Une application de suivi des règles vient d’être rappelée à l’ordre concernant une gestion douteuse de ses données utilisateurs

Spread the love

En 2019, lorsque le Wall Street Journal publie un rapport concernant la gestion et le partage des données utilisateurs d’un certain nombre d’applications, l’une d’entre elles a particulièrement retenu l’attention du média américain. Il s’agit de Flo, une application de suivi des règles qui permet de noter les détails du cycle menstruel afin de mettre en place un calendrier précis des menstruations. Dans ce domaine, il s’agit d’une application ultra populaire puisque Flo compte plus de 100 millions d’utilisatrices.

Malheureusement, si l’expérience utilisateur excellente de cette appli ne cesse d’attirer de nouvelles utilisatrices, le rapport publié par le Wall Street Journal révèle que Flo transmettrait ses données utilisateurs à des sociétés tierces dont Facebook ou encore Google. Suite à cela la FTC s’est emparée de l’affaire et reproche notamment à Flo d’avoir menti à ses utilisateurs en expliquant que leurs données ne seraient en aucun cas communiquées ou utilisées à des fins commerciales.

Ce que la FTC demande à Flo.

Cette semaine, la Federal Trade Commission explique que cette alerte lancée et récupérée par de nombreux médias du monde entier a poussé un grand nombre d’utilisatrices à déposer plainte auprès de la FTC. L’administration observe également que Flo n’a cessé de divulguer les données utilisateurs qu’après la vague médiatique. FTC rappelle qu’en vertu de son règlement, Flo ne peut déformer ce pourquoi elle, ou les sociétés tierces qui ont bénéficié de ces données, collectent, conservent, utilisent ou divulguent les données. Également toute application se doit d’informer ses utilisateurs sur la manière dont ils peuvent contrôler l’utilisation de leurs données, et surtout respecter cette décision.

La FTC demande aussi à Flo de contacter les utilisateurs concernés par cette divulgation d’informations personnelles, mais également de consulter les tiers ayant reçu les informations de santé des utilisateurs pour qu’ils détruisent les données. Pour le moment, aussi surprenant que cela puisse paraître, aucune sanction financière n’est prévue par la FTC. Cette décision a reçu le soutien des 5 commissaires de la FTC, 2 d’entre eux estiment que les agissements de Flo ont porté atteinte à la santé des utilisatrices concernées et que cela devrait paraître dans la décision finale.

Rohit Chopra et Rebecca Kelly Slaughter écrivent : “À notre avis, la FTC aurait dû accuser Flo d’avoir enfreint la règle de notification des atteintes à la santé. En vertu de cette règle, Flo était obligé d’informer ses utilisateurs après avoir prétendument partagé leurs informations de santé avec Facebook, Google et d’autres sans leur autorisation. Flo ne l’a pas fait, rendant la société responsable en vertu de cette règle”.

Leave a Reply