Test du OnePlus N10 5G : OnePlus perd le Nord

Spread the love

En 2020, OnePlus mettait le cap vers le Nord et adoptait une nouvelle stratégie. Désormais, le constructeur ne se contente plus de modèles premium et s’attaque aux segments dits « de volume ».

Avec le OnePlus Nord, la marque revenait à ses premières amours en proposant le meilleur de la technologie à prix abordable. Les OnePlus N100 et N10 5G s’adressent aux consommateurs aux finances plus modestes.

Très proche du OnePlus Nord, le N10 5G est le plus abordable des smartphones 5G de la marque. La difficulté pour OnePlus repose sur le bon équilibre entre prix agressif et sacrifices techniques. Un pari réussi avec le OnePlus Nord que le constructeur espère reproduire avec le N10 5G. Alors, mission accomplie ?

Prix et date de sortie

Le OnePlus N10 5G est disponible depuis le mois de novembre 2020 au prix de 349 euros (6/128 Go). Un positionnement étrange par rapport au OnePlus Nord lancé quelques mois plus tôt à 399 euros et bien mieux équipé. Le prix du N10 5G semble aussi un poil élevé par rapport à la concurrence.

OnePlus N10 5G au meilleur prix Prix de base : 349 €

Voir plus d’offres

Design

Rien ne ressemble plus à un smartphone OnePlus qu’un autre smartphone OnePlus. Le N10 5G reprend quasiment trait pour trait le design du Nord lui-même inspiré des modèles haut de gamme de la marque.

Le constructeur opte néanmoins pour des matériaux moins premium. Le N10 5G revêt une robe en plastique brillant simulant un effet verre. Il reprend au passage les défauts d’un tel matériau : c’est un aimant à poussières et traces de doigts.

test oneplus n10 prise en main

© Presse-citron

Si son module photo carré positionné dans le coin supérieur gauche répond aux standards de fin 2020, son lecteur d’empreintes au dos nous ramène quelques années en arrière. Un capteur sous l’écran n’aurait pas été de trop. Notez également que OnePlus rogne sur les coûts en recouvrant son smartphone d’un verre de protection Gorilla 3 un peu daté.

À l’avant, l’écran poinçonné (coin supérieur gauche) est bien intégré. Néanmoins, on note dès le premier coup d’œil que le N10 boxe dans une autre catégorie. Les contours noirs de l’écran (notamment le menton) sont un peu épais.

test oneplus n10 poincon

© Presse-citron

Pour le reste, OnePlus reprend les ingrédients du Nord à deux détails près. L’USB-C et le haut-parleur positionnés sur la bordure inférieure s’accompagnent d’un jack 3,5 mm disparu depuis le OnePlus 6T.

Sur la tranche droite, le désormais célèbre Alert Slider a disparu laissant le bouton on/off seul au monde. À l’opposé les touches de volume font aussi cavaliers seuls.

En optant pour une dalle de 6,49 pouces, OnePlus opte donc pour un format comparable à celui du Nord qui, selon nous, est le meilleur compromis entre confort d’affichage et bonne prise en main. Son poids plume (moins de 200 g) vous consolera (peut-être) de son aspect un peu cheap.

test oneplus n10 prix

© Presse-citron

Avec le N10 5G, OnePlus ne prend donc aucun risque et livre un smartphone élégant, agréable à utiliser au quotidien, mais qui ne fait pas illusion. Nous avons bien entre les mains un smartphone à moins de 400 euros.

Écran et audio

Le OnePlus N10 5G intègre un écran LCD Full HD+ de 6,49 pouces. Oui, vous avez bien lu : LCD. OnePlus abandonne la technologie OLED pour des motifs pas si évidents de réduction de coûts. L’argument peine à convaincre tant le tarif est élevé par rapport aux sacrifices faits (vous le verrez tout au long de ce test).

Certes la dalle du N10 5G dispose d’un taux de rafraîchissement de 90 Hz adaptatif (bascule automatiquement en 60 Hz selon les contenus affichés), mais le choix d’une technologie LCD laisse à désirer pour un smartphone à ce tarif. Non seulement la concurrence fait mieux, mais OnePlus lui-même propose un Nord équipé d’une dalle Fluid AMOLED 90 Hz.

test oneplus n10 ecran

© Presse-citron

On aurait pu se consoler si l’écran LCD était particulièrement réussi. Il n’en est rien : l’affichage manque de contrastes et de luminosité et le moteur haptique nous ramène à une époque que l’on pensait révolue. Toutefois, reconnaissons-lui une bonne colorimétrie, un lot de consolation bien maigre au regard de ce que sait faire la marque.

Audio

Côté audio, OnePlus joue ses classiques. Deux haut-parleurs (dont celui des conversations téléphoniques) diffusent un son stéréophonique correct à condition de ne pas dépasser 80% du volume maximal.

Bonne surprise : après l’avoir abandonné sur le 6T, OnePlus intègre un jack 3,5 mm au N10 5G avec les avantages que cela présente. Comme quoi, rien n’est vraiment définitif chez le constructeur.

Performances et interface

Le OnePlus N10 5G est le tout premier smartphone à embarquer la puce Snapdragon 690 de Qualcomm. Peu répandue, elle se montre toutefois très surprenante.

Ne vous fiez pas à son appellation, cette puce n’est pas destinée aux smartphones d’entrée de gamme. Pour preuve, le Vivo X51 5G en est équipé. En réalité, elle affiche des scores assez similaires à une puce Snapdragon 765G sur les différents benchmarks.

La seule différence réside dans sa gestion des jeux 3D. Optimisée pour ce type d’utilisation, la S765G apporte la fluidité et la qualité d’affichage nécessaire aux joueurs. La S690, elle, montre quelques signes de faiblesses avec certaines licences (ralentissements, qualité graphique moyenne).

test oneplus n10 design

© Presse-citron

Pour le reste, que pouvons-nous lui reprocher ? Pas grand-chose. Soutenue par 6 Go de RAM elle répond parfaitement aux multiples sollicitations et gère très bien le multitâche. Le tout s’accompagne de 128 Go de stockage extensibles jusqu’à 512 Go via microSD.

S’il répond présent dans les usages du quotidien, le OnePlus N10 5G laisse tout de même un goût amer. La puce Snapdragon 690 a beau s’en tirer avec les honneurs, elle ne répond pas vraiment aux attentes d’un utilisateur déboursant 349 euros. Pour preuve, le OnePlus Nord, vendu 50 euros de plus à sa sortie, embarque une puce Snapdragon 765G.

Oxygen OS

Heureusement, OnePlus peut compter sur sa surcouche Oxygen OS, ici en version 10.5.5 avec Android 10. Que dire sur Oxygen OS si ce n’est répéter qu’il s’agit selon nous de la meilleure version d’Android ?

Les développeurs de OnePlus ont accompli un excellent travail au fil des ans. Oxygen OS brille par son minimalisme, sa grande fluidité et ses fonctionnalités toujours plus nombreuses (mais jamais inutiles).

test oneplus n10 logiciel

© Presse-citron

De l’optimisation de l’affichage à la personnalisation de l’interface en passant par la taille et la forme des icônes, vous pourrez entièrement customiser votre smartphone. Cerise sur le gâteau, Oxygen OS n’embarque pas de logiciels pré-installés si ce n’est ceux imposés par Google.

La copie aurait pu être parfaite si OnePlus n’avait pas décidé de limiter le suivi des mises à jour à 1 an. Ainsi, le OnePlus N10 5G pourra bien accueillir Android 11 mais pas Android 12. Une vraie déception dans la mesure où le constructeur s’était imposé comme une référence en la matière. Dommage.

Autonomie et recharge

Le OnePlus N10 5G renferme une batterie de 4300 mAh légèrement plus imposante que celle du OnePlus Nord (4115 mAh). Néanmoins, l’intégration d’une puce bien moins performante et d’un écran LCD permet de réduire la consommation d’énergie.

Ainsi, le OnePlus N10 5G peut allègrement tenir une journée et demie pour une utilisation intensive et jusqu’à deux jours si vous le sollicitez un peu moins.

test oneplus n10 recharge

© Presse-citron

OnePlus accompagne le N10 5G d’un chargeur Warp Charge 30T inauguré fin 2019 avec le OnePlus 7T. Toujours aussi efficace, il permet de recharger le smartphone en une heure et de franchir la barre des 60% en 30 minutes seulement. D’excellentes performances pour un smartphone de cette gamme.

Enfin, notez que le N10 5G n’est pas compatible avec la recharge sans fil. Le contraire nous aurait étonnés.

Appareil photo

Si vous consultez les tests de smartphones OnePlus, vous n’êtes pas sans savoir que le constructeur peine à convaincre sur le terrain de la photographie. Loin d’être de mauvais photophones, ses modèles premium n’ont jamais vraiment réussi à se frotter aux références du marché.

