Test Honor Band 7 : le bracelet connecté au bon rapport qualité-prix, éclipsé par son prédécesseur

En quête d’un outil de remise en forme à moindre coût ? Le nouveau bracelet connecté Band 7 de Honor offre un très bon rapport qualité-prix, à défaut d’amener de véritables nouveautés. Ceux qui sont déjà équipés d’un Band 6 pourront clairement s’abstenir.

Honor Band 7

En février dernier, Honor dévoilait assez discrètement son nouveau bracelet connecté, le Band 7. De façon logique, il succède au Band 6 (de 2021) et au Band 5 avant lui (de 2019). Un lancement tous les deux ans qui laisse à la marque le temps d’apporter des améliorations à ce petit tracker aux modestes ambitions, mais plutôt attrayant en termes de budget.

Avec le Band 7, on est loin d’un produit premium comme le smartphone Honor Magic 5 Pro annoncé officiellement quelques jours plus tard au MWC (le salon de la téléphonie de Barcelone) ou même comme la montre Honor Watch GS3 au bon rapport qualité-prix. Le Honor Band 7 est plutôt à comparer au bracelet phare de Xiaomi, le Smart Band 7.

Honor Band 7

Faut-il céder aux sirènes du nouveau bracelet connecté Band 7 de Honor ? Qu’apporte-t-il de nouveau et fait-il la différence face à ses principaux concurrents ? Nous l’avons testé pendant plusieurs jours, voici notre verdict.

Prix et disponibilité du Honor Band 7

Le nouveau bracelet connecté de Honor est d’ores et déjà disponible sur le site de la marque HiHonor.com.  Il est commercialisé au prix de 59,90 euros dans sa version Meteorite Black (noir) avec la livraison gratuite et un règlement possible en 3 fois sans frais.

Honor Band 7

Le Honor Band 7 est également commercialisé par certains vendeurs tiers de grands distributeurs. Son tarif de base reste le même, mais profite parfois d’offres promotionnelles, voire de couleurs de bracelets autres que le noir. Chez Darty notamment, on peut l’acheter à 49,99 euros avec un bracelet multicolore ou à 39,99 euros avec un bracelet de couleur rose ou noir. Il s’agit très probablement de produits d’import, mais à ce niveau de prix, on ne va pas faire la fine bouche, au pire le mode d’emploi ne sera pas en français.

https://www.phonandroid.com/honor-magic5-pro-officiel-le-smartphone-veut-ecraser-la-concurrence-sur-le-haut-de-gamme.html

Fiche technique du Honor Band 7

Petite déconvenue, le Honor Band 7 évolue peu au niveau de ses principales caractéristiques. Les dimensions restent identiques à celles de la précédente version le Band 6, tout comme la taille de l’écran.

Honor Band 7

Honor Band 7  
Dimensions 43 mm x 25,4 mm x 10,99 mm
Taille du poignet 130 à 210 mm
Poids 18 g (29 g avec le bracelet)
Écran OLED de 1,47 pouce
Définition 194 x 368 pixels
Résolution 282 ppi
Capteurs Cardiofréquencemètre (avec mesure SpO2 et VO2Max), accéléromètre, gyroscope
Batterie 180 mAh
Autonomie annoncée 14 jours
Suivi GPS uniquement au travers du smartphone
Chargement câble USB avec port de charge magnétique intégré
Résistance à l’eau 5ATM
Connectivité Bluetooth 2,4 GHz, BT5.0 BLE
Système compatible Android 9.0 ou ultérieur, IOS 11.0 ou ultérieur
Boîtier en polymères
Bracelet en caoutchouc
Dans la boîte câble de charge, manuel

Ces caractéristiques correspondent en tous points également à celles du Huawei Band 6 (jusqu’au câble de chargement) que nous avions testé il y a 2 ans. La seule chose qui distingue à première vue ces deux bracelets connectés aujourd’hui est que le nouveau Honor Band 7 fonctionne avec l’application Honor Santé découverte avec la Watch GS3.

Selon Honor, le bracelet aurait été amélioré au niveau de la résistance du bracelet et de ses capacités de surveillance de la santé qui bénéficieraient de leur côté du renfort de l’IA. Difficile de le vérifier au travers d’un test, mais voyons déjà si ce Band offre ce qu’on est en droit d’attendre d’un tracker.

Honor Band 7
Applications Honor Santé vs Huawei Santé.

