Test Galaxy S21 Ultra : Samsung a trouvé sa formule magique

Spread the love

Après une année 2020 perturbée par la pandémie liée au Covid-19, Samsung a décidé de prendre les devants en 2021. Avec quelques semaines d’avance par rapport à son calendrier habituel, le coréen a levé le voile sur ses nouveaux Galaxy S21, S21+ et S21 Ultra. Une stratégie pour couper l’herbe sous le pied d’Apple ? Peut-être.

Toujours est-il qu’avec trois modèles Samsung se donne les moyens de ses ambitions. Le S21 est le plus compact et le plus abordable des trois tandis que le S21+ joue l’entre-deux. Comme son prédécesseur, le Galaxy S21 Ultra représente le nec plus ultra de la technologie du moment.

L’année dernière le S20 Ultra se montrait convaincant mais présentait quelques défauts rédhibitoires (autonomie trop juste par exemple) pour un smartphone vendu bien au delà des 1 000 euros. Samsung a-t-il réussi à tous les corriger ? Réponse dans ce test du Galaxy S21 Ultra.

Prix et date de sortie

Première bonne nouvelle : Samsung baisse les prix de ses nouveaux smartphones haut de gamme. Le Galaxy S21 Ultra est donc disponible au prix de 1259 euros en version 12/128 Go. Comptez 1 309 euros pour un stockage de 256 Go et 1 439 euros pour le modèle ultime 16/512 Go.

Le Galaxy S21 Ultra se décline en cinq coloris dont trois sont disponibles uniquement sur le site de Samsung. Les modèles en noir et argent sont donc commercialisés chez tous les partenaires du constructeur coréen – les bleu marine, marron et titanium uniquement sur la boutique officielle.

Galaxy S21 Ultra 128 Go au meilleur prix Prix de base : 1 259 €

Voir plus d’offres

Galaxy S21 Ultra 256 Go au meilleur prix Prix de base : 1 309 €

Voir plus d’offres

Galaxy S21 Ultra 512 Go au meilleur prix Prix de base : 1 439 €

Voir plus d’offres

Design

Comme son prédécesseur, le Galaxy S21 Ultra fait partie des géants. Légèrement plus compact que le S20 Ultra, il reste un smartphone imposant et lourd (165,1 x 75,6 x 8,9 mm pour 228 g) nécessitant des manipulations à deux mains. Notez qu’il peut aussi provoquer un peu d’inconfort si vous le placez dans une poche de pantalon, même large.

Si ces contraintes ne vous rebutent pas, alors vous devriez, comme nous, tomber amoureux du Galaxy S21 Ultra. Mélange du Note 20 Ultra et du S20 Ultra, il est incontestablement le modèle le plus abouti, le plus subtil et le plus élégant de tous.

Du Note 20, il récupère la face avant poinçonnée en son centre. Néanmoins, comme sur le S20 Ultra, l’écran (protégé par un verre Gorilla Victus de Corning) est très légèrement incurvé sur les bords. Suffisamment pour que l’intégration de la dalle soit exemplaire mais pas trop pour éviter les effleurements involontaires.

test galaxy s21 ultra ecran

© Presse-citron

Samsung en a profité pour améliorer le lecteur d’empreintes logé sous l’écran. 65% plus grand, il se montre plus réactif à l’occasion de notre test du Galaxy S21 Ultra, à tel point que l’on peut enfin le considérer comme une alternative crédible à la reconnaissance faciale 3D (Face ID). Rien d’extraordinaire en définitive, mais ces ajustements sont bienvenus.

Pour tomber sous le charme du Galaxy S21 Ultra, regardez-le de dos. Fini les traces de doigts sur toute la face arrière, il s’habille d’une coque en verre mat (elle aussi protégée par une couche de verre Gorilla Victus). Les designers ont apporté un soin très particulier aux coloris. Notre modèle Phantom Black, que l’on pourrait assimiler à du noir carbone, est – ne mâchons pas nos mots – sublime.

test galaxy s21 ultra prix

© Presse-citron

Last but not least, Samsung joue aussi la carte de l’originalité. Le matériel photographique se loge dans un module rectangulaire mat plongeant vers les bordures du smartphone. Un choix audacieux, différenciant et “assumé à 100%” par le constructeur.

test galaxy s21 ultra module photo

© Presse-citron

Le pari est réussi : aucun autre smartphone au monde ne ressemble au Galaxy S21 Ultra. Si malgré quelques défauts (le module photo est toujours protubérant et imposant) ce choix esthétique nous a définitivement séduit, même si nous comprenons qu’il ne puisse plaire à tout le monde.

Le S21 Ultra est bien entendu étanche et résistant à la poussière (certification IP68). L’USB-C, le haut-parleur et le slot nano-SIM prennent place sur la bordure inférieure. Notez qu’avec ce modèle vous devrez dire adieu à la carte microSD, Samsung estimant qu’elle ne répond plus aux critères actuels, les vitesses d’écriture et de lecture sur cet accessoire étant trop lentes. Pourquoi pas.

test galaxy s21 ultra design ecran

© Presse-citron

Les boutons de volume et d’alimentation sont regroupés sur la bordure droite. Hélas, la nature ne nous a pas tous dotés de doigts de pianistes : droitiers comme gauchers éprouveront quelques difficultés à atteindre ces touches positionnées un peu trop haut. Malgré cela, la prise en main du Galaxy S21 Ultra reste confortable à condition, bien sûr, d’aimer les smartphones XXL.

Comme nous l’expliquions dans notre prise en main, ce smartphone est incontestablement un bijou de technologie, voire un produit de luxe.

Écran et audio

Difficile de prendre Samsung en défaut dans le domaine de la fabrication d’écrans et ce Galaxy S21 Ultra fait honneur à cette réputation.

Comme ses frères, il dispose d’une dalle Dynamic AMOLED 2X Infinity-O compatible HDR 10+ avec une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz adaptative. Samsung promet de meilleurs contrastes (3 000 000:1 soit +50% par rapport au S20 Ultra) ainsi qu’une couverture à 100% de l’espace colorimétrique DCI-P3.

Plus grand (6,8 pouces), l’écran du Galaxy S21 Ultra se distingue des S21 et S21+ par son format légèrement incurvé et sa définition Quad HD+. Bonne nouvelle, il est possible d’associer QHD+ et 120 Hz, une caractéristique qui faisait défaut au Galaxy S20 Ultra l’année dernière. Samsung vous a compris !

test galaxy s21 ultra screen

© Presse-citron

Cela ne surprendra personne si nous affirmons que l’écran du Galaxy S21 Ultra est une petite merveille. Samsung maîtrise mieux que personne la technologie AMOLED et cela se voit dès le premier coup d’œil. Contrastes, luminosité, colorimétrie, fluidité, tout est parfaitement calibré. De quoi rafler le titre de meilleur écran du marché ? Sans le moindre risque nous pouvons répondre par l’affirmative.

Le S-Pen s’invite à la fête

Cerise sur le gâteau, ce nouvel écran est compatible avec le S-Pen. Pour autant, ne vous attendez pas à le trouver dans la boîte. Samsung l’envisage plutôt comme une option : vous pouvez utiliser un stylet Samsung déjà en votre possession (Galaxy Note ou Galaxy Tab S7) ou vous offrir un accessoire incluant le S-Pen (coque silicone ou Clear View) moyennant quelques dizaines d’euros supplémentaires.

test samsung galaxy note 20 pro

Le S-Pen d’un Galaxy Note fonctionne avec le Galaxy S21 Ultra © Presse-citron.net

Doit-on y voir la mort imminente du Galaxy Note ? Interrogé sur ce point, Samsung axe son propos sur les cibles de chaque produit : la gamme S s’adresse aux usages grand public, la gamme Note aux utilisateurs pour qui le smartphone est avant tout un outil de productivité. Nous n’en saurons pas plus pour le moment.

À la pointe de l’audio

En France, le Galaxy S21 Ultra est bien livré avec des écouteurs dans la boîte. En l’absence de jack 3,5 mm, vous pourrez donc connecter les écouteurs USB-C fournis, de la marque AKG. Sans impressionner, ils témoignent tout de même du savoir-faire de la marque et sont dignes du smartphone qu’ils accompagnent (le S21 Ultra prend en charge l’audio 32-bit/384 Hz).

Les mélomanes pourront donc s’orienter au choix vers des casques filaires (en USB-C) ou des modèles sans fil (Bluetooth 5.2 LE). Dans les deux cas l’expérience audio se révèle excellente grâce à la prise en charge de tous les codecs haute qualité ainsi qu’aux paramètres d’ajustement du son (plusieurs profils d’écoute, égaliseur complet, mode Adaptive Sound qui optimise le son en fonction de l’âge de l’utilisateur etc.).

Que vous regardiez un film ou une série, que vous jouiez ou que vous écoutiez de la musique, le Galaxy S21 Ultra s’impose comme l’un des meilleurs smartphones en matière d’audio.

Pour ne rien gâcher, ses haut-parleurs diffusent un son stéréophonique de bonne facture avec une très bonne spatialisation. De quoi renforcer la sensation d’immersion des cinéphiles et joueurs. Notre test du Galaxy S21 Ultra nous l’a confirmé.

Performances et interface

Samsung promet que son nouveau processeur Exynos 2100 (le premier gravé en 5 nm) a fait l’objet d’une attention particulière. Il explique que les ingénieurs ont pris en compte les écarts de performances entre les modèles américains (avec puce Snapdragon de Qualcomm) et européens (puces Exynos) de l’année dernière pour concevoir l’Exynos 2100.

Il assure que sa nouvelle puce est 20% plus rapide que la précédente et que les performances de l’IA sont doublées. Ajoutez à cela une carte graphique (Mali-G78 MP14) 35% plus rapide et jusqu’à 16 Go de RAM et vous obtiendrez en théorie une machine surpuissante.

test galaxy s21 ultra encoche

© Presse-citron

En pratique, notre test du Galaxy S21 Ultra confirme toutes les affirmations de Samsung. Le Galaxy S21 Ultra affiche un score de plus de 600 000 points sur Antutu ce qui le classe parmi les smartphones les plus puissants du marché. Les performances de l’Exynos 2100 égalent, voire dépassent, celles de l’A14 Bionic des iPhone 12 Pro. En attendant les tests du Snapdragon 888…

Ne nous attardons pas sur ce concours de kikalaplugrosse et concentrons-nous sur l’utilisation quotidienne. Le Galaxy S21 Ultra répondra aux attentes de 100% des utilisateurs (et bien plus encore). Les joueurs pourront profiter des dernières licences en vogue avec les configurations graphiques les plus élevées.

La nouvelle puce améliore surtout l’IA qui requiert plus de puissance de calcul pour le traitement numérique des photos et vidéos. Elle permet également de rendre l’expérience Samsung DeX (le smartphone se transforme en PC une fois relié à un écran, le tout avec une interface revue et corrigée) plus fluide, plus rapide. Bref, le Galaxy S21 Ultra est un monstre de puissance.

The One (UI) that I want

Tout ce matériel dernier cri serait bien peu de choses sans une interface logicielle aux petits oignons. Samsung s’appuie sur Android 11 et One UI 3.1 pour le meilleur et… c’est tout.

Version après version, Samsung peaufine une interface particulièrement bien pensée. À la fois simple, légère et très complète, la surcouche One UI a su s’imposer comme l’une des meilleures surcouches aux côtés d’Oxygen OS (OnePlus).

test galaxy s21 ultra one ui

© Presse-citron

Hormis quelques applications en doublon et services partenaires (la suite Microsoft Office), le nombre d’applications pré-installées (que vous pouvez refuser lors de la première configuration) a considérablement diminué, pour notre plus grand bonheur. Samsung Knox renforce la sécurité du smartphone. Knox Vault, lui, chiffre les données d’authentification biométrique.

Autonomie et recharge

Comme son prédécesseur, le Galaxy S21 Ultra embarque une batterie de 5000 mAh. Samsung promet que son « nouveau processeur à faible consommation » et son « nouvel écran économe en énergie » en font « un vrai marathonien ».

En fait, le Galaxy S21 Ultra se rapproche plutôt d’un coureur de 20 km que d’un marathonien. En moyenne, il nous a fallu une journée et demie d’utilisation polyvalente (avec fréquence de 120 Hz et définition QHD+) pour en venir à bout. Comptez environ 2 jours pour une utilisation plus modérée en activant le mode d’économie d’énergie et une journée si vos usages se concentrent sur la photo/vidéo et le jeu.

test galaxy s21 ultra

© Presse-citron

Insuffisant pour en faire le smartphone le plus endurant du marché, mais bien assez pour hisser ce Galaxy S21 Ultra dans le haut du panier. Une performance à saluer puisque l’autonomie figurait parmi les points faibles du S20 Ultra. Bien vu.

Le chargeur pour votre Pomme

Le tableau aurait été idyllique si le constructeur n’avait pas décidé, comme Apple, de livrer son smartphone le plus cher sans chargeur. Et comme Apple, il justifie ce choix par une démarche environnementale que chacun sera libre d’apprécier à sa juste valeur.

Interrogé sur ce point, Samsung France indique que depuis 2017 ses smartphones sont tous livrés avec des chargeurs USB-C. Toujours selon la marque, la majorité des smartphones Android ont adopté cette connectique, aussi chaque foyer français disposerait aujourd’hui d’au moins un chargeur USB-C. Ben voyons.

test galaxy s21 ultra interface

© Presse-citron

Il est moins sûr que tous les consommateurs disposent aujourd’hui d’une alimentation de 25 W permettant d’exploiter le plein potentiel du S21 Ultra. Si vous n’avez pas cette chance, vous devrez donc remettre la main au portefeuille.

Nous avons effectué notre test du Galaxy S21 Ultra avec un chargeur de 25 W afin de valider les promesses du constructeur. Le S21 Ultra récupère bien 50% de batterie en une trentaine de minutes. Comptez environ 1h15 pour une charge complète. Encore une fois, il n’a pas à rougir de ses performances mais d’autres font mieux (OnePlus, Oppo, Xiaomi par exemple).

Pour le reste, le Galaxy S21 Ultra est compatible avec la charge rapide sans fil 2.0 (15 W) et la charge inversée (4,5 W).

Appareil photo

Pas de grosse révolution en matière de matériel photographique sur ce Galaxy S21 Ultra. Le coréen reprend les (très) bonnes bases du Galaxy S20 Ultra et améliore l’ensemble par petites touches.

test galaxy s21 ultra photographie

© Presse-citron

Le capteur principal de 108 Mpxls est plus grand et laisse entrer plus de lumière. L’objectif périscopique (zoom optique 10x) avec capteur de 10 Mpxls s’accompagne désormais d’un téléobjectif (zoom optique 3x) avec capteur de 10 Mpxls. L’objectif ultra grand-angle, lui, ne change pas. Voici en détails la composition du module photo du S21 Ultra :

  • un grand-angle 26 mm (f/1,8) ; capteur de 108 Mpxls (1/1,33’’ ; photosites de 0,8 µm) ; PDAF, autofocus laser, stabilisation optique
  • un ultra grand-angle 13 mm (f/2,2) ; capteur de 12 Mpxls (1/2,55’’ ; photosites de 1,22 µm) ; Dual Pixel PDAF, Super stabilisation vidéo
  • un objectif périscopique 240 mm (f/2,4) ; capteur de 10 Mpxls (1/3,24’’ ; photosites de 1,22 µm) ; Dual Pixel PDAF, stabilisation optique, zoom optique 10x
  • un téléobjectif 70 mm (f/2,4) ; capteur de 10 Mpxls (1/3,24’’ ; photosites de 1,22 µm) ; Dual Pixel PDAF, stabilisation optique, zoom optique 3x

Les ingénieurs ont assaisonné le tout d’un savant mélange d’algorithmes de traitement. Notez également que le S21 Ultra peut shooter des photos en RAW (12-bit).

test galaxy s21 ultra fonctions photo

© Presse-citron

Jour…

Haut de gamme oblige, le Galaxy S21 Ultra se montre particulièrement brillant dans de bonnes conditions de lumière. Si le piqué et la luminosité se révèlent excellents, le traitement numérique a toujours tendance à forcer sur les contrastes et la saturation. Cette Samsung Touch présente l’avantage de flatter la rétine au détriment du réalisme. Les instagrammeurs vont adorer, les puristes préfèreront sans doute le rendu des photos prises avec un iPhone 12 Pro Max.

Rien à signaler du côté de l’ultra grand-angle. Samsung parvient à contenir la distorsion et conserve un rendu homogène par rapport au grand-angle. Les clichés restent détaillés sur la quasi totalité de l’image et la luminosité est excellente. Les plus créatifs d’entre vous en auront pour leur compte. Bref, un point positif de notre test sur le Galaxy S21 Ultra.

Les véritables attractions de ce Galaxy S21 Ultra sont donc ses deux téléobjectifs avec capteurs de 10 Mpxls autorisant un zoom optique 3x pour le premier, 10x pour le second.

Ne faisons pas durer le suspens : ces deux objectifs produisent des photos époustouflantes. La conservation des détails, la justesse des couleurs, des contrastes, la luminosité, tout y est. Mention spéciale au zoom hybride 30x qui, en luminosité correcte, shoote des clichés étonnamment bons.

Les ingénieurs de Samsung ont accompli un travail remarquable permettant au coréen de se hisser au niveau de Huawei, référence en matière de photographie sur smartphone.

… Nuit !

Et les photos de nuit n’ont pas entamé notre enthousiasme. En basse lumière, le Galaxy S21 Ultra s’en tire comme un chef. Si la perte de détails est inévitable, le piqué reste bon.

Le Galaxy S21 Ultra surmonte les obstacles de la photo de nuit avec brio, y compris avec l’ultra grand-angle et les téléobjectifs, désormais tous compatibles avec le mode nuit. Moins détaillés que les clichés shootés au grand-angle, ceux capturés avec les objectifs secondaires restent quand même très bons.

Portraits

Finalement, le seul exercice dans lequel le S21 Ultra éprouve quelques difficultés est celui du portrait. Si le détourage est précis, le bokeh est trop agressif pour sembler naturel et les teintes de peau tirent trop vers le rouge. Nul doute qu’une mise à jour va corriger le tir, mais pour l’heure Apple reste la référence en la matière.

Capteur frontal

Nous ne nous attarderons pas sur la caméra frontale de 40 Mpxls. Très efficace, il vous permettra de vous mettre à votre avantage. Le mode autoportrait, lui, présente les mêmes défauts que le mode portrait du capteur dorsal. Notez également un bruit numérique très agressif lorsque vous shootez de nuit. La peau apparaît alors extrêmement lisse.

Joue-la comme Spielberg

Après avoir peaufiné d’années en années la qualité photographique, l’heure est venue de s’attaquer à la vidéo. La puissance de calcul des processeurs nouvelle génération permet désormais de repousser les limites dans ce domaine. Alors, pourquoi s’en priver ? Samsung semble prendre ce sujet très au sérieux et propose un lot de nouveautés très intéressantes.

Le Galaxy S21 Ultra peut désormais filmer en 8K à 24 im/s (sans stabilisation optique), une définition qui ne présente pour le moment qu’un seul intérêt : pouvoir recadrer l’image en 4K. Nous conseillons donc d’opter pour un tournage en 4K (jusqu’à 60 im/s) ou en 1080p (jusqu’à 120 im/s) avec stabilisation optique. Notez que jusqu’en 1080p à 60 im/s vous pourrez activer le mode Super Stabilisation, époustouflant.

Samsung en profite pour inaugurer le mode réalisateur, une nouveauté qui ravira notamment les vlogueurs. Il permet non seulement de filmer simultanément avec la caméra frontale et les caméras dorsales, mais aussi de basculer d’une optique à l’autre en temps réel. Le tout avec une captation du son impressionnante.

Si les iPhone ne souffraient jusqu’à maintenant d’aucune concurrence sur ce terrain, le Galaxy S21 Ultra change la donne. Le smartphone d’Apple reste un cran au dessus en matière de stabilisation, mais celui de Samsung ravira davantage les esprits très créatifs.

Galaxy S21 Ultra 128 Go au meilleur prix Prix de base : 1 259 €

Voir plus d’offres

Notre avis après le test du Galaxy S21 Ultra

L’accueil mitigé réservé au Galaxy S20 Ultra l’année dernière a visiblement piqué Samsung dans son orgueil (et son portefeuille). Avec le Galaxy S21 Ultra, le coréen reprend les bons ingrédients de son prédécesseur et corrige tous ses défauts.

Bien plus élégant, il arbore un sublime écran et une interface léchée. Samsung semble avoir trouvé le bonne recette avec sa puce Exynos 2100 puisque le S21 Ultra se montre à la fois ultra-performant et très endurant.

Ajoutons à cela des talents de photographe et vidéaste le hissant parmi les meilleurs du marché et on obtient le smartphone presque parfait.

Presque, car son format imposant et lourd ne conviendra pas à tout le monde. Presque, car ne plus fournir de chargeur « pour des raisons environnementales » est un discours qui peine à convaincre. Presque, car il coûte tout de même la bagatelle de 1259 euros. Le prix à payer pour s’offrir le nec plus ultra.

Samsung Galaxy S21 Ultra

1259€

Design

9.5/10

Ecran et audio

9.5/10

Performances et interface

9.5/10

Autonomie et recharge

8.5/10

Appareil photo

9.0/10

On aime

  • Design original aux finitions exemplaires
  • Ecran sublime
  • Performant et (enfin) endurant
  • Excellent appareil photo
  • Excellent pour la création vidéo

On aime moins

  • Lourd et imposant
  • Plus de port microSD
  • Recharge un poil lente
  • Pas de chargeur fourni
  • Prix très (très) élevé

Leave a Reply