Tempête Alex et épisode méditerranéen : 8 départements en vigilance orange, le Morbihan en alerte rouge – LCI

Spread the love
Météo

INTEMPÉRIES – Météo agitée pour cette fin de semaine sous l’influence de la dépression Alex qui génère une tempête dans le nord-ouest et un épisode d’intempéries en Méditerranée. Plusieurs régions pourront être également touchées par des inondations. Le Morbihan a ainsi été placé en alerte rouge, 8 autres départements sont en vigilance orange. Le point sur les dernières prévisions.

Avis de tempête ! La dépression baptisée Alex par Météo France s’approche de la côte atlantique et va engendrer des conditions météo particulièrement agitées pour cette fin de semaine. Les vents s’annoncent ainsi tempétueux en Bretagne, les pluies seront également conséquentes dans de nombreuses régions tandis qu’un épisode méditerranéen affectera le sud-est avec des pluies orageuses intenses engendrant des inondations. Pour toutes ces raisons, le Finistère, les Côtes-d’Armor, l’Ille-et-Vilaine et la Loire-Atlantique ont été placés en vigilance orange pour vent violent et/ou pluie-inondation tandis que le Morbihan est en alerte rouge en raison du caractère exceptionnel de cette tempête. Les Alpes-Maritimes, le Var, les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence, de leur côté, sont en vigilance orange pluie-inondation. Ce temps perturbé persistera tout le week-end.

Des vents à plus de 150 km/h en Bretagne

C’est d’abord dans le nord-ouest du pays où les conditions seront les plus chaotiques avec le passage de la tempête Alex au cours de la nuit de jeudi à vendredi. Entre le sud de la Bretagne et l’ouest des Pays-de-la-Loire, les rafales pourront atteindre 120 km/h dans l’intérieur des terres tandis que des pointes à 150 km/h sont prévues sur le littoral, voire plus sur les îles et caps exposés du Morbihan. Elle s’accompagnera également de grosses vagues sur la côte Atlantique et de précipitations intenses sur les départements bretons avec jusqu’à 80 mm en 24h, soit l’équivalent de deux à trois semaines de pluie. Attention également à la forte instabilité attendue entre la Vendée et la Gironde où des orages pourront éclater, un risque de tornade ou de trombe marine n’est pas non plus exclu.

Lire aussi

Dans la matinée de vendredi, Alex se retrouvera en Manche, engendrant encore de fortes rafales entre le nord de la Bretagne et le Cotentin avec des rafales entre 100 et 130 km/h. Fait remarquable, elle fera ensuite demi-tour pour se rabattre vers le Finistère en cours de soirée puis vers la côte aquitaine durant la nuit suivante. Elle entraînera avec elle des vents toujours puissants, jusqu’à 120-130 km/h à la côte. Il faudra patienter jusqu’en matinée de samedi pour que les rafales s’estompent progressivement dans le sud-ouest. Le sud-est ne sera pas en reste non plus avec des rafales de l’ordre de 70 à 90 km/h attendues vendredi après-midi, voire jusqu’à 100 km/h en vallée du Rhône.

Plus de 200 mm de pluie dans les Alpes-Maritimes

L’autre phénomène suivi avec attention est l’épisode d’intempéries attendu en Méditerranée au cours de la journée de vendredi avec des pluies orageuses intenses. Si ces épisodes sont classiques en automne dans ces régions, celui-ci s’annonce néanmoins violent. Les premières précipitations se mettront en place dans la matinée de vendredi entre l’est du Var et le sud des Alpes, en passant par le département des Alpes-Maritimes. À partir de la mi-journée et jusqu’en milieu de nuit de vendredi à samedi, les pluies seront intenses et parfois orageuses avec des cumuls augmentant rapidement. 

Sur l’ensemble de cet épisode, ils approcheront régulièrement les 200 voire 250 mm. C’est l’équivalent d’un à deux mois de pluie en moins de 24 heures. Les pluies se décaleront ensuite vers l’Italie en fin de nuit pour un retour au sec dès la matinée de samedi. Des inondations importantes sont redoutées dans ces zones à l’urbanisation importante. Mais plus globalement, aucune région ne passera au travers des gouttes de pluie. De la Bretagne et du Cotentin jusqu’au Pays Basque et du Massif Central au flanc est, il sera fréquent d’observer d’ici la fin du week-end des quantités de pluies dépassant les 100 voire 150 mm, une situation pas si fréquente au début du mois d’octobre mais qui aura le mérite de mettre fin à une sécheresse exceptionnellement durable.

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply