Toulouse. Suppressions de postes chez Airbus : 3378 emplois concernés dans la Ville rose – actu.fr

Spread the love

Selon nos informations, Airbus va supprimer 3378 emplois à Toulouse. Ce plan est dévoilé aux salariés, jeudi 2 juillet 2020. Tout ce qu’il faut savoir.

Airbus a dévoilé, jeudi 2 juillet 2020, le nombre d'emplois impactés à Toulouse par le plan de suppression de postes.
Jeudi 2 juillet 2020, Airbus devait annoncer le nombre d’emplois impactés par le plan de suppression de postes. (©G.L. / Actu Toulouse)

Le chiffre tant redouté est tombé. À Toulouse, selon nos informations, 3 378 postes sont concernés par le plan de réduction des effectifs d’Airbus.

Lire aussi : Toulouse. Airbus annonce la suppression de 15 000 postes, dont 5 000 en France

5 000 postes supprimés en France

Lors d’un comité extraordinaire entre la direction et les syndicats, mardi 30 juin 2020, Airbus avait dévoilé son plan de réduction des effectifs. 15 000 postes seront supprimés au niveau mondial, dont 5 000 en France, au plus tard à l’été 2021.

Avec 3 378 suppressions envisagées, Toulouse est le site français le plus lourdement impacté par ce plan. « Cette crise du Covid est inédite. C’est Power 8 (du nom d’un plan social mené en 2007 chez l’avionneur, ndlr) multiplié par trois », expliquait Thierry Baril, directeur mondial des ressources humaines de l’avionneur, à Actu Toulouse.

Lire aussi : INTERVIEW. 15 000 emplois menacés : « L’objectif, c’est de sauver Airbus », affirme le DRH du groupe

Le détail site par site

Le détail, en France, site par site :

  • En Haute-Garonne :
    Toulouse : 3 378 postes
  • En Loire-Atlantique :
    Nantes : 484 postes
    Saint-Nazaire : 386 postes
    Stelia Saint-Nazaire (filiale d’Airbus) : 201 postes

Les syndicats mobilisés

Ce jeudi 2 juillet, les organisations syndicales représentatives au sein du groupe Airbus (FO, CFE-CGC, CFTC) ont organisé une réunion d’information syndicale, devant le bâtiment M90, pour « dire non aux licenciements ».

Mercredi 1er juillet 2020, au lendemain des annonces de la société présidée par Guillaume Faury, le syndicat majoritaire Force Ouvrière (54 %) a prévenu qu’il était « hors de question de préparer l’avenir en supprimant 5 000 postes ».

Lire aussi : Toulouse. Airbus : « Hors de question de préparer l’avenir en supprimant 5 000 postes », prévient FO

Les négociations vont débuter

Jean-François Knepper, le délégué central du syndicat chez Airbus, a indiqué que le chiffre dévoilé par sa direction, mardi 30 juin 2020, devait être rediscuté. Il est d’ores et déjà prêt à négocier avec sa direction.

Nos propositions sont de nature à protéger l’emploi à travers, notamment, l’activité partielle de longue durée ou encore grâce à des dispositifs de formation. Nous allons également proposer de donner un avenir à la jeunesse de ce pays, notamment, à tous ceux qui vont arriver au terme de leur cursus de formation et qui s’apprêtaient à entrer sur le marché du travail.

Pour cela, le syndicat majoritaire souhaite que pour deux départs dans le groupe Airbus, il y ait au moins une embauche.

Les négociations entre la direction et les organisations syndicales doivent débuter lundi 6 juillet 2020.

Lire aussi : L’annonce de 15 000 suppressions de postes chez Airbus fait vivement réagir à Toulouse

Leave a Reply