange telles que des câbles de raccordement ou encore des ampoules. 

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *