Trains, avions… comment le pass sanitaire s’appliquera dans les transports ? – Le Parisien

Spread the love

Le gouvernement peut souffler, le Conseil constitutionnel a validé ce jeudi soir l’extension du pass sanitaire. À compter du 9 août prochain, les Français vont devoir apprendre à présenter régulièrement leur pass, pour des activités de la vie courante. Les transports ne feront pas exception à la règle et sont également concernés par l’obligation de justifier de sa vaccination, de son rétablissement au Covid ou d’un test négatif.

Tous les transports ne sont toutefois pas concernés par la réforme. Le pass sanitaire ne sera pas demandé dans les transports du quotidien. Il ne sera pas nécessaire de le présenter chaque jour dans le métro en allant au travail. Les bus municipaux ne sont également pas concernés par le pass sanitaire. De même, le pass ne sera pas demandé à bord des trains express régionaux (TER).

Tout trajet longue distance est concerné

En revanche, dès que l’on sort de ce cadre de transport local, alors le pass a vocation à s’appliquer. Ainsi, il sera indispensable pour monter à bord d’un car longue distance. Sur le rail, il faudra présenter son pass sanitaire avant de prendre place dans un TGV ainsi qu’un train Intercités.

Dans les airs, le pass sanitaire sera réclamé pour tous les voyages, y compris les vols domestiques. Les trajets en avion vers l’étranger, les DOM-TOM ou la Corse étaient déjà soumis au pass sanitaire. Pour rappel, les jeunes âgés de 12 à 17 sont exemptés jusqu’au 30 septembre de pass sanitaire. Jusqu’à cette date, ils n’en auront donc pas besoin pour prendre l’avion ou monter dans un train.

Leave a Reply