Un selfie des militants de Génération identitaire pris dans un véhicule de police vilipendé sur les réseaux sociaux – 20 Minutes

Spread the love
Les membres de Génération identitaire ont été interpellés après avoir déployé une banderole dénonçant le racisme anti-blanc. — Capture d’écran Instagram

Des membres du groupuscule d’extrême droite Génération identitaire, interpellés ce samedi à Paris à l’occasion de la manifestation contre les violences policières, se sont pris en photo, tout sourire, dans le véhicule de police qui les amenait au commissariat. Un cliché, publié sur les réseaux sociaux, qui a suscité de nombreuses réactions indignées de la part des internautes.

Pris par une certaine Emilie-Jeanne, le selfie montre neuf des membres du groupe « escortés au commissariat » par la police. On peut y voir tous les jeunes interpellés souriants, les mains libres, et ayant donc accès sans problème à leur téléphone portable. « Escortés au commissariat avec mes camarades identitaires, nous rentrons fiers et plus que jamais déterminés à défendre notre peuple. Petit message à nos ennemis : vous nous trouverez toujours sur votre route ! », est-il également écrit dans le message accompagnant le cliché.

Le groupe d’extrême droite Génération identitaire avait déployé samedi, au début du rassemblement parisien contre les violences policières à l’appel du collectif Adama Traoré, une banderole sur les toits au-dessus de la place de la République, sur laquelle était inscrit le message « Justice pour les victimes du racisme anti-blanc. White lives matter ».

« C’est dingue quand même ce régime de faveur »

Dès sa publication sur Twitter, la photo a fait réagir de très nombreux internautes. Pour beaucoup, elle vient illustrer la différence de traitement faite par la police entre certains manifestants.

« C’est dingue quand même ce régime de faveur qu’octroient les policiers à Génération Identitaire ! Ils ont pu garder leur téléphone portable et peuvent faire un selfie dans un fourgon de police ! » ou encore « Interpellés pour les exfiltrer sans casse, selfie joyeux dans le fourgon, relâchés trois heures après sans charge pendant qu’on chargeait la manif. #GenerationIdentitaire était au commissariat comme à la maison. Ça commence à se voir… », ont tweeté certains internautes.

Les militants ont-ils été « exfiltrés » par la police ?

Certains des militants du groupuscule se sont vantés d’avoir été exfiltrés de la manifestation, et non interpellés. La préfecture de police de Paris, interrogée par CheckNews, a confirmé qu’il y avait bien eu « douze interpellations » concernant l’action de Génération identitaire. Le parquet de Paris a par la suite indiqué que les militants du groupuscule d’extrême droite n’avaient pas été placés en garde à vue.

Des informations qui viennent corroborer les propos tenus par Johan Teissier, qui se présente comme un cadre du mouvement, dans une vidéo mise en ligne dans la soirée de samedi.

1,4K partages

Leave a Reply