TAG Heuer remet sa Connected à l'heure

Spread the love

Les montres connectées n’auront pas été une simple passade chez TAG Heuer qui lance la troisième génération de son modèle “Connected. On a toujours affaire à une grosse montre calquée sur le design des modèles traditionnels de la famille Carrera, avec des améliorations importantes sur ses différents capteurs et des prix qui entourent le seuil des 2 000 €.

Image : TAG Heuer

Cette version 2019 abandonne l’idée d’une montre modulaire dont on changerait quelques-uns des éléments, une idée apparue avec la seconde génération, qui n’a pas été reconduite. Même disparition pour le programme visant à remplacer le modèle électronique par son pendant mécanique s’il l’on n’était pas satisfait du principe d’une montre connectée.

Campée sur son format de 45 mm, ce nouveau modèle reste une montre passablement plus imposante qu’une Apple Watch, mais elle s’inscrit dans un registre courant pour les montres mécaniques (la déclinaison de 41 mm qui existait en 2018 n’a pas été annoncée cette fois). Elle est déclinée en boitiers acier ou titane avec une lunette en céramique et un assortiment de bracelets que l’on installe rapidement.

La définition d’affichage passe de 400 x 400 à 454 x 454 et l’écran est plus proche de la glace de saphir qui le protège, pour améliorer la lisibilité. Image : TAG Heuer

Si Google est toujours dans la partie au travers de son système Wear OS dont l’évolution se fait à pas de loup, Intel a été écarté au profit de Qualcomm qui fournit son Snapdragon Wear 3100. Une puce nouvelle pour TAG Heuer mais qui date tout de même de l’automne 2018. Pour être juste, on rappellera qu’en 2019, Apple a, pour la première fois, fait l’impasse sur une nouvelle puce pour ses montres. Les Series 5 ont récupéré le processeur des Series 4 de 2018.

Avec cette édition 2020, la Connected se hisse tout de même un peu plus au niveau de ses concurrents en s’équipant de capteurs devenus standards ailleurs. Elle intègre un cardiofréquencemètre, un accéléromètre, un gyroscope et une boussole. De quoi la rendre apte à des activités tels que le fitness, le golf, la course, le vélo, la course, etc. Par contre, il n’y aura pas de version cellulaire pour éviter que l’ajout de ces antennes n’ajoute encore à l’embonpoint du boîtier (3 mm plus épais que celui des Apple Watch). Pas de fonction d’ECG non plus. Enfin, l’autonomie n’a rien de particulier, une recharge quotidienne restera nécessaire.

TAG Heuer, dans son communiqué, insiste sur la part importante qu’il a pris dans la conception de cette montre. Une manière de signifier qu’il s’agit d’un produit développé avec le même intérêt et souci de qualité que ses autres chronographes.

Si la comparaison avec l’Apple Watch, peut se faire sur un plan technique, il en va tout autrement des tarifs. TAG Heuer assume un positionnement plus luxueux et démarre d’emblée plus haut que son principal concurrent : ces Connected sont vendues entre 1 700 et 2 250 € et visent dès lors une clientèle soucieuse de marier une marque historique avec des technologies récentes.

Leave a Reply