Tempête Alex : comment les opérateurs telco tentent de répondre à l’urgence

Spread the love
Tempête Alex : comment les opérateurs telco tentent de répondre à l'urgence

Les réseaux de télécommunication fixe ont été coupés. Problème : ils alimentent les abonnés mais aussi les relais du réseau mobile. La réparation va prendre du temps. Source : Orange

C’est un des messages envoyés depuis le weekend du 2 octobre par les sinistrés des vallées des Alpes-Maritimes : le manque de réseau de télécommunication pèse tant sur le moral que sur les capacités opérationnelles des survivants et des équipes de secours.

“Dans les vallées de la Vésubie, de la Roya et de la Tinée, dans les Alpes-Maritimes, l’ensemble des réseaux fixes et mobiles a cessé de fonctionner privant plusieurs milliers de clients de moyens de communication” reconnait Bouygues Telecom. “Des fibres ont été coupées dans les vallées de la Roya, de la Tinée, et de la Vésubie. Nos équipes sont pleinement mobilisées à la reconstruction des réseaux” dit de son côté Orange sur Twitter.

Antennes-relais, poteaux et fibres optiques ont en effet été touchés. Et les dégradations du réseau électrique alimentant les équipements posent elles aussi problème. Plus d’une trentaine d’antennes utilisées par Bouygues Télécom ont été touchées. Côté Orange, ce sont une quarantaine d’antennes qui ont été touchées.

publicité

Priorité aux communications mobiles

Comment les opérateurs de télécommunication font-ils face à la situation ? Les techniciens des opérateurs font “tout ce qui est en leur pouvoir, en coordination avec le département, les mairies et le Centre zonal opérationnel de crise, pour rétablir les liaisons, en donnant la priorité aux télécommunications mobiles”.

Orange précise que plus de 100 techniciens ont été mobilisés pour réparer les fibres. Les groupes électrogènes ont été acheminés par hélicoptère et des solutions satellitaires sont utilisées pour parer au plus pressé. Source : Orange.

Bouygues indique avoir mis en place de groupes électrogènes et travaillé “dans des conditions difficiles” pour rétablir la connexion mobile de 17 000 clients. 3 700 clients restaient isolés lundi soir. Bouygues Telecom « a pu remettre en service les deux-tiers des antennes qui avaient été touchées dès ce week-end » précisait lundi au Figaro Julien Lair, directeur régional réseau. A noter que les antennes de Bouygues Telecoms sont reliées entre elles par réseaux hertziens et non pas par la fibre.

Hier, “24 sites mobiles ont été rétablis et 5300 clients ont retrouvé leur accès internet” indiquait mardi également sur Twitter Orange.

“Solutions de connexions téléphone et internet par satellite”

En plus des groupe électrogènes, Orange a mis a disposition des points Wi-Fi avec liaison satellitaire mardi après-midi dans les villages les plus isolés. Orange a également réorienté son trafic mobile vers les antennes opérationnelles les plus proches.

 

La mise en place de groupes électrogènes est nécessaire au redémarrage du réseau de télécommunication. Car sans réseau électrique, pas de réseau Internet et de téléphonie sur IP. Source : Orange.

L’opérateur indique également qu’une quinzaine de téléphones satellitaires ont été livrés dans une douzaine de villages privés de communications. “En parallèle des réparations réseau, les équipes d’Orange et d’OBS déploient des solutions de connexions téléphone et internet par satellite aux communes et établissements prioritaires comme l’hôpital de Tende” mentionne Orange sur Twitter.

Des téléphones satellites ont été livrés pour palier le manque de réseau. Source : Orange.

Côté ADSL et fibre, la situation dépend du rétablissement de l’alimentation électrique et les accès à l’Internet fixe prendront plus de temps avertit l’opérateur.

Leave a Reply