Test de la Xiaomi Mi Watch : parfaite pour les sportifs (du dimanche)

Spread the love

Après la OnePlus Watch, la Xiaomi Mi Watch s’invite à la table des montres connectées au bon rapport techno-prix. C’est en tout cas la promesse faite par les constructeurs.

Avouons-le, sur le papier, le pari est audacieux. Proposer une montre capable de faire à peu près tout ce que fait une Apple Watch, mais pour deux à trois fois moins cher, c’est couillu. Xiaomi maîtrise parfaitement la formule sur le marché des smartphones. Mais qu’en est-il sur celui des montres connectées ?

La Mi Watch peut-elle vraiment rivaliser avec les modèles de Samsung, Huawei ou OnePlus ? Peut-elle accompagner un sportif dans ses activités hebdomadaires ? Les données analysées sont-elles fiables ? Pour répondre à ces questions, nous avons porté la Mi Watch pendant plusieurs jours. Voici notre avis complet.

Prix et date de sortie de la OnePlus Watch

La Xiaomi Mi Watch est dores et déjà disponible au prix de 149 euros. Elle se décline en trois coloris : noir, bleu marine et beige (notre modèle de test). À ce tarif sa concurrente principale est sans aucun doute la OnePlus Watch, toute première montre connectée de OnePlus.

Xiaomi Mi Watch au meilleur prix Prix de base : 149 €

Voir plus d’offres

Design et écran

Minimaliste. Voilà en un mot comment nous pourrions qualifier le design de la Mi Watch. Alors que son pendant « Lite » adopte un format rectangulaire, celle-ci affiche des courbes rondes, plus classiques mais aussi plus séduisantes.

Xiaomi ne s’encombre donc d’aucun artifice mais soigne tout de même les finitions. Les deux seuls boutons physiques positionnés à droite ne souffrent d’aucun jeu. Le bouton inférieur est même entouré d’un petit liseré rouge du plus bel effet.

test xiaomi mi watch design

© Presse-citron

À l’instar de la OnePlus Watch, la Xiaomi Mi Watch hérite d’un cadran de 46 mm qui fera peut-être un peu gros sur les petits poignets. Pour les autres, le confort est au rendez-vous.

Bien qu’un peu épaisse (11,8 mm tout de même), la Mi Watch reste une montre très légère (32 g seulement) et ce pour la simple raison qu’elle est essentiellement constituée de plastique.

En cela, la montre de Xiaomi semble bien moins premium que sa rivale de chez OnePlus habillée d’acier inoxydable. En revanche, comme sa concurrente, elle est étanche jusqu’à 5ATM et peut donc nous accompagner durant nos séances de natation.

test xiaomi mi watch bracelet

© Presse-citron

Le bracelet en caoutchouc avec attache en plastique renforce cette sensation de porter une montre un peu cheap. Après tout, elle l’est puisqu’elle coûte deux à trois fois moins chère que les modèles de Huawei, Samsung ou Apple.

Pas frimeuse pour un sou, la Mi Watch s’habille en prêt-à-porter, mais avec beaucoup de style. Pour attirer l’attention, elle mise plutôt sur son écran AMOLED de 1,39 pouces extrêmement lumineux.

test xiaomi mi watch ecran

© Presse-citron

Si l’on déplore l’absence de la fonction « taper pour déverrouiller » on ne se lasse pas du mode « Always-on », certes énergivore, mais toujours aussi pratique. Soulignons enfin que l’application Xiaomi Wear donne accès à une multitude de cadrans pour compléter les quatre pré-installés.

Xiaomi Wear : un peu trop simple

Bien décidé à nous simplifier la vie, Xiaomi livre sa Mi Watch avec le logiciel Xiaomi Wear. Pas de Wear OS donc mais une interface maison extrêmement simple.

Depuis le cadran, un balayage du haut vers le bas donne accès aux dernières notifications. Le même mouvement de bas en haut affiche les paramètres rapides. Un balayage latérale permet de faire défiler les différents widgets (fréquence cardiaque, SpO2, Stress, Sommeil, etc.).

