Advertisements

Testeurs Pros HP Elite Dragonfly : performances et adaptation à l’environnement de travail

Spread the love
Testeurs Pros HP Elite Dragonfly : performances et adaptation à l'environnement de travail

En partenariat avec HP, l’équipe de ZDNet propose à trois de ses lecteurs de tester le PC HP Elite Dragonfly (référence 8ML09EA#ABF), un ultraportable professionnel à la fois léger, compact et convertible. La marque fournit les PC portables aux participants alors que l’équipe de ZDNet se charge de sélectionner les lecteurs, de définir un protocole de test “pratique”, d’envoyer les produits aux testeurs, de réunir leurs avis et de publier plusieurs articles faisant la synthèse des retours d’expérience des participants. Après avoir partagé leurs avis sur le design et l’ergonomie du produit ainsi que sur ses capacités en situation de mobilité, nos trois Testeurs Pros nous disent ce qu’ils pensent des performances du Elite Dragonfly et de son aptitude à s’intégrer dans l’environnement de travail de leur entreprise.

publicité

« L’installation de tous mes programmes s’est très bien déroulée. Mais j’ai un tout petit avantage : la plupart des logiciels que j’utilise, et notamment tous mes outils professionnels, sont dans le cloud. Que ce soit en accès Web ou avec la suite bureautique Office 365, la fluidité se ressent davantage grâce à une connexion Internet stable et efficace que par la puissance brute de la machine. Le seul point un peu long fut la synchronisation des répertoires et de OneDrive, mais rien à reprocher à cet ordinateur de ce côté, les performances sont très bonnes à tous les niveaux que ce soit en utilisation Web ou bureautique (chacune représentant environ 50% de mes usages professionnels). 

Avis lecteur HP Elite Dragonfly

La connexion Wi-Fi est assez basique dans l’ensemble. Rien de mauvais ni d’exceptionnel, mais c’est surtout Windows 10 qui joue bien son rôle. C’est le système d’exploitation dans sa toute dernière version qui permet une configuration simple des connexions sans fil, notamment en Bluetooth pour connecter le téléphone via l’application « Mon téléphone » fournie avec le système d’exploitation, une appli très utile au quotidien pour recréer des ponts entre smartphones et PC.

L’un des aspects que j’ai trouvé le plus intéressant, c’est à quel point cet ultraportable est silencieux. Même quand on le pousse un peu, branché ou non, il ne se fait jamais entendre. C’est vraiment agréable pour travailler au calme sans avoir l’impression que quelqu’un passe une souffleuse sur le bureau. »

Laurent MAURER est Président Directeur Général chez Mandarine Academy.
Mandarine academy est spécialisée dans l’adoption des nouveaux usages informatiques, des outils collaboratifs comme Office 365 et les applications métiers. Nous accompagnons les utilisateurs à partir d’une méthode et de notre plateforme Dileap dédiée à l’adoption des usages. Pour cet accompagnement nous mixons une approche digitale avec des vidéos, et humaine avec des formations en classes virtuelles.

« J’utilise au quotidien Office365 avec Sharepoint, OneDrive, etc. J’utilise notamment la fonction de synchronisation Sharepoint-OneDrive pour pouvoir consulter les fichiers du serveur, car la connexion du bureau est très faible. Aucun problème ou ralentissement pendant mes synchros (la quantité de données est pourtant très importante). J’ouvre souvent simultanément un grand nombre de fichiers PDF qui peuvent parfois être très lourds (entre 10 et 40 Mo), le Elite Dragonfly accuse le coup sans sourciller.

De même, sur Autocad ou sur Sketchup, en éditant des fichiers relativement volumineux, je n’ai pas constaté de ralentissements ou de saccades. Seul petit bémol, ces logiciels sont bien plus simples à utiliser sur un grand écran, celui du DragonFly est (forcément) trop petit pour cet usage. Le double écran se fait donc très appréciable dans ces circonstances.

Point positif à signaler : l’installation de l’ensemble de ces logiciels s’est déroulée en un temps record. Les performances sont donc bien au rendez-vous. A titre d’exemple, sur batterie, le test PC Mark 10 (outil de référence pour tester les performances globales d’un appareil) donne un assez bon score de 3 414 points.

En ce qui concerne le réseau, le moins que je puisse dire c’est que l’ensemble des connexions sans fil sont réactives. L’appairage avec ma souris Bluetooth et la connexion aux Wi-Fi (bureau, partage de connexion ou maison) se sont faits sans soucis. Pas d’attente à l’accroche de ces réseaux, que ce soit lors des sorties de veilles ou au démarrage. Je ne suis pas équipé de Wi-Fi 6, donc impossible de tester cette option… Je dirais même que le PC est largement plus performant que l’équipement réseau du bureau.

HP Elite Dragonfly avis de lecteur

Comme j’ai l’habitude de travailler en musique, j’ai rarement entendu le ventilateur. Le bruit ne s’est donc pas avéré dérangeant. De même pour la température dégagée, rien de significatif à signaler, quelle que soit la surface sur laquelle est posé le Elite Dragonfly. »

Matthieu CANDEIAS est ingénieur d’affaires chez ISORE Bâtiment.

ISORE Bâtiment est une société spécialisée en réhabilitation des façades de bâtiments, essentiellement de logements sociaux, et ce depuis 30 ans grâce à la mise en place d’une isolation par l’extérieure dite “en bardage”. 

« Le setup du Elite Dragonfly se passe très bien au premier lancement et à l’installation de Windows 10. De manière assez classique, on commence par supprimer les programmes qui prennent de la mémoire (par exemple, Candy Crush et Farm Heros prennent presque 500 Mo à eux seuls), puis on installe les imprimantes, un navigateur performant, les logiciels bureautiques et d’autres applications indispensables comme Dashlane, Spotify ou VLC. La quasi-totalité des logiciels métiers d’aujourd’hui sont en mode SaaS (Adobe, Office, Salesforce…) et cela facilite grandement leur installation.

Dans la surcouche constructeur et les logiciels fournis par HP (HP Sureclick, Jumpstart, Suresense, Workwell, Client Security, Power Manager, etc.), il y a du bon et du moins bon, mais on ne s’attardera pas dessus, car on pourra toujours trouver mieux ailleurs.

Je n’ai pas pu tester le Wi-Fi 6, car je n’ai pas d’équipement compatible à mon bureau ni chez moi. De plus, la norme Wi-Fi AC correspond déjà très bien à mes usages et besoins, au travail ou à domicile. Reste à voir dans le futur, en déplacement dans des zones denses, par exemple dans les aéroports, si cela fera la différence au niveau des débits ou en économie de batterie. Mais en période de confinement difficile de juger… Cette nouvelle norme reste tout de même très prometteuse, surtout pour les professionnels !

Avis lecteur HP Elite Dragonfly

Au quotidien, l’ultraportable affiche de très bonnes performances. Même en le poussant un peu avec des logiciels gourmands en ressources, comme du montage vidéo, l’ultraportable suit correctement. Il est certain qu’on ne se lancera pas dans des montages de films 4K ou du gaming pur et dur sur une telle machine, mais la puissance délivrée sera largement suffisante pour 99% des besoins et usages professionnels en utilisation nomade ou sédentaire. Le Elite Dragonfly sera idéal donc pour de la bureautique, l’utilisation de logiciels en ligne, la navigation Internet et le visionnage de vidéos.

Seul aspect moins positif : le portable a tendance à chauffer et ventiler un peu bruyamment lorsqu’il est allumé et branché au chargeur. Un défaut commun à de nombreux PC ultraportables et sur lesquels les fabricants devraient se pencher. »

Régis Ollivier est Digital Assets Coordinator chez Royal Canin France
Depuis plus de 50 ans, Royal Canin s’engage à fournir des solutions de nutrition santé aux chats et aux chiens et à améliorer leur qualité de vie. Fondée en 1968 par le vétérinaire français Jean Cathary, Royal Canin travaille, au quotidien et depuis toujours, en partenariat avec des nutritionnistes, éleveurs et vétérinaires du monde entier. La mission de Royal Canin est de transformer la santé et le bien-être de chaque chat et chien en repoussant les limites de la nutrition et de la connaissance nutritionnelle en partenariat avec les professionnels de l’animal.

Pour résumer. L’ultraportable Elite Dragonfly continue à être plébiscité par nos trois testeurs pros. Les performances globales sont à la hauteur de la réputation de son fabricant, voire un peu plus. En effet, avec son processeur quadruple coeur Intel Core i7 et ses 16 Go de mémoire vive, le Dragonfly n’a pas peur de sortir des sentiers battus comme l’a prouvé un de nos participants en l’utilisant pour dessiner des plans et faire de la modélisation 3D. HP prouve que les ultraportables ne sont plus uniquement cantonnés à des tâches basiques comme la bureautique et la navigation Internet. Du côté des capacités réseau, rien à signaler bien que nos participants, confinement oblige, aient passé plus de temps à évaluer ce portable chez eux qu’au bureau ou dans des lieux fréquentés. Seul petit bémol déjà précédemment remonté par un de nos participants : lorsque le HP Elite Dragonfly est sollicité en cours de recharge, il a tendance à chauffer légèrement et, donc, à déclencher son système de refroidissement. Rien de rédhibitoire toutefois puisqu’un seul de nos testeurs a l’ouïe assez fine pour nous remonter ce petit désagrément. Rendez-vous la semaine prochaine pour aborder la question de la sécurité des données de l’entreprise et de l’utilisateur de ce PC.

A lire également :

Une opération en partenariat avec HP

HP et ZDNet sont partenaires pour cet événement “Testeurs Pros”. HP fournit les PC ultraportables Elite Dragonfly aux participants. De son côté, l’équipe de ZDNet se charge de choisir les participants, de définir un protocole de test “pratique”, de réunir leurs avis et de publier plusieurs articles faisant la synthèse des retours d’expérience des lecteurs.

Caractéristiques techniques du modèle testé (référence 8ML09EA#ABF) :

  • Processeur : Intel Core i7-8565U (4 coeurs, fréquence d’horloge à 1,8 GHz)
  • Ecran : 13,3 pouces (33,8 cm de diagonale, définition 1 920 points par 1 080), dalle tactile IPS, rétroéclairage WLED
  • Puce graphique : carte graphique intégrée Intel UHD 620
  • Mémoire vive : 16 Go de DDR4
  • Stockage : disque à mémoire flash SSD de 512 Go
  • Connectique : 2x Thunderbolt (format USB Type-C), 1x USB 3.1, 1x HDMI 1.4 et un mini-jack 3,5 mm casque/micro
  • Réseau : Wi-Fi 6 (802.11ax), Bluetooth 5.0
  • Autonomie annoncée : jusqu’à 24 heures
  • Dimensions : 30,43 x 19,75 x 1,61 cm
  • Poids annoncé : 0,99 kg avec une batterie 4 cellules
Advertisements

Leave a Reply