Une centaine de personnes verbalisées lors d’une soirée dans une boîte clandestine près de Toulouse – actu.fr

Spread the love
Une centaine de personnes ont été verbalisées par les gendarmes lors de cette soirée.
Une centaine de personnes ont été verbalisées par les gendarmes lors de cette soirée. (©Adobe Stock.)

Les gendarmes ont interrompu une soirée clandestine qui se déroulait dans un gîte situé au Burgaud (Haute-Garonne), près de Toulouse dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 avril 2021. Plus d’une centaine de participants étaient présents sur les lieux.

Sans masque, ni distanciation sociale

Sur les vidéos de la soirée qui circulent sur les réseaux sociaux, on voit des jeunes femmes en tenue de soirée et des hommes sur leur 31. Personne ne porte de masque et tous s’entassent dans une salle avec mezzanine ou la distanciation sociale ne peut pas être respectée. Sono, lumière et bouteilles avec feux de bengale : tous les classiques de la boîte de nuit sont là.

Car c’est bien de cela dont il s’agit : une véritable discothèque clandestine. Les organisateurs ont réservé vendredi ce gîte de la petite commune du Burgaud, avec 14 chambres et une salle de réception, pouvant accueillir une cinquantaine de convives.

Selon les informations recueillies par les gendarmes, ils ont indiqué aux propriétaires qu’ils faisaient cette réservation pour le compte d’une société.

Parking à 20 euros, entrée à 30 euros

Le lendemain, samedi, vers 18 heures, les organisateurs ont dévoilé l’adresse du gîte et de la soirée sur Snapchat, s’appuyant notamment sur des « influenceurs » sévissant sur le réseau social.

Les gendarmes, eux, ont été alertés par des riverains dérangés par le bruit, vers trois heures du matin. Quand ils sont arrivés sur place, ils ont découvert une organisation quasi-professionnelle, avec un parking (facturé 20 euros aux participants) et des vigiles pour assurer les flux de circulation.

Un jacuzzi installé, des participants de toute la France

L’entrée dans cette discothèque clandestine- où un jacuzzi a même été installé !- était facturée 30 euros. Selon les observations des gendarmes, les participants viennent de toute la France.

Les gendarmes ont alors soigneusement verbalisé chacun des participants à la soirée. Certains ont tenté d’échapper à la contravention en restant dans les lieux le plus longtemps possible, mais les gendarmes n’ont pas lâché, restant sur place jusqu’à 9 heures ce dimanche matin.

Les organisateurs en garde à vue

Deux organisateurs de la soirée ont été identifiés et placés en garde à vue, notamment pour mise en danger de la vie d’autrui. Ils sont tous les deux originaires de Haute-Garonne.

Sur injonction du parquet de Toulouse, le matériel de sonorisation et d’éclairage de la soirée a été saisi, l’enquête a été confiée à la compagnie de gendarmerie du Mirail.

La propriétaire des lieux doit être prochainement entendue, pour déterminer son degré d’implication. Le gîte a lui été très endommagé.

Leave a Reply