Terrorisme : deux suspects interpellés gare Montparnasse, où ils voulaient «tout faire sauter» – Le Figaro

INFO LE FIGARO – Un Français et un Libyen ont été interpellés ce vendredi matin en possession de neuf bouteilles de gaz et placés en garde à vue pour «apologie du terrorisme».

Deux suspects soupçonnés d’«apologie du terrorisme» ont été interpellés ce vendredi 30 décembre avec neuf bouteilles de gaz à Montparnasse à Paris, a révélé une source informée au Figaro. Selon nos informations, Éric, un Français de 51 ans et Abdelwahed, un Libyen de 29 ans, ont été interceptés vers 7h45 par les policiers alors qu’ils criaient vouloir «tout faire sauter» autour d’eux. Les mis en cause ont été conduits au poste de police, où ils ont réitéré les mêmes menaces.

Une discrète inspection de sécurité a été conduite dans la gare, où les démineurs du laboratoire central de la préfecture de police ont été dépêchés.

Sécurisation renforcée des gares

Dans leur sac, les policiers ont découvert les neuf bouteilles de gaz, toutes pleines mais qualifiées d’«inoffensives». Manifestement, les deux suspects ne disposaient d”aucun système de mise à feu. Ces derniers ont été placés en garde à vue dans le cadre d’une procédure ouverte pour «apologie du terrorisme».

Toujours selon nos informations, le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, a demandé au préfet de police, Laurent Nuñez, de renforcer sans attendre la sécurisation de toutes les gares.

En septembre 2016, un commando de femmes islamistes avait été neutralisé après avoir voulu faire exploser une Peugeot 607 chargée de bonbonnes de gaz aux abords de la cathédrale Notre-Dame de Paris. L’enquête avait établi que les fanatiques, alors décrites comme «totalement réceptives à l’idéologie mortifère de Daech», avaient été téléguidées depuis la Syrie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *