Comme à son habitude, Elon Musk a utilisé Twitter pour évoquer ce qui pourrait bien devenir le prochain projet de The Boring Company, sa société dédiée à la création de tunnels souterrains visant à éviter les embouteillages.

The Boring Company en collaboration avec le CERN ?

Par conséquent, il a partagé un tweet sur le sujet à la date du 21 janvier, indiquant : « La direc­trice du CERN m’a demandé si The Boring Co. pour­rait construire les nouveaux tunnels pour le futur LHC, lorsque nous étions à la Royal Society. Cela pourrait permettre des économies de plusieurs milliards d’eu­ros ».

Dans ce message, Elon Musk fait allusion au nouveau projet du CERN, c’est-à-dire la construction du Future Circular Collider (Futur collisionneur circulaire, ou FCC). Actuellement, l’organisation européenne dispose du plus grand accélérateur de particules au monde, si bien que le Grand collisionneur de hadrons mesure déjà 27 kilomètres de long. Cela n’empêche pas le CERN de voir plus loin en imaginant que le prochain modèle pourrait faire jusqu’à 100 kilomètres de long tout en disposant d’une puissance six fois supérieure à celle de son prédécesseur.

CERN Futur collisionneur circulaire The Boring Company

© CERN

Cependant, le projet est, comme l’on peut s’en douter, particulièrement coûteux, au point que sa mise en place est estimée à environ 20 milliards de dollars. Si Elon Musk indique que The Boring Company pourrait lui faire économiser de l’argent, nul doute que le CERN pourrait être intéressé.

Pour sa part, le CERN a confirmé l’information par le biais d’un porte-parole : « Dans la perspective de projets de futurs accélérateurs de plus grande taille, le CERN est toujours ouvert aux nouvelles technologies rentables qui pourraient mener à leur mise en œuvre, y compris les tunnels qui seront nécessaires ».

Source

Ça y est, The Boring Company a inauguré son premier tunnel sous-terrain

Let a comment