Une enquête révèle que des créateurs de contenus proches de QAnon et d’extrême droite génèrent de l’argent sur Twitch

Spread the love

On ne cesse de le répéter, les mesures sanitaires prises pour endiguer la pandémie de Covid-19, ont largement contribué à l’essor de plateformes comme Twitch. Le service de live streaming détenu par Amazon compte une immense quantité de nouveaux utilisateurs depuis quelques mois. À l’origine, Twitch est une plateforme dédiée au gaming, mais on y trouve aujourd’hui une multitude d’émissions très diversifiées.

Twitch va bannir ses utilisateurs coupables de harcèlement hors de la plateforme

Toutefois, bien que Twitch ait la réputation d’avoir le ban facile au moindre faux pas d’un streamer, il semblerait que la plateforme soit particulièrement laxiste en ce qui concerne certains créateurs de contenus. Hier, le New York Times a publié un rapport dans lequel le média dénonce l’existence d’une vingtaine de chaînes Twitch qui diffusent des idées d’extrême droite et des théories du complot. De plus, ces créateurs semblent bien connus, puisque pour la plupart ils sont déjà bannis des principaux réseaux sociaux pour avoir supporté QAnon, ou encore avoir exprimé publiquement des idées complotistes en ce qui concerne la pandémie de Covid-19.

Twitch estime que le NYT fait dans le sensationalisme

Le New York Times aurait également assisté à des lives où les streamers continuent de supporter Donald Trump en expliquant avec certitude qu’il a bien remporté la dernière élection présidentielle. Mais ce qui est particulièrement problématique selon le rapport du New York Times, c’est le fait que ces chaînes génèrent des revenus grâce aux dons et aux abonnements des viewers.

Suite à la publication de ce rapport, un porte-parole de Twitch qualifie l’enquête du média américain de “sensasionaliste”. Ce dernier ajoute : “Ce rapport a omis les informations détaillées que nous avons fournies détaillant nos politiques de confiance et de sécurité et notre approche face à ces défis importants, et amène le lecteur à croire qu’il s’agit d’un problème que nous n’avons pas résolu et qui est beaucoup plus vaste qu’il ne l’est, ce qui est faux.” Le porte-parole conclu en expliquant que le New York Times a découvert l’existence de “quelques dizaines de comptes qui semblent être affiliés à des mouvements d’extrême droite”, et l’article pousse à croire que c’est une majorité des “7 millions de personnes qui diffusent sur Twitch chaque mois.”

Twitch

Par : Twitch Interactive, Inc

4.7 / 5

216,4 k avis

Leave a Reply