Une enquête ouverte après la mort d’un jeune homme qui venait de se faire vacciner – CNEWS

Spread the love

Maxime Beltra avait 22 ans. Il est décédé ce 26 juillet après avoir reçu une première dose du vaccin Pfizer à Sète (Hérault), et ingéré un aliment auquel il était allergique. Pour l’instant, la piste de l’allergie est privilégiée.

Le parquet de Montpellier a tout de même ouvert une information judiciaire pour «recherche des causes de la mort». Le juge d’instruction a demandé une autopsie, en ajoutant que des investigations complémentaires seraient «sans doute nécessaires». 

Maxime avait décidé de se faire vacciner pour partir en Grèce avec un ami, explique un homme se présentant comme son père dans une vidéo Facebook. En filmant le certificat de vaccination de son «seul fils», l’homme a exprimé sa colère et son désespoir. Maxime est «décédé après un choc allergique à 23h, après avoir été vacciné à 14h». Il se serait rendu au restaurant dans la soirée où il aurait ingéré un aliment auquel il était allergique. 

L’enquête devrait déterminer si le décès de Maxime est entièrement dû à cette allergie, ou si elle a été aggravée par l’injection du vaccin. L’agence régionale de santé (ARS) Occitanie a indiqué qu’une «expertise était en cours» et que ses services étaient «fortement mobilisés» pour faire la lumière sur les causes de la mort du Sétois. 

Le père de Maxime s’est quant à lui dit «fou de rage». «Il est criminel de mettre sur le marché des vaccins (…) qui tuent des jeunes de 22 ans en pleine forme», a-t-il dénoncé sur Facebook, taxant les membres du gouvernement de «criminels corrompus». Sa vidéo a largement été partagée sur les réseaux anti-vaccin et anti-pass sanitaire. 


Leave a Reply