Le bouton Home permet quant à lui d’accéder à une série de fonctionnalités assez basiques : entraînements, Alexa, faire sonner le téléphone etc. Enfin, le bouton Sport affiche une liste d’exercices : course, elliptique, natation, fitness, musculation, entraînements au poids du corps etc.

Nous tirons donc les mêmes conclusions qu’avec la OnePlus Watch : en choisissant un OS maison, Xiaomi limite son champs des possibles, l’absence d’applications tierces rendant l’expérience frustrante (nous y reviendrons).

Application Xiaomi Wear : très complète

Comme ses homologues, la Xiaomi Mi Watch s’accompagne de son application compagnon. Le constructeur fait simple et reprend le même nom que le logiciel. Pour lancer la Mi Watch la première fois, on doit donc télécharger Xiaomi Wear, disponible sur Android et iOS. Un appairage par QR Code donne ensuite accès à la configuration.

test xiaomi mi watch application

© Presse-citron

L’interface de Xiaomi Wear ressemble beaucoup à celle de OnePlus Wear. Elle se divise en trois univers : Statut, Entraînements et Profil.

Le premier répertorie les données des différents capteurs (sommeil, fréquence cardiaque, stress, etc.) dans des petites tuiles. En appuyant sur chaque tuile on accède à une page plus complète, avec graphiques et chiffres précis.

Dans Entraînements on accède aux différents exercices disponibles. Dans Profil on peut modifier les paramètres de la montre, configurer Alexa, modifier ou télécharger des cadrans ou encore choisir les applications pour lesquelles on accepte de recevoir les notifications sur la montre. Basique, simple.

Au quotidien

Dans notre test de la OnePlus Watch, nous soulevions un problème de taille : le choix d’un OS maison limite les usages, à moins d’être Samsung ou Huawei. Hélas, Xiaomi n’est ni l’un ni l’autre et souffre donc des mêmes maux que OnePlus.

test xiaomi mi watch applications

© Presse-citron

En optant pour un OS maison plutôt que Wear OS, Xiaomi fait donc la même erreur que son compatriote. On doit donc se contenter d’applications basiques ce qui rend l’utilisation quotidienne assez frustrante.

Si la Mi Watch peut recevoir les notifications d’applications installées sur le smartphone auquel elle est associée, elle ne va pas plus loin. Impossible par exemple de contrôler sa musique si elle ne vient pas de l’appli musique du téléphone. Impossible de répondre à un message ou un appel, la Mi Watch étant dépourvue de haut-parleur.

On est donc loin d’atteindre le potentiel d’une montre connectée de Samsung, Huawei ou Apple. On vous accordera qu’elles coûtent plus cher et qu’elles sont logiquement plus complètes. On vous opposera qu’il aurait suffi à Xiaomi (comme à OnePlus) d’adopter Wear OS pour remettre les pendules à l’heure.

Santé et sport

Peu convaincante dans les usages du quotidien, la Xiaomi Mi Watch se montre redoutable lorsqu’il s’agit de surveiller notre état de santé, notre sommeil ou notre niveau de stress, toute proportion gardée bien sûr.

test xiaomi mi watch capteurs

© Presse-citron

Loin d’égaler les modèles favoris des grands sportifs, la Mi Watch suffira amplement aux sportifs du dimanche, voire plus. Durant nos semaines de test, nous avons effectué en moyenne trois entraînements par semaine, essentiellement composés de course à pied sur tapis, en extérieur, d’elliptique et de musculation au poids du corps.

Ces exercices ne sont qu’un petit échantillon des sports que peut analyser la Mi Watch. Au total, nous avons compté 17 activités pré-installées sur la montre. 8 activités, 6 sports extérieurs et 14 sports nautiques sont aussi disponibles en téléchargement. De quoi contenter la majorité des sportifs, excepté peut-être les amateurs de curling, quoi que.

test xiaomi mi watch sport

© Presse-citron

De manière générale, la Mi Watch s’est montrée assez précise dans son analyse des données. Par exemple, nous avons obtenu les mêmes chiffres sur notre tapis de course et sur la montre lors de nos sessions de course sur tapis. Même constat après 15 minutes d’elliptique.

