“Un soldat agile, très déterminé”: qui était le brigadier Alexandre Martin, le militaire tué au Mali? – BFMTV

Âgé de 24 ans, le militaire français du 54e régiment d’artillerie de Hyères a succombé à ses blessures après avoir été touché par des tirs d’obus de mortier.

Il est le 53e soldat français à trouver la mort au Sahel depuis 2013. Le brigadier Alexandre Martin, du 54e régiment d’artillerie de Hyères (Var), est mort samedi “pour la France dans l’accomplissement de sa mission” à Gao au Mali. Natif de Rouen (Seine-Maritime) et âgé de 24 ans, le militaire français a succombé à ses blessures après avoir été touché avec plusieurs autres soldats par des tirs d’obus de mortiers.

Le colonel Pierre Bernard, chef du corps du 54e régiment d’artillerie où exerçait Alexandre Martin, a salué sur notre antenne l'”excellent état d’esprit” du soldat disparu.

“On pense surtout à sa famille, à ses parents et à sa compagne pour lesquels c’est un choc. Évidemment au sein du régiment l’émotion est très forte”, a confié le colonel sur BFMTV.

“Un tireur professionnel”

Évoquant le “très bon potentiel” du jeune homme lors de son entrée dans l’Armée française en septembre 2015, le colonel Pierre Bernard a tenu à souligner ses “qualités militaires” qui faisaient de lui “un soldat agile, très déterminé”.

“Il travaillait au 54e régiment d’artillerie de Hyères, un régiment spécialisé dans la défense aérienne à très basse altitude”, rapporte sur BFMTV Hervé Grandjean, porte-parole des Armées. “C’était un tireur professionnel”, ajoute-t-il.

Dans un premier temps affecté à la 4e batterie comme pointeur-tireur sol-air très courte portée, il est élevé à la distinction de 1re classe le 1er juin 2016. Il est ensuite déployé sur l’opération Sentinelle entre octobre et décembre 2016. Deux mois de mission à l’issue de laquelle il reçoit la médaille de la protection militaire du territoire le 12 décembre 2016. Il est également décoré de la médaille de bronze de la défense nationale le 1er janvier 2017.

Un hommage rendu dans les prochains jours

Sa première mission avec le 3e régiment d’infanterie l’amène en Guyane en 2017 pour une durée de quatre mois. Il est par la suite projeté en mission de courte durée en Martinique au 33e régiment d’infanterie de marine de la mi-juin à la mi-octobre 2018. Il est promu au grade de brigadier 1er décembre de la même année.

Il est déployé après sur l’opération Sentinelle entre juin et août 2019 puis du 1er janvier au 3 février 2021. Il se voit décerner au même moment la médaille d’argent de la défense nationale. Son unité part dans le cadre d’un renfort temporaire à Djibouti au 5e régiment étranger d’infanterie d’outre-mer entre mars et avril 2021. Il est enfin engagé à compter du 19 octobre 2021 dans le cadre de l’opération Barkhane, c’est au cours de cette mission qu’il meurt.

Selon nos confrères de Nice-Matin, une cérémonie d’hommage doit se tenir la semaine prochaine au 54e régiment d’artillerie à Hyères.

“Nous sommes prêts à accueillir et à honorer notre frère d’arme de la meilleure façon qui soit possible, avec sobriété, simplicité et professionnalisme”, a assuré le colonel Pierre Bernard. “Il aura les honneurs que la nation lui doit”, conclut-il.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV

Leave a Reply