Tempête Fabien : la Corse balayée par les vents violents – France 3 Régions

Spread the love

La journée du samedi 21 décembre a été marquée par les inondations, particulièrement importantes dans la région ajacciennne. Celle d’aujourd’hui le sera sans doute plus encore par les vents violents. Mais c’est bien dans une nouvelle combinaison d’alerte “pluie-inondation”, “vent violent” et “vague-submersion” que Météo France place ce dimanche les deux départements de Corse.
 

Corse : alerte “vent violent”, “pluie-inondation” et “vague-submersion”

Pour ce dimanche, la préfecture de Haute-Corse a activé dès 6h ce matin le COD (centre opération départemental), dans l’objectif d’assurer le suivi des phénomènes météorologiques et “coordonner l’action des services“. 
  La vigilance orange “vent violent” est annoncée jusqu’au minimum lundi, 6h dans le département. A Bastia, un record absolu de vent a été battu, aux alentours de 6h du matin, avec une rafale à 169.9 km/h. L’ancien record, établi en 1984, était alors de 165.6 km/h.

Au Cap Sagro, une rafale de 206 km/h a été enregistrée dans la matinée, 205 km/h à Cagnano ou encore 170 km/h à L’Ile-Rousse.
 

En cours de journée, une nouvelle pointe de vent a été atteinte : au plus fort de l’épisode, l’anémomètre de la station Cap Sagro a ainsi atteint son seuil maximum de détection (60 m/s soit 216 km/h). C’est la 3ème fois depuis 1981, précise VigiMétéoFrance.
 

Des vents d’une grande violence, qui ont fait des dégâts sur leur passage : ainsi à Bastia, plusieurs opérations de ramassage d’arbres arrachés sont organisées depuis la matinée, des vitrines de boutiques ont été brisées, et certaines voitures ou motos endommagées.
 

Vent violent : dégâts matériels à Bastia

En Corse-du-Sud, la vigilance “vent violent”, après avoir été descendue dans la matinée au risque jaune, est finalement relevée en orange jusqu’au minimum lundi, 6h. À Ajaccio, des vents de 154 km/h ont été notés dans la nuit du samedi au dimanche. Le centre d’opération départemental a également été activé.

Le département est également touché par des vigilances “vague-submersion” et “pluie-inondation”, qui devraient se prolonger toute la journée. 
 

Consignes suivies

Arbres arrachés, toits envolés ou encore routes immergées, les dégâts dans la nuit du samedi au dimanche sont heureusement restés matériels. Un compte-rendu dont se félicite la préfecture de Corse, quand on s’attendait presque au pire, notamment à Ajaccio, où tous les accès de la ville ont été bloqués dès 21h, samedi.

Objectif, précisait alors Alain Charrier, secrétaire général de la préfecture de Corse-du-Sud, limiter au maximum la circulation automobile, “voire ne pas en avoir du tout“, afin de prendre aucun risque quant à la sécurité des personnes, et ne pas venir grossir le nombre d’interventions des secours nécessaires au cours de la nuit.

Les consignes ont dans l’ensemble été respectées, au soulagement de la préfecture, qui annonce la levée des points de blocages de la ville. Dès ce matin, la circulation était déjà redevenue possible quasi partout vers Ajaccio.
 

 

3500 foyers sans électricité

Ce matin, on estimait que 17 000 foyers étaient encore privé d’électricité. Les régions principalement touchées sont la Balagne, la Castagniccia, la Costa Verde, le Fiumorbo et le Centre Corse. Au cours de la nuit, la société EDF a enregistré un pic à 20 200 clients coupés d’électricité. Problème : les vents très forts de la journée rendaient les opérations de diagnostic et d’intervention délicates. 

A 18h, 3500 foyers restaient toujours privés d’électricité, avec un grand nombre localisé en Corse (2400). Au total, plus de 100 agents étaient mobilisés toute la journée pour réparer le réseau électrique. 
 

Leave a Reply