Tempête Ciara : un nouveau renforcement prévu ce lundi soir – Le Figaro

Spread the love

La tempête Ciara qui a balayé un grand tiers nord de la France aurait fait au moins un mort. Un homme, quadragénaire, est en effet mort dimanche 9 février à Drancy en Seine-Saint-Denis alors qu’il circulait à trottinette. Il aurait chuté à la suite d’une rafale de vent.

A Paris et dans les départements de la petite couronne, les pompiers ont effectué plus de 300 interventions depuis les premières rafales de vent dimanche matin, pour des chutes d’objets mal arrimés ou de branchages pour l’essentiel. Dans le Grand Est, outre le dégagement de nombreux arbres couchés sur les chaussées, les pompiers, intervenus à des centaines de reprises, ont signalé des toitures envolées ainsi que des lignes électriques tombées à terre, mais pas de blessés.

La tempête privait encore 90.000 foyers d’électricité lundi midi 10 février, provoquant aussi de multiples annulations ou retards de trains ainsi que des perturbations du trafic aérien sur les aéroports de Bâle-Mulhouse et Strasbourg. Selon Enedis, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, les régions les plus touchées par les coupures sont la en Bretagne, la Normandie, les Hauts-de-France, et le Grand Est.

Notre partenaire La chaîne météo maintenait lundi matin une quinzaine de départements en alerte orange, essentiellement dans l’Est et les littoraux du nord.

Un nouveau et fort coup de vent est prévu pour ce lundi après-midi et surtout en soirée, de la Bretagne à la région des Hauts-de-France avec des rafales comprises entre 90 et 120 km/h aussi bien dans les terres que sur le bord de mer. Dans le même temps, une nouvelle tempête touchera la Corse avec des rafales proches des 200 km/h près du cap Corse, et entre 100 et 150 km/h sur les côtes et reliefs exposés de l’île. Un fort coup de vent se produira également entre l’est du Var et l’ouest des Alpes-Maritimes avec des pointes à 120 km/h ponctuelles possibles.

Pour Météo France, seuls 5 départements sont toujours en vigilance.

» À voir aussi – Tempête Ciara: la Normandie frappée par les rafales et les fortes marées

Transports perturbés

La circulation des trains est «fortement perturbée» avec des TGV retardés, de nombreux TER supprimés et des lignes interrompues par des chutes d’arbres sur les voies. Elle l’est également en Normandie, où plusieurs petites lignes SNCF (Rouen-Dieppe, Lisieux-Trouville-Deauville, Caen-Le Mans-Tours…) sont coupées et des cars de substitution affrétés.

Dans les airs, une cinquantaine de vols ont été annulés ou retardés à Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly, ainsi que plusieurs vols à Caen, Lille ou Brest, affectant des milliers de passagers, quand celui de Beauvais a suspendu tout trafic jusqu’à 07h00 lundi matin. A l’aéroport de Bâle-Mulhouse, 17 vols sont également annulés lundi. Des annulations sont également prévues à l’aéroport de Strasbourg.

Le vent devait commencer à faiblir en début de matinée dans le nord de la France mais se renforcer progressivement sur les Alpes ainsi qu’en Corse où les rafales devraient atteindre près de 200 km/h au plus fort dans la nuit de lundi à mardi. Le littoral fait lui l’objet d’une alerte «vagues-submersion» depuis l’estuaire de la Loire jusqu’aux plages du Nord, les forts coefficients de marée renforçant le risque.

» À voir aussi – Tempête Ciara: l’atterrissage raté d’un avion à Londres

Leave a Reply