Un tremblement de terre d’une magnitude de 4 réveille Strasbourg – France Bleu

Spread the love

L’agglomération de Strasbourg a été réveillée par séisme ce samedi matin à 5h. Il est annoncé avec une magnitude de 3,9 sur l’échelle de Ritchter par le réseau de surveillance Renass, le site national d’information sur la sismicité de la France. 

L’épicentre du séisme est localisé à environ au nord-ouest de Strasbourg, proche de La Wantzenau. Il a était ressenti jusqu’à Haguenau au nord, voire même dans l’Outre-Forêt, dans la vallée de la Bruche à l’ouest, et même jusque dans le sud des Vosges. Un second séisme a été enregistré cinq minutes plus tard, avec une intensité moindre (magnitude 2,3), à proximité de la commune de La Wantzenau. 

Un séisme “modéré à fort”

C’est un séisme que l’on peut qualifier de “modéré à fort” précise Jérôme Vergne, sismologue à l’Ecole et Observatoire des sciences de la terre de Strasbourg en direct sur France Bleu Alsace.  “On observe ce type de séisme, deux à trois par an sur l’ensemble de la France“.  

Carte des ressentis du séisme dans le Bas-Rhin ce samedi 26 juin.
Carte des ressentis du séisme dans le Bas-Rhin ce samedi 26 juin.Capture d’écran France Séisme

Les pompiers du Bas-Rhin ont reçu une trentaine d’appels de tout le département. Aucun dégât n’a été constaté pour le moment. Il y a de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. “A 5h du matin, ça a tremblé fortement” raconte Cyril, habitant du quartier du Neudorf à Strasbourg en direct sur France Bleu Alsace “comme j’habite au 4e étage, ça a dû être amplifié, j’en tremble encore un peu maintenant“. “J’ai cru que j’hallucinais, que le lit allait se soulever, je ne suis pas très rassurée“, précise Marie-Reine qui habite à Haguenau. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.


Gérer mes choix


Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.


Gérer mes choix


Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.


Gérer mes choix

Le plus important séisme induit de ces derniers mois dans l’agglomération strasbourgeoise

Selon le Renass, il s’agit de nouveau d’un évènement induit par l’activité humaine. Le nord de l’agglomération de Strasbourg a été touché par plus d’une dizaine de secousses depuis octobre 2020. Il s’agissait à chaque fois de tremblements de terre induits, provoqués par des tests chez Fonroche Géothermie. La préfecture du Bas-Rhin a annoncé le 7 décembre dernier l’arrêt définitif du projet, mais des séismes continuent de se produire depuis.

Dans ce cadre, le plus important tremblement de terre enregistré jusqu’ici avait été mesuré à 3,5 le 4 décembre 2020. Cette fois encore “tout montre qu’il fait partie de la séance sismique qui se déroule à proximité du chantier de géothermie“, explique Jérôme Vergne. 

Le séisme de ce samedi matin est donc “le plus important dans cette crise sismique que l’on subit depuis plusieurs mois“, relève le sismologue. Selon lui “d’autres évènements sismiques sont encore possibles dans le futur, même si une légère baisse de l’activité sismique avait été observée ces dernières semaines“. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.


Gérer mes choix

Leave a Reply