Tour de France “machiste” et “polluant”: les coureures désapprouvent le maire de Lyon – RMC Sport

Spread the love

L’association française des coureures cyclistes (AFCC) a désapprouvé “fermement” ce samedi matin les propos du maire de Lyon qualifiant le Tour de France de “machiste” et “polluant”.

Sur le premier point, l’association coprésidée par Marion Clignet et Elisabeth Chevanne-Brunel a exprimé son soutien à ASO qui organise “des épreuves internationales féminines de haute qualité comme la Flèche wallonne ou encore La Course by le Tour”.

“Malgré cette difficile période de confinement, ASO a annoncé à la presse la création d’un Paris-Roubaix féminin le 25 octobre 2020, une grande première dans l’histoire du cyclisme féminin, ainsi que la reprise d’un Tour de France féminin en 2022”, a déclaré l’association des coureures.

A propos de l’écologie, l’AFCC a estimé que “le cyclisme, qu’il soit de compétition ou pas, s’inscrit dans une démarche écologique incontestable”. 

“C’est par nos actions, plus que par les paroles, que nous construisons un cyclisme responsable”

“Notre association oeuvre au quotidien pour sensibiliser les coureures au respect de la nature, notamment en évitant de jeter des bidons ou déchets en dehors des zones de délestage prévues par les organisateurs de courses”, a déclaré l’AFCC. “C’est par nos actions, plus que par les paroles, que nous construisons un cyclisme responsable”.

Dans une interview, le maire EELV de Lyon Grégory Doucet a jugé mercredi le Tour de France, dont la 14e étape arrive samedi à Lyon, “machiste et polluant”.

“Le Tour de France continue à véhiculer une image machiste du sport”, a-t-il notamment affirmé. “Quand on défend les valeurs du sport, on défend l’égalité femmes-hommes. Il devrait y avoir un Tour de France féminin depuis longtemps. C’est la dernière épreuve d’envergure à ne pas avoir franchi le pas”.

Il s’est également interrogé sur “l’empreinte écologique du Tour” assurant que l’épreuve “n’était pas écoresponsable”.

Leave a Reply