Trop en avance ou trop en retard, retour sur la mort de Pebble

Fin 2016, Fitbit confirmait l’acquisition des logiciels de Pebble, scellant ainsi la mort de ce pionnier du marché de la montre connectée. Un crève-cœur pour de nombreux fans ayant succombé au charme très geek des produits du constructeur, qui s’est lancé fleur au fusil en 2012 sur Kickstarter avec un succès incroyable pour l’époque : 10 millions de dollars avaient été rapidement recueillis auprès de 68 000 investisseurs.

Souvenir, souvenir…

Eric Migicovsky, fondateur de Pebble, revient sur cette aventure industrielle et entrepreneuriale dans un billet sur Medium, un article rédigé en 2017 mais qu’il avait gardé dans un tiroir. À l’occasion des dix ans du premier projet Kickstarter, celui qui est devenu partenaire chez Y Combinator (financement de start-ups) a finalement décidé de publier ce témoignage augmenté de quelques réflexions supplémentaires.

Il s’agit non pas de revenir sur le succès de Pebble, mais plutôt sur les raisons qui ont fait plonger l’entreprise. Un exercice d’auto-flagellation, car après tout c’était lui le patron en charge de la gestion au jour le jour et aussi de la vision, du plan d’ensemble. Pebble a péché sur ces deux aspects. C’est aussi un témoignage intéressant pour ceux qui auraient en tête de créer leur entreprise !

Leave a Reply

Discover more from Ultimatepocket

Subscribe now to keep reading and get access to the full archive.

Continue reading