SVOD : 8,7 millions d’utilisateurs quotidiens au 1er semestre

Spread the love

Le principal constat concernant la SVOD, c’est que depuis le début des périodes de confinement en mars 2020, elle s’est imposée dans le paysage audiovisuel français.

Pics à 9 millions en 2021

Chaque jour, la SVOD attire 8,7 millions d’utilisateurs au cours du premier semestre 2021, en hausse de 772.000 utilisateurs par rapport au premier semestre 2020 et plus du double par par rapport à 2019. Les différentes périodes de limitation de circulation liées à la pandémie ont provoqué des pics à plus de 9 millions d’utilisateurs mensuels en janvier et en avril ; Le CSA souligne néanmoins que certaines sorties de Netflix ont aussi eu un impact, comme Lupin. 

Les performances des deux derniers mois du semestre restent élevées, comprises entre 8,3 et 8,4 millions d’utilisateurs quotidiens.

Plus de 3 heures à consommer de la SVOD tous les jours

La durée d’écoute par utilisateur est de 3h06 au premier semestre 2021, relativement stable par rapport à 2020 (3h03 et 3h04). Toutefois, le CSA mentionne que cette durée évolue différemment selon les tranches d’âge. La cible qui connaît la plus forte évolution est celle des 15-24 ans qui passe de 3h16 au premier semestre 2020 à 3h36 au premier semestre 2021. Les cibles les plus âgées, les 35-49 ans et les plus de 50 ans voient leur durée d’écoute reculer légèrement : de 3h09 à 2h55 pour les 35-49 ans et de 2h43 à 2h41 pour les plus de 50 ans. Les plus de 50 ans passent quasiment une heure de moins que les 15-24 ans à regarder des programmes en SVOD.

La SVOD cible les jeunes

Au 1er semestre 2021, 50 % des utilisateurs de SVOD sont âgés de moins 35 ans, et 80 % sont âgés de moins de 50 ans. La part des plus de 50 ans est cependant en hausse par rapport au 1er semestre 2020 (+5 points), même s’ils passent moins de temps chaque jour à visionner de la SVOD.

Netflix, indétrônable leader

Alors que le nombre d’abonnés des différentes plateformes reste inconnu, le CSA s’appuie sur les données de Médiamétrie pour estimer la part de consommation des contenus des différents services. Netflix s’impose sur toutes les cibles d’âge et de manière assez uniforme en 2021, alors que les écarts étaient plus marqués en avril 2020.

Disney+ atteint 22% chez les 15-24 ans et diminue au fur et à mesure de l’évolution des cibles d’âge pour finir à 6% chez les plus de 50 ans.

Amazon Prime Video obtient sa meilleure part de consommation chez les 35-49 ans (18%), un chiffre qui pourrait évoluer au second semestre avec la diffusion de la Ligue 1 de football.

Salto apparaît dans ces statistiques, en particulier auprès des 25-34 ans, pour qui il représente près de 4% de la consommation totale de SVOD en juin 2021.

La SVOD, royaume des séries

Les 2/3 des contenus consommés en SVOD au 1er semestre 2021 sont des séries, proportion relativement stable dans le temps.  Cela confirme que le cinéma n’est pas l’atout majeur des services de SVOD ; ce dernier bénéficiant d’un écrin de qualité avec les services de TVOD.

publicité

Il ne reste qu’à attendre la publication du baromètre VOD du CNC qui permettra d’avoir une vision globale d’un semestre sous le signe de la consolidation des chiffres de la SVOD. Malheureusement, les principaux indicateurs continuent de faire défaut : très peu de plateformes communiquent leur nombre d’abonnés, ce qui contribue à rendre le marché quelque peu opaque. 

Leave a Reply