Testé | iPad 8e génération, simplement plus rapide – La Presse

Spread the love

Prenez la reine des tablettes depuis 2010, et ajoutez-lui de la puissance et de la vitesse. C’est à peu près tout ce qu’Apple a changé pour l’iPad 8génération annoncé à la mi-septembre. La couronne est conservée, même si on aurait aimé un peu plus d’audace pour ce dixième anniversaire.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

On aime

L’iPad 8e génération est pratiquement une copie de la 7e génération sortie en 2019, à deux exceptions près : il est maintenant doté d’un processeur A12 Bionic, plutôt que l’A10 Fusion, ainsi que d’une puce d’intelligence artificielle appelée Neural Engine. En français, cela signifie qu’il est nettement plus rapide, et qu’une portion des calculs est effectuée sur l’appareil même plutôt que par un serveur extérieur.

Pas de doute, le p’tit dernier des iPads est vif et bat de vitesse tous ses prédécesseurs que nous avons testés en même temps que lui. Selon divers sites spécialisés, le processeur A12 Bionic est entre 60 % et 100 % plus performant que l’A10 Fusion. Ouvrir La Presse+ ou Spotify prend deux fois moins de temps – on parle d’une différence d’une ou deux secondes, tout de même – que sur notre iPad 6 et la transition entre applications est presque instantanée.

Ne parlons même pas de la comparaison avec notre plus vieil iPad, de 4e génération datant de 2012, mais toujours fonctionnel. Nous l’évoquons uniquement pour souligner la durabilité de ces appareils, qui sont les préférés des écoles depuis leur invention.

Autre innovation mineure, la 8e génération est maintenant livrée avec un câble Lightning pouvant être branché dans une entrée USB-C, ce qui le rend compatible avec les MacBook.

Le prix est resté le même qu’en 2019, à 429 $ pour le modèle de base à 32 Go. On retrouve toujours l’écran de 10,2 pouces, avec sa résolution de 2160 sur 1620 pixels pour une densité de 264 ppp. Il est lumineux, à 500 nits au maximum, les couleurs sont vives et les détails, bien ciselés. Petit détail intéressant : le verre est « oléophobique » et fait en sorte qu’il ne garde pas trop les empreintes de doigts.

Le nouvel iPad est légèrement plus lourd, 490 grammes au lieu de 483 pour la version WiFi, et reste aussi mince que celui de l’an dernier, à 7,5 mm.

La tablette est compatible avec l’Apple Pencil de première génération, les pavés tactiles Bluetooth et pratiquement toutes les manettes de jeu vidéo. Apple a également conçu un clavier maison, le Smart Keyboard. Tous ces accessoires ne sont évidemment pas inclus à l’achat.

La caméra avant est restée strictement la même, placée sur le côté gauche de tablette avec une résolution de 1,2 MP et une capacité de 720 p en vidéo. Ce qui est suffisant pour les téléconférences, mais ne vous fera pas gagner des prix de photo ou de vidéo. À l’arrière, c’est un peu plus costaud, avec un grand-angle de 8 MP, mais encore une fois, on est très loin des performances photographiques des meilleurs téléphones, avec une moins bonne gestion des contrastes et des couleurs moins riches. Ce n’est manifestement pas la niche des iPad.

Pas de Face ID ici pour le déverrouillage par reconnaissance faciale ni de lecteur d’empreinte sous l’écran. On refait confiance au bon vieux Touch ID avec le bouton rond qui permet de revenir à la page d’accueil.

On aime moins

On attend impatiemment le jour où Apple décidera enfin d’abandonner son entrée Lightning pour l’USB-C. Le dossier progresse, le nouvel iPad Air, l’iPad Pro et les MacBook ont déjà fait le saut.

Les appareils Apple ont tendance à chipoter et n’acceptent pas toujours les câbles qui ne sont pas d’origine. L’iPad 8e génération est encore plus capricieux et n’accepte pratiquement que le câble fourni.

Le clavier maison d’Apple, le Smart Keyboard, a une bonne touche, mais sa disposition est enrageante. Après deux semaines, nous n’arrivons toujours pas à le plier correctement pour qu’il supporte la tablette. Et l’iPad 8génération n’est malheureusement pas compatible avec le superbe Magic Keyboard.

L’offre de départ à 32 Go permet d’annoncer un prix de base intéressant de 429 $, mais ce stockage est nettement insuffisant en 2020. Et il n’y a qu’une seule autre configuration, à 128 Go, vendue 549 $ pour le modèle WiFi et 719 $ pour la version cellulaire.

On achète ?

La qualité de sa conception, son design et la richesse de l’écosystème d’Apple ont fait de l’iPad la référence en matière de tablette. Et entre l’iPad Mini plus limité et les versions enrichies comme l’iPad Air et l’iPad Pro, c’est l’iPad tout court qui est le produit le plus populaire de cette catégorie qui a atteint les 500 millions d’unités vendues depuis 2010. La 8e génération apporte quelques petites améliorations intéressantes. Elles ne justifient pas que vous vous débarrassiez de votre iPad de moins de cinq ans, mais l’iPad version 2020 constitue sans aucun doute un excellent achat.

iPad 8e génération

Fabricant : Apple
Prix : entre 429 $ (32 Go, WiFi) et 719 $ (128 Go, WiFi + cellulaire)
Note : 4,5 sur 5

Leave a Reply