Un homme de 59 ans qui travaillait au sein de Normandie Logistique à Rouen (Seine-Maritime) s’est suicidé vendredi 25 octobre 2019. Le directeur général de l’entreprise a réagi.

Un salarié de Normandie Logistique, entreprise voisine de Lubrizol dont trois entrepôts avaient été touchés par l'incendie le 26 septembre dernier, s'est suicidé vendredi 25 octobre 2019 à Rouen (Seine-Maritime), à son domicile.
Un salarié de Normandie Logistique, entreprise voisine de Lubrizol dont trois entrepôts avaient été touchés par l’incendie le 26 septembre dernier, s’est suicidé vendredi 25 octobre 2019 à Rouen (Seine-Maritime), à son domicile. (©Capture google map)

Un salarié de l’entreprise Normandie Logistique à Rouen (Seine-Maritime) qui jouxte le site de Lubrizol et dont trois entrepôts ont été endommagés à la suite de l’incendie du 26 septembre dernier s’est suicidé à son domicile vendredi 25 octobre 2019. Christian Boulocher, le directeur général de l’entreprise a réagi dans un communiqué.  

Lire aussi : Lubrizol à Rouen : 4 252 tonnes de produits ont brûlé chez Normandie Logistique

« Toute l’entreprise est sous le choc » 

Un salarié de Normandie Logistique, agent de maîtrise qui travaillait pour cette entreprise depuis 39 ans a mis fin à ses jours à son domicile vendredi 25 octobre 2019. Dans un communiqué de presse, Christian Boulocher a réagi.

« Pour l’avoir connu personnellement au cours des 39 années qu’il a consacrées à son travail, je sais à quel point il était un collaborateur exemplaire et apprécié de tous. Toute l’entreprise est sous le choc.

Lire aussi : Quels produits ont brûlé chez Normandie Logistique, l’entreprise voisine de Lubrizol à Rouen ?

« Aucun signal ne nous avait alerté » 

Selon le dirigeant : « Aucun signal ne nous avait alerté de son mal-être, venant de lui ou de ses collègues. Nous pensons à sa famille et à ses proches. Nous ne souhaitons pas nous exprimer davantage sur ce sujet et appelons à respecter le deuil de sa famille. »

Selon une source judiciaire, « cet acte serait essentiellement dû à des problèmes personnels. » Une enquête est en cours. 

Près de 4 252 tonnes de produits ont brûlé sur le site de Normandie Logistique jeudi 26 septembre 2019, à Rouen. Dans le contexte de l’incendie et même si aucun lien n’est officiellement établi entre ces deux faits, ce drame est d’autant plus éprouvant pour les salariés de l’entreprise. Une cellule psychologique renforcée a été mise en place au sein de l’entreprise, lundi 28 octobre.

Lire aussi : Mauvaises odeurs à Rouen : Normandie Logistique mise en demeure par le préfet

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply