Twitter : ces cinq raisons qui poussent les internautes à supprimer d’anciennes publications

Spread the love

Pourquoi les twittos suppriment-ils d’anciennes publications ? C’est pour mieux analyser les ressorts de ces décisions que la startup lettonne, TweetDeleter, vient de réaliser une étude. Elle édite une application qui permet de supprimer d’anciens tweets en grande quantité. Pour leur évaluation, les experts se sont appuyé sur une base de données de plus de 200 millions de publications supprimées en 2020.

Dans le détail, les analystes ont repéré une augmentation des suppressions en avril puis un pic en juin dernier. Cela correspond justement à l’émergence du mouvement Black Lives Matter aux États-Unis.

Twitter déploie une fonctionnalité pour contrer les réponses offensantes

Dans un billet de blog, la compagnie précise :

Twitter est utilisé par 321 millions d’utilisateurs dans le monde. Un examen des tendances de suppression de tweet permet de déchiffrer les événements les plus importants qui ont un impact sur la société, car ces suppressions représentent non seulement les mentalités actuelles, mais aussi la façon dont elles ont changé au fil du temps.

L’entreprise a ensuite sondé ses utilisateurs afin de connaître les raisons qui les poussent à effacer leurs anciens posts. Parmi les justifications évoquées on retrouve d’abord la volonté de nettoyer son profil qui pourrait être observé par de potentiels employeurs. La volonté de se débarrasser d’anciens tweets embarrassants est aussi évoquée.

D’autres indiquent avoir changé d’opinion sur certains sujets et ne plus se reconnaître dans leurs publications passées. Certains utilisateurs expliquent par ailleurs avoir compris que leurs tweets étaient offensants et vouloir s’en débarrasser. Enfin, des internautes décident de supprimer d’anciens tweets à la nouvelle année pour repartir sur de nouvelles bases.

Pour éviter d’avoir à supprimer des publications regrettables, Twitter a justement déployé une fonctionnalité afin de lutter contre les commentaires potentiellement nuisibles. Concrètement, lorsqu’un utilisateur est sur le point de tweeter et que l’IA du réseau social estime que cette ses propos pourraient être offensants, ce dernier est prévenu. Il peut alors faire le choix de maintenir sa réponse, de la modifier, ou de la supprimer. De son côté, Instagram utilise le même type d’outil afin de lutter contre le harcèlement et les intimidations en ligne.

4.4 / 5

17,7 M avis

Leave a Reply