Test de la Samsung Galaxy Tab S6 : la meilleure tablette Android peut-elle rivaliser avec l’iPad Pro ? – 01net.com

Spread the love

Dans le monde des tablettes, il y a Apple et les autres. Détentrice de plus de 70% du marché en septembre 2019, l’entreprise de Tim Cook est dans une situation de quasi-monopole. Seule Samsung semble lui résister avec ses 15% de parts de marché, ce qui ne laisse pas grand-chose aux autres constructeurs.

Après une très bonne Galaxy Tab S5e, tablette de milieu de gamme, Samsung est de retour avec la Galaxy Tab S6, son nouveau modèle haut de gamme. Livrée avec son indissociable stylet S Pen, cette tablette s’impose comme la seule et unique alternative à l’iPad Pro. La Galaxy Tab S6 de Samsung est-elle convaincante ?

Finesse, légèreté et écran OLED

Il est difficile de faire plus « portable » que cette Galaxy Tab S6. Fine de 5,7 millimètres et légère de seulement 408 grammes, la Galaxy Tab S6 est incroyablement agréable à manipuler. Nous n’avons pas du tout l’impression de tenir en main un appareil technologique. Son design en aluminium lui confère au passage une belle impression de solidité et ne peut que nous faire aimer cette tablette. Seul défaut, elle n’est pas équipée de prise jack.

L’écran de la Galaxy Tab S6 constitue également l’un de ses plus grands atouts. D’une diagonale de 10,5 pouces, il s’agit d’une dalle Super AMOLED vraiment impressionnante. Elle offre un taux de contraste infini qui ringardise (un peu) l’iPad Pro et ses bordures sont vraiment très fines. Samsung signe ici un très beau design. Tout juste peut-on lui reprocher son format 16:9, parfait pour regarder des vidéos, mais contraignant pour tout le reste. Une tablette n’est pas un téléphone et nous n’avons pas forcément besoin d’un écran tout en longueur.

Notons qu’avec une luminosité de 491 cd/m2, l’écran de la Galaxy Tab S6 s’avère très satisfaisant pour une tablette dans le cadre d’un usage en extérieur. Seul l’iPad Pro fait mieux aujourd’hui avec ses 515 cd/m2. Une différence minime. La fidélité des couleurs de la Galaxy S6 est également très satisfaisante, en témoigne le Delta E mesuré à 3,23 par notre laboratoire. Samsung frappe fort encore une fois.

L’emplacement douteux du stylet

Au fil des années, Samsung a développé la capacité unique de proposer des produits qui auraient pu être parfaits, mais ne le sont pas. La Galaxy Tab S6 ne déroge pas à cette règle : l’emplacement dédié à la recharge de son stylet S Pen frôle le ridicule. Magnétique comme l’Apple Pencil de l’iPad Pro, ce dernier s’attache… au dos de la tablette. Il est donc impossible de la poser à plat sur un bureau. Plus ennuyeux, en la rangeant dans un sac, le stylet se décolle presque systématiquement. Il faut vraiment ranger sa Galaxy Tab très minutieusement et s’assurer que rien n’a bougé.

Un S Pen toujours aussi convaincant

Malgré ce choix douteux, le stylet S Pen de Samsung ne perd pas en praticité. Suffisamment long pour être utilisé comme un stylo, ce dernier ravira les personnes (comme votre serviteur) qui adorent écrire. On utilise son bouton intégré pour appeler le panneau de raccourcis Samsung, on sélectionne l’application Notes et place à la créativité ! L’entreprise coréenne offre de nombreuses possibilités et l’accessoire est extrêmement précis. La sensation éprouvée lors de l’écriture est pratiquement identique celle qu’on aurait face à un vrai carnet. Seul bémol, en l’absence d’un écran 120 Hz comme sur l’iPad Pro, l’encre numérique a toujours quelques fractions de seconde de retard sur la pointe du S Pen.

Nouveauté directement héritée du Galaxy Note 10 : la Galaxy Tab S6 peut être contrôlée par des gestes. En appuyant sur le bouton du stylet et en effectuant un mouvement vers la droite, on peut par exemple passer au morceau suivant. Vous pensez que ce n’est qu’un gadget ? Nous ne vous donnerons pas tort.

Un clavier vendu en option

Autre avantage de cette tablette, des connecteurs magnétiques permettent de connecter un clavier sans avoir à le jumeler par Bluetooth. Contrairement au stylet S Pen, ce dernier n’est pas inclus et est vendu en option au tarif très élevé de… 179,90 euros. Nous n’avons malheureusement pas pu, pour l’instant, l’essayer. 

