Thomas Pesquet sera commandant de l’ISS : une première pour un Français

Spread the love

Alors que son second vol dans l’espace doit partir le 22 avril prochain et durer six mois, la mission de Thomas Pesquet a pris une nouvelle tournure hier soir. L’ESA, l’agence spatiale européenne, a en effet annoncé que le natif de Rouen serait le prochain commandant en chef de la station spatiale internationale, une grande première pour un Français. Sur les six mois que l’astronaute passera au-dessus de nos têtes, il sera le « seul maître à bord » durant les trois derniers mois (juillet, août et septembre).

Un départ avec SpaceX avant de prendre les commandes

Lors de sa mission « Alpha », Thomas Pesquet aura donc les commandes de la station spatiale, tournant autour de la Terre à près de 400 kilomètres de haut. Le Français s’est dit « extrêmement honoré » par ce nouveau rôle. S’il a rapidement précisé lors de la conférence de presse de l’ESA que beaucoup des décisions étaient prises au sol et que cette nomination ne lui donnait pas les pleins pouvoirs au bord du vaisseau, il reste celui « dont la voix portera en cas de problème ».  

Ce nouveau rôle, historique pour un astronaute français, vient se rajouter à un vol déjà exceptionnel pour Thomas Pesquet. Lors de son voyage vers l’ISS le 22 avril prochain, le français va en effet décoller de Cap Canaveral, une première pour lui après un départ de Baïkonour (Kazakhstan) en novembre 2016, à bord de la navette russe Soyouz.

Le bijou technologique d’Elon Musk amènera quatre astronautes à la station. Une procédure des plus inhabituelles et qui rend là encore le vol de Thomas Pesquet historique : ce sera la deuxième fois que la navette de SpaceX rejoint l’ISS et la première fois qu’un Européen fait partie de l’équipage.

La France sur le devant de la scène

Si Thomas Pesquet a évidemment été choisi pour ses qualités en tant qu’astronaute, la décision de l’agence européenne vient également récompenser l’ensemble du travail et de la place que la nation tricolore prend dans le monde du spatial aujourd’hui. Après avoir été au premier rang pour l’atterrissage de Persévérance, le rover de la NASA qui a atterri avec succès sur Mars le 18 février dernier, la France est à nouveau mise à l’honneur par ses confrères dans ce domaine de pointe qu’est l’innovation spatiale.

La nomination de Thomas Pesquet est une nouvelle confirmation de l’implication grandissante de la France dans le monde du spatial. Le Français n’est que le quatrième Européen à devenir commandant de bord de l’ISS. À 43 ans, l’astronaute français est donc dans les petits papiers de l’ESA quant à sa draconienne sélection pour envoyer des hommes autour (et peut-être) sur Mars, dans les prochaines années.

Au sein du projet Gateway, qui consiste à construire, envoyer et faire fonctionner une station spatiale internationale bis, autour de Mars, l’ESA a un rôle important et à ce titre dispose de plusieurs places au sein des missions autour de la planète rouge. Reste à savoir si le timing sera bon pour Thomas Pesquet qui a déjà annoncé « rêver d’aller sur Mars ». Un voeu pieux pour le normand ?

Leave a Reply