Ukraine : les conseillers diplomatiques allemand, russe, ukrainien et français se sont réunis à Paris pour ten – franceinfo

Cette rencontre était destinée à désamorcer la crise après une série de pourparlers entre Russes et Américains la semaine dernière.
Article rédigé par

France Télévisions

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

Ils espéraient en tirer une “indication claire sur l’état d’esprit des Russes”. Les conseillers diplomatiques du chancelier allemand ainsi que des présidents russe, ukrainien et français se sont réunis, mercredi 26 janvier à Paris, pour tenter de trouver une issue à la crise en Ukraine, a annoncé la présidence française. Cette rencontre était destinée à désamorcer situation après une série de pourparlers entre Russes et Américains la semaine dernière, dans le contexte d’une montée continue des tensions autour de l’Ukraine.

“Nous voulons une désescalade, ce qui passe à la fois par le dialogue et la dissuasion. Un dialogue a lieu sur des sanctions avec les partenaires européens, américains et les institutions, pour que cette dissuasion soit suffisamment crédible, afin que le dialogue soit crédible. Les deux se nourrissent l’un l’autre”, a commenté la présidence française. “Mais ces sanctions ne doivent pas entraîner des répliques qui auraient un coût pour nous en boomerang. Les sanctions ne sont pas l’alpha et l’oméga de la réponse”, a souligné l’Elysée.

Après leur rencontre marathon d’un peu moins de neuf heures, les négociateurs ont dit rester “engagés pour atténuer les désaccords actuels dans les travaux à venir”, selon un communiqué commun. Les discussions n’étaient “pas simples”, a rapporté l’envoyé spécial russe sur le conflit ukrainien, Dmitri Kozak. “Malgré des différences de lecture, la trêve doit persister, le cessez-le-feu doit être maintenu” entre armée ukrainienne et séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine, a-t-il ajouté. Un nouveau rendez-vous a été fixé dans deux semaines à Berlin. “Nous espérons que nos collègues ont compris nos arguments et que dans deux semaines nous aurons des résultats”, a ajouté l’émissaire russe. “Nous voulons maintenir ce dialogue”, a pour sa part déclaré le négociateur ukrainien Andriï Iermak depuis l’ambassade d’Ukraine. 

“Dans le contexte actuel, nous avons obtenu aujourd’hui un bon signal dans des conditions difficiles”, a quant à elle souligné la présidence française. “Nous avons obtenu le signal de réengagement que nous recherchions”, a-t-elle ajouté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *