“Touchez pas à Didier Raoult!”: des anti-pass sanitaire affichent leur soutien à l’infectiologue – BFMTV

Spread the love

À Paris et Marseille, notamment, des milliers de manifestants se sont mobilisés contre le pass sanitaire. Mais certains en ont également profité pour soutenir Didier Raoult, poussé vers la sortie par l’IHU Méditerranée Infection.

“Touchez pas à Raoult!” A l’occasion du sixième samedi de mobilisation contre le pass sanitaire, des manifestants sont notamment descendus dans la rue pour apporter leur soutien à Didier Raoult. L’infectiologue est menacé de ne pas être reconduit à la tête de l’IHU Méditerranée Infection à la rentrée, l’AP-HM ayant reconnu vouloir “tourner la page” Didier Raoult.

“C’est triste pour la science et pour la France”

À Paris, des milliers de manifestants ont répondu à l’appel de Florian Philippot, ex-numéro 2 du Front national, chef de file des “Patriotes”, pour manifester pour la “liberté”, mais aussi pour défendre l’infectiologue marseillais. Dans le cortège, les manifestants ont brandi des portraits de Didier Raoult, accompagnés du slogan “Touchez pas à Raoult”. “Il a créé l’IHU en 2011, il le dirige, il peut très bien continuer de le diriger. Il l’a d’ailleurs demandé”, a remarqué Florian Philippot à notre micro, avant de poursuivre:

“C’est quoi son péché mortel, c’est d’avoir soigné les gens? C’est d’avoir dépisté avant les autres? C’est d’avoir dit avant les autres qu’il y avait des variants? C’est d’avoir dénoncé des conflits d’intérêts et de la corruption? C’est ça son péché mortel? Eh bien c’est triste pour la science et c’est triste pour la France.”

“Raoult on a encore besoin de vous”

Florian Philippot a pris la parole à l’arrivée de la manifestation place Vauban près des Invalides, devant une foule qui a acclamé l’infectiologue. L’avocat de Didier Raoult, Fabrice di Vizio, qui s’est fait remarquer ces dernières semaines pour ses vidéos avec une ferme opposition contre le pass sanitaire, est également monté sur la tribune.

“Je viens parce que vous venez! Vous êtes les héros de cette résistance”, a-t-il lancé.

À Marseille, les manifestants, certains arborant un gilet jaune, se sont rassemblées devant l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection, en scandant, entre deux chants de La Marseillaise ou de l’hymne de l’Olympique Marseillais, “Raoult” à plusieurs reprises.

“Merci professeur Raoult”, “Raoult on a encore besoin de vous”, “honneur au professeur Raoult et au professeur Fouché”, pouvait-on notamment lire sur les pancartes.

#TouchePasARaoult

Les soutiens de Didier Raoult se mobilisent déjà depuis deux jours sur les réseaux sociaux, notamment à travers le #TouchePasARaoult. Des personnalités politiques comme Nicolas Dupont-Aignan ou Gilbert Collard ont notamment repris ce hashtag, le premier dénonçant “des intimidations de la bien-pensance” tandis que le second a pointé “une honte et un scandale”.

Le directeur-général de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille, François Crémieux, a confirmé jeudi les informations du Monde selon lesquelles l’AP-HM mais aussi Aix-Marseille-Université (AMU), membres fondateurs de l’IHU et membres de son conseil d’administration vont lancer dès septembre la procédure de recrutement pour trouver un successeur au controversé professeur Raoult.

‘”Il y a un besoin de tourner une page et d’organiser l’avenir de l’IHU pour les vingt ans à venir”, s’est justifié François Crémieux.

Des propos “inacceptables”

Le professeur Raoult a encore fait parler de lui cette semaine via une vidéo sur le site Youtube de l’IHU, en affirmant notamment que “l’Islande a plus de cas maintenant que jamais” alors que c’est le pays “qui a été le plus vacciné de tous les pays développés” ou que “globalement la protection vaccinale contre les variants est modeste en terme d’épidémiologie”.

Des propos qualifiés d'”inacceptables” par le professeur Jean-Luc Jouve, président de la commission médicale de l’AP-HM, pour qui cela “donne du grain à moudre aux complotistes et autres antivax”. Et le professeur de rappeler que 95% des malades du Covid-19 actuellement en réanimation à l’AP-HM ne sont pas vaccinés.

Esther Paolini Journaliste BFMTV

Leave a Reply