En extérieur, le GPS s’est montré lui aussi très précis et a parfaitement calculé le tracé de notre parcours habituel, à quelques mètres près. Quant à la fréquence cardiaque, elle restait très proche de ce à quoi nous sommes habitués.

La Mi Watch peut-elle remplacer une montre connectée pensée pour les sportifs ? Certainement pas et elle n’a pas cette prétention. Les données analysées restent plus approximatives que sur un modèle de Garmin par exemple. Et certains facteurs comme le dénivelé ne sont pas pris en compte. On déplore aussi une détection du sport un peu tardive : si l’on ne pense pas à lancer manuellement l’exercice, les données sont alors bien moins fiables.

Suffisant pour celles et ceux pratiquant le sport par plaisir. Pour la compet’ il faudra viser plus haut et donc plus cher.

Autonomie et recharge

Selon Xiaomi, sa Mi Watch (dotée d’une batterie 420 mAh) est capable d’accompagner son utilisateur pendant deux semaines avec une seule charge. En réalité, comme pour tout objet connecté, tout dépend de l’usage que l’on en fait.

Pour une utilisation standard, sans le mode Always-on, sans porter la montre la nuit et à raison d’une séance de sport par semaine, la Mi Watch tient en effet ses promesses.

L’autonomie passe à environ 10 jours si le rythme des entraînements s’intensifie (trois séances de running et musculation par semaine) et que l’on active le suivi du sommeil ainsi que le mode Always-on.

test xiaomi mi watch autonomie

© Presse-citron

Avec de tels scores, la Xiaomi Mi Watch figure parmi les montres connectées les plus endurantes du marché. Dans la même gamme de prix, seule la OnePlus Watch tient la comparaison.

Pour ne rien gâcher, la Mi Watch se recharge plutôt rapidement. Sur le socle magnétique fourni, elle gagne 50% d’énergie en 35 minutes environ. Une charge complète dure 1h30.

Xiaomi Mi Watch au meilleur prix Prix de base : 149 €

Voir plus d’offres

Notre avis sur la Xiaomi Mi Watch

Avec sa Mi Watch, Xiaomi réussit en partie son pari (proposer une montre à l’excellent rapport techno-prix). En partie, car son design manque de matériaux premium pour réellement nous séduire. En partie, car le choix d’un OS maison plutôt que l’adoption de Wear OS limite les fonctionnalités de la montre. En partie, car certains indispensables manquent à l’appel (paiement, appels, SMS).

Malgré tout, la Mi Watch reste une montre connectée intéressante pour les sportifs. Si elle ne répondra pas aux exigences des compétiteurs, elle se montre assez précise pour la pratique du sport amateur. Ou plutôt les pratiques, car les activités prises en charge sont très très nombreuses.

À cela on ajoutera une excellente autonomie ainsi qu’un système de recharge très rapide. Suffisant pour rivaliser avec les modèles de Samsung, Huawei ou Apple ? Pas vraiment. Mais assez pour s’imposer comme l’une des meilleures montres connectées à moins de 200 euros.

Xiaomi Mi Watch

149€

Design et finitions

7.5/10

Interface et fonctionnalités

7.0/10

Sport et santé

8.5/10

Autonomie et recharge

9.5/10

Rapport techno-prix

8.0/10

On aime

  • Bel écran
  • Analyse des données précise
  • Excellente autonomie et recharge rapide
  • Application compagnon complète
  • Compatible avec Alexa

On aime moins

  • Finitions un peu cheap
  • Fonctionnalités limitées
  • Ecosystème restreint
  • Pas de fonction appel/SMS (pas de haut-parleur)

Leave a Reply