Un SDD est 21 fois plus fiable qu’un disque dur selon Backblaze

Spread the love

Une étude dévoile que les unités SSD proposent aujourd’hui une meilleure fiabilité que celle des bons vieux disques durs. La différence est importante. Nous avons également un regard sur l’évolution de cette technologie depuis plusieurs années. D’importants progrès ont été accomplis.

Il fut un temps ou le SSD n’avait pas une bonne réputation sur cette question de la fiabilité. Il est courant d’être victime d’une défaillance occasionnant une perte inévitable de données sans la possibilité de les récupérer. A l’époque il n’était pas rare d’équiper un PC d’un disque dur de secours voué à accueillir régulièrement une image du disque SSD. Microsoft a même ajouté une fonction de sauvegarde à son système d’exploitation Windows 7.

Depuis la technologie SSD a fait d’énormes progrés sur la question. La fiabilité n’a cessé de s’améliorer, tout comme l’endurance et la durée de garantie. Des statistiques publiées par « Backblaze » confirme que les disques SSD sont désormais bien plus fiables que les disques durs. La différence est même impressionnante. Un SSD serait 21 fois plus fiable qu’un HDD.

SSD Vs HDD, fiabilité

Backblaze publie régulièrement des études concrètes sur la fiabilité des périphériques de stockage dans le segment des entreprises.

L’étude porte sur le premier trimestre 2021 (du 1er janvier au 31 mars). Backblaze constate que l’AFR des disques durs se situe à 10,56% contre seulement 0,58% pour les SSD . Dans les deux cas, il s’agit du taux moyen de défaillance annualisé (AFR) toutes marques confondues. En clair avec 10,56% environ 1 disque dur sur 10 a échoué contre un SSD sur 200.

Les taux plus élevés de défaillance des disques durs s’expliquent facilement. Ce type de périphérique de stockage utilise des pièces mécaniques. Nous avons des plateaux en rotation rapides et des têtes de lecture en mouvement.

Blackblaze est une entreprise spécialisée dans le stockage de sauvegarde en ligne. Son étude montre clairement que les SSD ont un taux d’échec beaucoup plus faible que les disques durs traditionnels. Ces données sont issues de ses serveurs présents dans ses centres de données au cours des dernières années.

Par contre attention aux conclusions de cette étude. L’âge moyen des SSD est de 12,7 mois contre 49.6 mois pour les disques durs. Ils sont donc 4 fois plus vieux ce qui augmente de manièrte importante les risques de panne. De plus les SSD sont utilisés comme des unités de démarrage et non comme des unités de stockage à l’image des disques durs. Le niveau de sollicitation n’est donc pas le même.

Leave a Reply