En revanche, nous avons tenté de connecter un clavier Bluetooth à la Galaxy Tab S6. Mauvaise surprise, le clavier virtuel continue d’apparaître à l’écran malgré la présence d’un clavier Bluetooth. Nous n’avons pas trouvé de solution à ce bug qui nous a surtout incité à nous contenter du clavier tactile.

De très bonnes performances

De toutes les tablettes Android que nous avons testées, la Galaxy Tab S6 est très certainement celle qui nous a laissé la meilleure impression. Grâce à son processeur Snapdragon 855 et à ses 8 Go de RAM, elle profite d’une fluidité de navigation parfaite. Il n’y a aucun bug d’animation, les applications s’exécutent sans le moindre problème et on peut jouer sur l’appareil sans aucun ralentissement. Samsung prouve une nouvelle fois que sa maîtrise du matériel n’a pas beaucoup d’équivalent sur le marché.

Sur ses tablettes, Samsung propose un mode « DeX ». Ce dernier transforme Android en (presque) Windows, avec une barre des tâches et des fenêtres redimensionnables. Sur la Galaxy Tab S5e, le mode DeX créait des ralentissements. Sur la Galaxy Tab S6, tout fonctionne à la perfection. On croirait être face à un mini PC.

En termes d’autonomie, la Galaxy Tab S6 nous laisse également une très bonne impression. Sa batterie de 7040 mAh lui a permis de résister 11h55 à notre test d’autonomie polyvalente et 10h06 lors de la lecture de fichiers vidéo, ce qui est plutôt satisfaisant. En utilisation réelle, nous avons dû recharger la Galaxy Tab S6 approximativement tous les 3 jours, ce qui est équivalent à un iPad de dernière génération. Pour recharger la tablette, cela prend 2h33. Là encore, c’est un très bon résultat étant donné la haute capacité de sa batterie.

Un capteur d’empreintes inutilisable  

Pour déverrouiller la Galaxy Tab S6, il existe deux solutions biométriques. On peut soit utiliser la reconnaissance faciale (non sécurisée), soit utiliser le capteur d’empreintes optique intégré à l’écran. Oui, il y a un capteur d’empreintes sous l’écran de cette tablette. Son emplacement juste au-dessus du port USB-C n’est absolument pas pratique, d’autant plus que le capteur ne fonctionne pas à tous les coups. Nous aurions préféré un capteur capacitif situé sur le côté.

Un ultra grand-angle sur une tablette

Autre caractéristique étonnante de cette Galaxy Tab S6, il s’agit d’une tablette équipée d’un double module caméra. En plus d’un capteur correct de 13 Mpix (qui prend des photos satisfaisantes sans plus), elle dispose d’un ultra grand-angle rattaché à un capteur de 5 Mpix. Avec une telle définition, pas besoin de vous dire que la déception est de taille. Avoir cette possibilité est plaisant mais ce n’est pas aussi bon que sur un smartphone haut de gamme. 

Android, une faiblesse majeure

Vous l’aurez compris, nous aimons beaucoup cette Galaxy Tab S6. Malgré quelques bémols, son équipement complet a tout pour convaincre. Il reste malheureusement un défaut de taille : Android.

Aussi exceptionnel que soit ce système d’exploitation sur smartphones, la réciproque n’est pas du tout vraie sur tablette. À vrai dire, Android pour tablette n’existe pas. La plupart du temps, il se contente d’agrandir les applications pour smartphones et n’exploitent pas du tout la grande surface offerte par les ardoises. Même Samsung dans ses applications officielles, comme les réglages, ne fait pas l’effort de créer une interface sur plusieurs colonnes. C’est tout simplement inutilisable…

Ce qui est le plus frustrant ici, c’est le côté loterie de cette expérience. Prenons par exemple un développeur comme Facebook. Son application principale est divisée en deux colonnes (comme sur la version iPad) mais Messenger n’est qu’un vulgaire agrandissement de l’appli smartphone alors que l’iPad dispose d’une application optimisée). Chez Twitter, un seul tweet apparaît à l’écran lorsque vous tenez la tablette horizontalement. C’est ridicule. Très peu d’applications ont fait un effort d’adaptation et travailler sur une tablette Android vient avec de trop nombreux sacrifices pour être viable. 

Autre défaut regrettable, à la différence d’iPad OS, Android ne sait pas dédoubler une application pour vous permettre une double utilisation. Nous aurions adoré consulter une note à gauche de l’écran et en écrire une seconde sur la droite de l’écran. C’est impossible aujourd’hui et c’est vraiment dommage. La Galaxy Tab S6 a tout de la tablette parfaite… sauf pour ce qui concerne son système d’exploitation.

Leave a Reply