Taxe GAFA : Apple et Google vont la répercuter sur… leurs clients

Spread the love
Taxe GAFA : Apple et Google vont la répercuter sur... leurs clients

Au début du mois, Apple avertissait les développeurs : les nouvelles règles fiscales en passe d’être mises en place dans divers pays, dont la France, vont entraîner des frais à leurs dépends.

Désormais, les montants versés aux développeurs et éditeurs d’applications achetées par les utilisateurs sur le magasin applicatif d’Apple « seront calculés sur la base du prix hors taxes ». Pour les clients en revanche, « les prix dans l’App Store ne changeront pas », explique Apple. Au final, l’augmentation d’environ 3 % d’impôt induit par la taxe GAFA sera répercuté sur les concepteurs d’applications. Apple ne sera donc pas touché par cette taxe.

Bien sûr, rien n’empêche les concepteurs d’application de faire monter le prix hors taxes de leurs applications pour faire payer cette augmentation à leurs clients. En ce cas, ils ne seraient pas touchés par la taxe GAFA non plus.

Et donc qui paierait au bout du compte la taxe GAFA ? Oui, les utilisateurs d’iPhone et d’iPad !

publicité

Chez Google ce sont les annonceurs qui vont passer à la caisse

Apple précise que la mise en place de ce système concerne également les marchés italien et britannique, dont les gouvernements ont aussi mis en place des taxes GAFA à hauteur de 3 % et 2 %. Les tarifs changent également en Turquie, en Arabie saoudite, au Chili et au Mexique – pays dans lesquels les augmentations fiscales sont comprises entre 7,5 et 19 %.

Chez Google, ce sont les annonceurs qui vont passer à la caisse. Normal, ce sont les revenus publicitaires qui font la plus grande partie du chiffre d’affaires de Google. Le Financial Times mentionne que Google Ads a annoncé à ses clients qu’à partir de novembre, des frais supplémentaires seront facturés aux annonceurs au Royaume-Uni, en Turquie et en Autriche. Des frais qui recouvrent au poil près le pourcentage des nouvelles taxes. La France, pour l’heure, ne semble pas concernée.

Chez Amazon les frais des vendeurs tiers ont déjà augmenté de 2 %

Chez Amazon, depuis le 1er septembre, les frais des vendeurs tiers (marketplace) ont déjà augmenté de 2 %. Les regards sont désormais tournés vers Facebook, qui devrait annoncer des actions similaires dans les jours ou semaines à venir. En 2019, l’entreprise fondée par Mark Zuckerberg a réalisé 4,7 milliards d’euros de recettes publicitaires rien qu’au Royaume-Uni…

En France, le projet de taxe GAFA a survécu au coronavirus. Bruno Le Maire indiquait en juin qu’il « ne lâchera rien » sur son projet de taxation des services numériques dans le cadre de l’OCDE. Et de taper sur la position des Etats-unis. Il y a selon lui « une vraie contradiction entre la demande d’unité des Etats-Unis au sein du G7, que nous soutenons, et la perspective de nouvelles sanctions commerciales ».

Reste que le gouvernement français a repoussé la mise en place de la taxe GAFA jusqu’à la fin de l’année 2020, dans l’attente d’une éventuelle internationale proposée et mise en place par l’OCDE, et attendue pour octobre 2020.

Leave a Reply