Un design presque inchangé, pour le meilleur

Comme évoqué précédemment, le Band 7 diffère peu de son prédécesseur. Un peu plus sobre en termes de style que le Band 6, le nouveau bracelet de Honor perd son cerclage rouge autour du bouton de navigation sur le côté droit du tracker. À gauche, la marque Honor, affichée en toutes lettres il y a deux ans, disparaît aussi. Reste un module au design simple et agréable sous les doigts, assorti d’un bracelet en caoutchouc, parfait pour le sport. En France, Honor a privilégié le noir, assez passe-partout.

Honor Band 7

On apprécie le choix des matériaux et la conception satisfaisante du produit qui, rappelons-le, est résistant à l’eau 5ATM (la nage en intérieur compte d’ailleurs parmi les activités pour lesquelles il est possible d’effectuer un suivi de ses performances). Le tracker en polymère semble résistant et réussit assez bien à donner l’illusion de l’aluminium brossé.

Honor Band 7

Quant au bracelet plus fin que celui d’une montre, puisqu’il s’adapte à la largeur limitée du module, il semble assez résistant et se révèle d’un port agréable pendant le sport et pendant la nuit. On apprécie particulièrement son système de fermeture classique (identique à celui d’une montre), facile à boucler et avec lequel il n’y a aucun risque de perdre son Band 7.

A lire aussi : Huawei Band 7 – plus léger et plus fin, le bracelet connecté se dote enfin de l’Always On Display

Le confort d’un grand écran

Avec une diagonale de 1,47 pouce, l’écran du Band 7 compte parmi les plus grands du marché des bracelets connectés. Seul le Xiaomi Smart Band 7 parvient à faire mieux avec un écran de 1,62 pouce, qui semble toutefois un peu plus étriqué avec sa forme ovale et sa police de caractères plus petite.

Honor Band 7

Avec son tracker de forme rectangulaire, le Band 7 offre une belle surface de lecture, confortable aussi bien pour consulter ses résultats sportifs que pour jeter un œil au contenu d’un SMS. La technologie Oled apporte un véritable avantage en termes de contraste et le choix de fonds noirs permet de masquer des bordures d’écran qui manquent un peu de finesse. Un artifice prisé par les marques et qui produit toujours son effet.

Honor Band 7

L’absence de capteur de luminosité est, en revanche, assez pénalisante. Il est quasi impossible de parvenir à déchiffrer l’écran en extérieur, peu lumineux dans son réglage par défaut. Il faut donc pousser le curseur au niveau maximum, soit 5, pour consulter ses performances facilement pendant une séance de running. Ce n’est pas un gros problème en soi, sauf si on oublie de baisser le réglage à la fin de ses exercices… ce qui réduira inexorablement l’autonomie de la batterie. On aurait apprécié un mode automatique d’ajustement, mais à ce niveau de prix, même la concurrence n’en propose pas.

Honor Band 7

Quelques réglages bienvenus sont présents comme la possibilité de choisir un mouvement du poignet ou un tapotage de l’écran pour le réveiller, mais ils restent assez limités. Vous ne trouverez toujours pas de mode Always On (affichage permanent), seulement la possibilité de choisir parmi de nombreux cadrans gratuits. Certains sont d’ailleurs personnalisables depuis l’appli ou le bracelet connecté.

Honor Band 7

Honor Santé : une application agréable, à parfaire

Avec Huawei Santé précédemment utilisée par les produits Honor avant le divorce des deux marques, la barre avait été placée assez haut. Honor Santé ne faillit pas à sa mission en offrant une interface remaniée en termes de présentation, un peu moins jolie et épurée selon nous, mais assez efficace. La couleur orange reste de mise dans certains menus, par petites touches, preuve que le cordon ombilical a un peu de mal à être coupé. Mais c’est assez logique dans la mesure ou une partie des développeurs de Huawei a, semble-t-il, repris le flambeau chez Honor. Au moins, l’application de Honor est-elle disponible dans le Play Store, ce qui facilite son installation.

Honor Band 7

L’interface est répartie entre quatre domaines principaux : santé (qui regroupe toutes les données de suivi, y compris sportif), Exercice (pour lancer des entraînements depuis l’appli et accéder à des cours en vidéo de yoga, fitness, renforcement musculaire, etc.), Appareil (pour le paramétrage du tracker et l’accès à la boutique de cadrans) et enfin Moi (pour l’accès aux données personnelles).  Dans l’ensemble le service rendu est complet et la navigation assez intuitive. Il y a toutefois quelques ombres au tableau : certaines parties n’ont pas été francisées, les commentaires sur certaines données, les vidéos de cours notamment (elles sont en anglais) et certaines traductions sont imparfaites, comme le « dormir tard » qui signifie vous vous êtes couché trop tard. Dans les habitudes de coucher, l’heure est en avance de 6 heures (comme si c’était l’heure de la côte Est américaine) sans qu’on soit parvenu à y remédier durant le test. Pour le reste, on retrouve peu ou prou ce que proposent les applications dignes de ce nom.

Honor Band 7

Dans de nombreux cas, le pilotage de certains réglages se fait directement depuis le bracelet qui offre un fonctionnement assez classique : une pression longue pour changer de cadran, un swype latéral pour accéder aux « cartes » (cinq widgets malheureusement non personnalisables : fréquence cardiaque, stress, météo, musique et historique de la journée) ou un swype vers le haut pour lire les notifications à leur arrivée. La navigation tactile est relativement fluide même s’il est parfois nécessaire de s’y reprendre à deux fois.

Honor Band 7

D’un glissement de doigt vers le bas, on accède aux paramètres rapides (mode nuit, ajout d’une alarme, recherche du téléphone en le faisant sonner…). D’une pression sur le bouton, c’est le menu général qu’on peut faire défiler avec le lancement d’un entraînement ou d’exercices respiratoires, du chronomètre, de l’alarme, du minuteur, de la lampe torche ou bien l’accès à ses données du jour et aux dix dernières notifications ou encore à l’ensemble des paramètres.

Honor Band 7

Suivi et fonctions intelligentes : forcément des limites

Depuis la montre, il est possible de suivre une dizaine de sports principaux au travers de nombreux modes d’entraînement (en fonction de vos objectifs), dont la marche, la course, le vélo ou la nage. Vous pouvez suivre en temps réel votre rythme cardiaque, votre taux SpO2, obtenir l’évaluation de votre VO2Max et même bénéficier d’alertes en cas de taux critiques.

Honor Band 7
On retrouve le même système de récompense que chez les concurrents.

Si en termes de fiabilité des données recueillies au dos du module via ses capteurs, il n’y a pas grand-chose à reprocher au Band 7, on reste sur un produit à petit prix. Les capteurs de santé sont plus limités que sur une montre, les analyses, conseils, coaching également et l’appareil n’embarque pas l’altimètre qui indique le nombre de marches montées.

Honor Band 7

En matière de notifications, on reste également sur sa faim avec essentiellement la possibilité de consulter le contenu de ses SMS (les émojis ne sont pas pris en charge). Pour le reste, on voit sur le petit écran qu’on a reçu un message Gmail ou WhatsApp, mais on ne peut lire la plupart du temps qu’un fragment minime du texte. Impossible de répondre à quoi que soit, même au travers de messages préenregistrés. A une exception près toutefois : en cas d’appel, on peut associer un court texte de réponse à son refus de prendre la communication.

Honor Band 7

On apprécie toutefois de petits plus comme la gestion de sa playlist musicale (même s’il s’agit juste de passer un titre ou mettre sur pause) depuis le bracelet. Il est également possible de faire sonner son smartphone pour le retrouver ou encore, depuis l’appli, de lancer des musiques avec des sons de la nature pour s’endormir. Enfin, le déclenchement à distance de l’obturateur de son smartphone pour prendre une photo est tout aussi appréciable, mais dans ce dernier cas, il faut disposer d’un smartphone Honor sous Magic OS.

Honor Band 7

Une belle autonomie et une charge très rapide

Honor promet 14 jours d’autonomie et reconnaissons que c’est sans doute possible à condition de fort peu utiliser son Band 7. Avec deux séances de sports par semaine et les notifications activées sur ses principaux modes de communications, tablez plutôt sur une petite dizaine de jours, ce qui reste tout bonnement excellent.

Honor Band 7

Honor ajoute à cette haute endurance, la charge rapide de la petite batterie. En une dizaine de minutes, vous récupérez ainsi près de 40 % d’autonomie et en 20 minutes près de 80 % d’autonomie, soit plusieurs jours d’utilisation.

Honor Band 7

Recharger la batterie de 0 à 100 % prendra en revanche environ une heure, les derniers 20% étant les plus longs à récupérer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *