«Un mois de mai plus froid que la moyenne» : ce qui nous attend ces prochaines semaines – Le Parisien

Spread the love

La réouverture des terrasses, le 19 mai, va se faire sous la pluie. C’est ce que nous confirme Guillaume Séchet, à la tête du site spécialisé meteo-villes.com, particulièrement fréquenté ces derniers jours.

Des orages, du vent, du froid, de rares éclaircies… pourquoi la météo est-elle si mauvaise ?

GUILLAUME SÉCHET. Parce que l’anticyclone des Açores est situé trop au sud. Il est reparti dans son nid et l’air frais, humide et océanique a repris le dessus sur l’ensemble de la France. Le contraste avec le week-end dernier est d’ailleurs saisissant. Samedi, il faisait 33 °C au Pays basque et 30 °C dimanche à Strasbourg. Et puis en 24 heures, on a perdu plus de 10 °C en moyenne. Une vraie douche froide. Actuellement, les températures sont globalement 3 à 4 °C en dessous de la normale.

A-t-on battu des records de pluie ?

Les cumuls de pluie ont été très impressionnants entre les Cévennes et le Lyonnais, plutôt dignes des épisodes méditerranéens que l’on connaît en automne ou en hiver. C’est à Barnas, en Ardèche, qu’il a le plus plu avec 273 mm d’eau en une trentaine d’heures seulement. Mais c’est à Lyon qu’on a battu un record car il est tombé le 10 mai 105,9 mm d’eau en 24 heures. Il n’avait jamais autant plu en une journée dans cette ville, tous mois confondus. Le conflit entre l’air chaud du week-end et le temps plus frais de lundi dernier a même conduit à l’observation d’une tornade au nord de Ramatuelle (Var) l’après-midi du 11 mai.

«Les dernières prévisions semblent montrer que l’amélioration entrevue fin mai se réduit comme peau de chagrin de jour en jour» , estime Guillaume Seche, auteur du livre « Météo extrême » (Ed. Hugo Image),
«Les dernières prévisions semblent montrer que l’amélioration entrevue fin mai se réduit comme peau de chagrin de jour en jour» , estime Guillaume Seche, auteur du livre « Météo extrême » (Ed. Hugo Image),  DR

Les terrasses rouvrent le 19 mai. S’il vous plaît, dîtes nous qu’il va faire beau…

Vous m’auriez interrogé mardi, je vous aurais dit que les dix derniers jours de mai allaient être plutôt meilleurs. Mais les dernières prévisions semblent montrer que l’amélioration entrevue fin mai se réduit comme peau de chagrin de jour en jour. Il y aura peut-être de petites fenêtres de beau temps pendant quelques heures mais en fait, rares seront les journées où il n’y aura pas de pluies. Je sais bien que tout le monde attend une embellie pour l’ouverture des terrasses : d’ailleurs, j’ai constaté beaucoup plus de trafic sur mon site Internet car les gens cliquent pour savoir si le beau temps va revenir. Mais malheureusement, il n’y aura pas d’amélioration durable d’ici le week-end de la Pentecôte. Après un mois d’avril déjà très frais, ce mois de mai sera au final incontestablement plus froid que la moyenne. Excepté peut-être près de la Méditerranée qui est davantage protégée des vagues pluvieuses par les Pyrénées, le massif central et les Alpes.

Et le soleil alors, c’est pour quand ?

Les prévisions à plus long terme montrent que la tendance pourrait s’inverser mais vous savez, la météo, c’est un peu comme la politique : quand une dynamique se met en place… (rires). Cela dit, les modèles de prévision saisonnière américains et européens tablent sur un mois de juin plus agréable que mai mais c’est surtout le mois de juillet qui devrait être plus chaud et plus sec que la normale.

Leave a Reply