Test du microphone Blue Sona de Logitech : style et efficacité

Test du microphone Blue Sona de Logitech : style et efficacité

Il y a quelques années, la plupart des gens ignoraient ce qu’était un micro XLR. Aujourd’hui, alors que tout le monde fait du podcast, la popularité des micros XLR explose. Ce qui était autrefois un domaine réservé aux ingénieurs du son est devenu l’accessoire numéro un pour les créateurs et créatrices de contenu du monde entier. C’est pourquoi il est de plus en plus difficile de se démarquer sur un marché où la plupart des nouveaux produits se ressemblent.

Entre le Blue Sona de Logitech. Ce modèle, conçu pour les streamers, les podcasteurs et les créateurs et créatrices de contenu, attire immédiatement l’attention par sa construction rectangulaire. Il se différencie également grâce à un système antichoc interne et une nouvelle orientation de la capsule conçue pour réduire les bruits de fond indésirables qui pourraient gêner vos téléspectateurs ou auditeurs.

Le Blue Sona fait les choses un peu différemment de ses concurrents les plus dominants sur le marché des micros XLR.

Logitech Blue Sona Microphone

Logitech Blue Sona Microphone – Meilleurs prix :

  • Amazon Marketplace

    344,00

  • Rakuten

    344,00

  • Amazon

    345,06

publicité

Caractéristiques techniques

  • Type de micro : XLR
  • Modèle de prise de son : super-cardioïde
  • Plage de fréquence : 40 Hz-18 kHz
  • Alimentation requise : 24 V ou 48 V
  • Sensibilité : 20,97 mV/Pa @ 1 kHz
  • Accessoires inclus : bonnette supplémentaire, adaptateur de pied de micro 3/8 pouces
  • Supports antichocs : interne
  • Dimensions et poids : 165 mm (H) x 67 mm (L) x 185 mm (L), 615 g
  • Couleurs : blanc, noir

Design et caractéristiques

Logitech's Blue Sona microphone with RGB lights behind it

Image : Michael Gariffo/ZDNET.

Le Blue Sona de Logitech a un style bien à lui. La plupart des micros XLR se présentent sous la forme de cylindres de différentes tailles, comme le Procaster XLR de Rode ou Procast XLR de HyperX. Logitech va à contre-courant en produisant un appareil rectangulaire aux courbes adoucies.

Le filtre anti-pop, qui possède des connecteurs magnétiques à sa base pour le maintenir en place, peut adopter des bonnettes de couleurs différentes pour donner à l’appareil un look plus unique.

L’aspect pratique de ce design est également évident. Puisque le Blue Sona utilise un support antichoc interne, il ne se connecte pas aux pieds via le système habituel des micros XLR. Son système de fixation le rend à la fois plus flexible et plus facile à utiliser que de nombreuses solutions concurrentes.

The mounting ring of Logitech's Blue Sona microphone

Image : Michael Gariffo/ZDNET.

La plupart des supports antichocs vous obligent à faire pivoter l’ensemble du microphone lorsque vous les fixez à un bras rigide comme celui que l’on voit ici. Le support de Logitech évite cela en incluant un anneau rotatif fixé au micro.

La bague filetée en haut, par exemple, vous permet de la visser facilement sur des bras de perche. Le micro lui-même peut être positionné aussi bien suspendu à un bras que debout sur un pied, grâce à un bouton qui le bloque au degré d’inclinaison voulu.

Le capuchon inférieur du microphone Blue Sona de Logitech

Image : Michael Gariffo/ZDNET.

Pour l’esthétique du microphone lui-même, Logitech est allée jusqu’à dissimuler les commandes de l’appareil sous un ingénieux petit couvercle magnétique qui peut être retiré pour accéder aux interrupteurs situés en dessous.

The Logitech Blue Sona's on-device controls

Image : Michael Gariffo/ZDNET.

Sous ce capuchon, vous trouverez un interrupteur Bass Cut (également connu sous le nom de filtre passe-haut) et un interrupteur Présence. Le commutateur Bass Cut tente de bloquer les sons à basse fréquence comme les vibrations gênantes du bras de montage ou les bourdonnements indésirables. L’interrupteur Présence, quant à lui, permet de faire ressortir votre voix dans des environnements plus bruyants en essayant de vous capter, vous et seulement vous, dans le bruit ambiant.

Au cours de mes tests, j’ai pu constater à quel point le Blue Sona était un appareil à la fois attrayant et pratique. Logitech a réussi son coup sur les deux fronts.

Qualité du son

Le test ci-dessus a été réalisé à l’aide du logiciel OBS Studio et d’une table de mixage relativement bon marché. La capacité du Blue Sona à fonctionner avec une alimentation 24 ou 48 volts signifie qu’il devrait bien fonctionner avec n’importe quelle interface ou table de mixage, même les moins chères.

Il est également facile de régler le gain du microphone. J’ai été surpris, lors de mes tests, de constater à quel point le microphone peut vite monter dans les tours. Gardez un œil sur vos niveaux pendant l’enregistrement et tout ira bien cependant.

J’ai trouvé la qualité audio du Blue Sona claire, précise et généralement assez brute, mais il n’a pas la douceur supplémentaire ajoutée par un modèle comme le Rode XDM-100 alimenté par USB. Vous obtenez avec l’accessoire de Logitech un rendu sans fioritures.

Certaines personnes peuvent préférer ce rendu brut, tandis que d’autres peuvent regretter le caractère plus doux qu’un son enveloppant peut offrir. Il s’agit, au bout du compte, d’une question de préférence personnelle.

The mic capsule within the Logitech Blue Sona microphone

Image : Michael Gariffo/ZDNET.

En tant que micro conçu en partie pour les streamers, le Blue Sona intègre de multiples options pour combattre le bruit de fond. Qu’il s’agisse d’un clavier mécanique particulièrement bruyant, de boutons, de souris aux bruits perçants ou de vibrations ambiantes, le Blue Sona tente de les bloquer directement au niveau matériel. C’est est possible grâce à sa configuration unique à double diaphragme, avec un diaphragme dirigé vers vous pour capturer votre voix tandis que l’autre est inversé pour aider à filtrer les sons provenant d’autres directions.

Je ne dirais pas que le Blue Sona annule tous les bruits ambiants, mais j’ai trouvé sa capacité à atténuer des sons comme les bruits de clavier et de souris assez impressionnante, surtout sans aide logiciel. J’ai également été impressionné par sa capacité à faire cela sans “clipper” l’audio ou parasiter la voix de la personne derrière.

Le support antichoc interne fait également un travail respectable pour éliminer les vibrations involontaires. Vous pouvez certainement m’entendre frapper sur mon bureau dans la vidéo ci-dessus, mais le bourdonnement bizarre que l’on entend habituellement lorsqu’un micro vibre est absent.

Conclusion

Le micro Blue Sona de Logitech n’est pas un modèle bon marché. Il se situe même carrément dans la catégorie des micros pour professionnels. Pour cette raison, je vous suggère de prendre en compte quelques critères avant de vous en procurer un. Tout d’abord, je recommande ce modèle principalement aux personnes qui s’attendent à ce que leur micro soit visible. Si vous enregistrez un podcast audio, il existe des options moins chères qui font tout aussi bien l’affaire. Acheter un micro aussi élégant et ne jamais le montrer à personne ne servirait pas à grand-chose.

Ce modèle est clairement pensé pour les streamers et streameuses. Que vous œuvriez dans la catégorie “Just chatting” ou que vous soyez un joueur acharné, ce micro se fera remarquer. Sa forme compacte n’occupera pas non plus l’intégralité de votre cadre et les fonctions d’isolation phonique pourraient améliorer considérablement la clarté du rendu. Après tout, personne ne s’intéressera à votre pourcentage de headshots s’il ne peut pas regarder votre stream à cause des cliquetis incessants.

Pour celles et ceux qui créent du contenu vidéo et qui sont soucieux de leur style, le Blue Sona est une option de choix qui permettra à votre son et à votre image de se démarquer.

Alternatives

Le Rode Procaster est un micro avec un son légèrement plus chaud et un style plus passe-partout. Si votre micro ne sera pas beaucoup vu et que vous n’avez pas besoin d’une technologie antibruit, vous pouvez économiser un peu d’argent en optant pour ce modèle à la qualité audio similaire.

En parlant de micros destinés à être vus, le Quadcast S est un spectacle lumineux RVB ET un microphone solide. Il est plus petit et ne risque donc pas d’encombrer votre cadre, mais il utilise un câble USB au lieu d’un câble XLR.

Parfois, l’option la plus populaire l’est pour une bonne raison. Tout le monde, des grands youtubeurs comme Marques Brownlee aux podcasters de renom comme Joe Rogan, utilise le Shure SM7B. Il est à peine plus cher que l’option de Logitech, mais un peu moins unique.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *