Tempête Alex : Saint-Martin-Vésubie n’est plus coupé du monde – Le Parisien

Spread the love

Des larmes parfois, des rires de temps en temps. Quatre jours après les intempéries qui ont défiguré les vallées du haut pays niçois, c’est la confusion des sentiments à l’hôtel de ville de Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes). Le bâtiment est reconverti en poste de commandement pour les gendarmes et les pompiers. C’est aussi là que convergent les habitants de la commune soucieux de déposer une déclaration de sinistre ou en quête de nouvelles de leurs proches.

« Les gens craquent de temps en temps. Ils commencent à être très fatigués, ils ont besoin de repos et chacun présente une problématique différente », analyse Ivan Mottet, le maire (LR) de Saint-Martin qui a pu enfin bénéficier de plusieurs heures de sommeil consécutives dans la nuit de lundi à mardi. Bonnes nouvelles, tous les réseaux téléphoniques ont été rétablis et le courant électrique est désormais disponible pour près de 80 % des foyers. Même l’eau courante, coupée de fait depuis vendredi, doit être rétablie ce mercredi grâce aux travaux de raccordements menés par une armée de techniciens.

Ce mardi à Saint-Martin-Vésubie, les pompiers procédaient encore à des recherches de victimes./ LP/Olivier Lejeune
Ce mardi à Saint-Martin-Vésubie, les pompiers procédaient encore à des recherches de victimes./ LP/Olivier Lejeune  

Dans le sens inverse, les premiers délits post-catastrophe apparaissent. Le vol de deux écrans plats et de plaques chauffantes a été constaté dans un appartement témoin dont la construction venait juste d’être achevée. Prudents, les habitants du quartier Saint-Nicolas, à l’extérieur du village, sont désormais à l’affût des rôdeurs. « Mon fusil est chargé et je monte la garde », prévient Philippe, yeux bleu acier et physique d’instructeur militaire, qui vit seul dans un beau chalet isolé. La brigade de gendarmerie prend cette nouvelle menace au sérieux. « Saint-Martin-Vésubie n’est pas surnommé la Suisse niçoise pour rien, explique un gradé. Il existe de très belles maisons sur la commune, qui peuvent susciter la convoitise. Nous avons déjà commencé à mener des opérations de surveillance. »

Au premier étage de la mairie, une employée recueille les demandes des uns et des autres. Elle tente de garder son calme en dépit de la catastrophe qui a détruit sa maison et fait une victime au sein de sa famille. Mais Michel, un septuagénaire malade du cœur, est en colère. Il souhaiterait pouvoir redescendre à la pharmacie de Roquebillière pour se réapprovisionner en médicaments. Or, la route est réservée aux personnels de secours et aux évacuations.

VIDÉO. Tempête Alex : la solidarité s’organise autour des villages isolés

Sur la place devant la mairie, deux hommes s’activent pour découper la viande de chamois, de biche et de cerf offerte par les chasseurs du coin. Elle sera mise à griller pour le barbecue du midi. C’est là, autour du feu et des réchauds que bat le cœur de Saint-Martin-Vésubie. Du matin au soir, une équipe de bénévoles se relaie pour assurer le service du café, de la soupe ou du petit verre de vin blanc en fin de journée. Hier soir, c’était paella géante pour tout le monde.

Le bilan se chiffre toujours à quatre morts

Le stress baisse alors d’un cran et l’ambiance café du commerce reprend ses droits. On y discute par exemple de l’influence réelle ou supposée d’Eric Ciotti sur l’organisation des secours. Conseiller départemental LR des Alpes-Maritimes, il est originaire de la commune, où il a conservé un solide ancrage. « Franchement, Eric a donné un sacré coup de pouce, estime Joëlle. Sans lui, on n’aurait pas eu autant d’hélicoptères. » L’enfant du pays sera d’ailleurs aux côtés du président de la République ce mercredi. Emmanuel Macron est attendu dans l’après-midi dans la vallée de la Roya et en début de soirée à Saint-Martin-Vésubie.

En attendant, le bilan des victimes se chiffre toujours, selon la préfecture, à quatre morts. Le corps d’une femme a pourtant été découvert mardi à Breil-sur-Roya, information non confirmée par la préfecture. Huit personnes restent portées disparues et treize autres toujours recherchées.

Leave a Reply