Bonne nouvelle, le niveau d’exigence baisse lorsqu’il s’agit d’analyser des modèles plus abordables. Attention, cela ne signifie pas que les utilisateurs sont moins exigeants. Mais pour un tarif deux fois moins élevé, certaines faiblesses sont plus acceptables.

Pour mettre toutes les chances de son côté, OnePlus équipe donc le N10 5G de quatre capteurs, dont deux se révèlent plus « gadgets » qu’autre chose. Voyez plutôt :

  • un grand-angle (f/1,8) ; capteur de 64 Mpx (1/1,72’’ ; photosite de 0,8µm) ; PDAF
  • un ultra grand-angle (f/2,3) ; champ de vision de 119° ; capteur de 8 Mpx
  • un capteur de profondeur de 2 Mpx ; ouverture de l’objectif f/2,4
  • un objectif macro (f/2,4) ; capteur de 2 Mpx
test oneplus n10 appareil photo

© Presse-citron

Vous noterez sans doute que le matériel utilisé est sensiblement le même que celui du OnePlus Nord, à l’exception du capteur principal. Pas d’inquiétude, les ingénieurs ont bien travaillé, aussi les clichés capturés dans de bonnes conditions de lumière se révèlent très bons même si les plus tatillons noteront des contrastes un poil trop prononcés et des couleurs un peu ternes.

De nuit, le N10 5G se montre aussi convaincant pour un smartphone de cette gamme. Toutefois, les couleurs mériteraient un peu plus de saturation et le bruit numérique est un peu trop agressif. Rien qui ne puisse entamer notre enthousiasme.

Nous n’en dirons pas tant des capteurs secondaires, médiocres voire inutiles. L’ultra grand-angle est à la peine avec une grosse perte de détails, des contours flous et une colorimétrie nettement différente par rapport aux clichés shootés avec le capteur principal.

L’objectif macro, lui, reste toujours une énigme pour nous tant les clichés sont difficiles à shooter et les résultats médiocres. Le capteur de profondeur, lui, accomplit bien son office et permet de réaliser des portraits plutôt convaincants.

Reste que le OnePlus N10 5G ne dispose pas de téléobjectif. Certes, peu de smartphones de cette gamme peuvent se vanter d’en intégrer. Reste que OnePlus aurait eu tout à gagner en troquant ses capteurs secondaires (notamment le macro) contre un téléobjectif, l’ultra grand-angle permettant via une pirouette logicielle de réaliser des clichés de très près. On doit donc se contenter d’un zoom numérique qui montre ses limites au delà d’un zoom 4x.

Le capteur frontal de 16 Mpx (ouverture de l’objectif f/2,1) se montre lui aussi efficace. Le mode autoportrait est tout aussi séduisant avec un détourage précis et un bokeh plutôt propre.

Notez enfin que le OnePlus N10 5G peut filmer jusqu’en 4K à 30 im/s. L’absence de stabilisation optique se fait sentir même si la stabilisation électronique permet d’immortaliser quelques souvenirs ou de réaliser des stories à la volée.

OnePlus N10 5G au meilleur prix Prix de base : 349 €

Voir plus d’offres

Mon avis

En soi, le OnePlus N10 5G n’est pas un mauvais smartphone. Plutôt élégant, il est agréable à utiliser au quotidien. L’interface Oxygen OS est toujours aussi plaisante, l’appareil photo est plutôt bon, l’autonomie excellente et le système de recharge rapide redoutable.

Pourtant, le N10 5G présente de trop nombreux défauts au regard de son prix. Son écran LCD n’est pas digne d’un smartphone à 349 euros, ses performances sont trop justes et ses finitions auraient mérité un peu plus d’attention.

Le principal problème de ce OnePlus N10 5G est bien son positionnement. Trop cher par rapport à ses capacités, il souffre en plus de la comparaison avec le OnePlus Nord vendu 399 euros. Les 50 euros d’écart font toute la différence.

OnePlus N10 5G

349€

Design et finitions

8.0/10

Ecran et audio

8.0/10

Performances et interface

8.0/10

Autonomie et recharge

8.0/10

Appareil photo

7.0/10

On aime

  • Module photo principal convaincant
  • Excellente autonomie
  • Recharge rapide
  • Interface Oxygen OS
  • Dalle 90 Hz

On aime moins

  • Ecran LCD
  • Performances un peu justes
  • Suivi des mises à jour raccourci
  • Modules photo secondaires médiocres
  • Finitions à améliorer (étanchéité ?)

Leave a Reply