Toulouse : horaires, durée, conditions… tout ce qu’il faut savoir sur l’obligation du port du masque dans to – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel À partir du 21 août, le port du masque sera obligatoire sur l’ensemble de la ville de Toulouse. La mesure est prise pour un mois. Une première en France.

Lors d’une conférence de presse du préfet de la Haute-Garonne et du maire de Toulouse, en présence du directeur de l’ARS Occitanie, l’obligation du port du masque à Toulouse a été annoncée.

  • Le masque obligatoire dès vendredi matin

À compter du vendredi 21 août, le port du masque sera obligatoire dans toutes les rues de Toulouse. 

\u26a0\ufe0f\ud83d\ude37 Sur décision du @PrefetOccitanie, en concertation avec le maire de @Toulouse et à compter du vendredi 21 août 2020, 7h, le port du masque sera obligatoire sur l’ensemble du territoire de la ville de #Toulouse, entre 7h et 3h. @ARS_OC @Interieur_Gouv
— Préfet de région Occitanie et de Haute-Garonne (@PrefetOccitanie) August 19, 2020

  • De 7h à 3h, pour une durée d’un mois

Le port du masque sera obligatoire de 7h à 3h du matin. Cette mesure est prise pour une durée d’un mois.

  • Piétons, vélos et cyclos sont concernés

Toutes les personnes de plus de 11 ans circulant à l’air libre sont concernées. Elle vaut pour les piétons mais aussi les cyclistes et les conducteurs de trottinettes.

  • La métropole pas encore concernée, mais l’élargissement est à l’étude…

Dans la métropole, seule la ville de Toulouse est concernée. “La densité de population et de rencontres justifie que la ville de Toulouse soit concernée par une telle mesure”, a indiqué Jean-luc Moudenc. À la demande du Premier ministre Jean Castex, un plan métropolitain de lutte contre le Covid va être mis en place à Toulouse. Cela passera notamment par une augmentation de la capacité de dépistage sur les communes de la métropole. Une réunion sur le sujet entre les élus doit avoir lieu la semaine prochaine.

  • Objectif : faire baisser le taux d’incidence

L’objectif de cette mesure est de faire baisser le taux d’incidence. En Haute-Garonne, le taux a triplé en trois semaines, passant de 11 à 37,5 cas positifs pour 100 000 habitants. Le seuil d’alerte fixé à 50 cas pour 100 000 habitants a été franchi à Toulouse :  pour la deuxième semaine d’août, le taux d’incidence était de 64,2 dans la ville rose. Au 18 août, on notait, dans le département, 27 clusters enregistrés depuis le 11 mai (contre 10 fin juillet).

[#Covid19] Nous ne pouvions pas rester sans réaction face aux indicateurs qui montrent malheureusement une dégradation de la situation sanitaire à #Toulouse. Le port du masque deviendra donc obligatoire dans l’ensemble de la ville, de 7h à 3h, à partir du vendredi 21 août pic.twitter.com/yTRUSBGPIp

— Jean-Luc Moudenc (@jlmoudenc) August 19, 2020

  • Une amende de 135 euros

Les personnes ne respectant pas cette nouvelle mesure s’exposeront à une amende de 135 euros. Le préfet d’Occitanie a indiqué que les lieux très fréquentés seraient particulièrement scrutés. “Nous allons accentuer la répression”, a déclaré Jean-Luc Moudenc. La phase pédagogique a laissé place aux rappels à l’ordre qui vont désormais se transformer en verbalisations. “Nous allons cibler ces interventions et ces patrouilles là où les gens s’agglutinent, là où le risque est le plus fort”, a-t-il ajouté.

A lire aussi : Port du masque obligatoire à Toulouse : “Si je vois la police, je le mettrai”

Dès les premiers jours, les policiers nationaux et municipaux ont mené des opérations d’information sur les berges de la Garonne. Puis, le 13 août, le préfet et le maire ont annoncé le passage à une verbalisation plus systématique. Une telle sanction n’est cependant pas aisée à mettre en pratique: lors du week-end du 15 août, durant trois soirées, les policiers municipaux ont préféré adresser oralement des rappels à l’ordre et ne verbaliser que sept fois. Les 950 rappels à l’ordre du week-end montrent, il est vrai, que, sur le secteur visé, le port du masque n’est pas encore entré dans les mœurs.

  • Un dispositif parmi d’autres

Outre ce port du masque rendu obligatoire à l’extérieur, la prévention et l’information seront également renforcées. À titre d’exemple, jeudi 20 août, place Saint-Pierre, un drive temporaire sera installé de 20h à 23h. Quatre drives ont déjà été mis en place dans les rues de Toulouse… et ont été pris d’assaut. Entre le 7 et le 16 août, près de 5 900 personnes se sont faites dépister.

“Notre volonté est de cibler les populations jeunes parce qu’elles sont concernées par la dégradation sanitaire. L’idée est d’établir de nouveaux sites de dépistage, peut-être à proximité des campus universitaires”, a indiqué le maire de Toulouse. Des campagnes de prévention auprès du tissu associatif seront également menées.

Leave a Reply