Tapis de grêle et torrents d’eau: les images du violent orage qui s’est abattu sur Saint-Étienne mercredi – BFMTV

Dans la cité stéphanoise, la température a chuté de 26,2°C à 15,5°C en l’espace de quelques instants mercredi après-midi. Les perturbations se sont ensuite déplacées dans la région lyonnaise.

L’hiver en plein mois d’août. Mercredi après-midi, Saint-Étienne a été frappée par un violent orage, donnant à la ville des allures enneigées face à l’accumulation des grêlons tombés en quelques instants.

Moins 10°C en un après-midi

Sur les vidéos témoins récupérées par BFMTV, on peut apercevoir la cité stéphanoise traversée par de violentes bourrasques de vent, faisant plier les arbres. Sur Twitter, une habitante a partagé les images d’un petit courant d’eau s’étant formé au pied de son immeuble, bordé des deux côtés par un amoncellement de grêle.

“J’ai même maintenant une rivière en bas de chez moi avec de petits rapides!”, a écrit cette internaute.

L’orage, qui a fini par atteindre Lyon un peu plus tard, a fait chuter la température de 26,2°C à 15,5°C en quelques instants. Le département de la Loire, où se situe Saint-Étienne, n’avait pas été placé en vigilance orange face aux risques de violents orages mercredi après-midi, contrairement au Rhône voisin.

Tapis de grêlons

Autre victime des intempéries, le CHU de Saint-Étienne. L’accueil du centre hospitalier a été balayé par des vents violents et des grêlons, ne laissant que peu de chance aux lustres de l’accueil.

La quantité de grêle tombée en quelques minutes a également recouvert les trottoirs du centre-ville d’une épaisse couche blanche, donnant l’impression qu’une tempête hivernale venait d’avoir lieu.

La journée de ce jeudi doit être plus calme. Météo-France n’a placé ce matin aucun département en vigilance orange face aux orages. Seules les Pyrénées-Atlantiques sont activement surveillées, mais pour pluie-inondation. Des orages pourront toutefois se déclarer dans les Pyrénées et dans l’Est.

Jules Fresard

Leave a Reply